Élection présidentielle française de 1953

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 1947 Drapeau de la France 1958 Suivant
Élection présidentielle française de 1953
René Coty en 1948.JPG
René CotyCNIP
Voix 477
  
54,76 %
Defaut.svg
Marcel-Edmond NaegelenSFIO
Voix 329
  
37,77 %
Président
Sortant
Élu
Vincent Auriol
René Coty

L'élection présidentielle française de 1953 est la seconde et dernière élection présidentielle de la Quatrième République. Elle voit l'élection de René Coty après 13 tours de scrutin. Il succède à Vincent Auriol, élu en 1947.

L'élection se déroule en décembre 1953 :

  • 17 décembre : 1er et 2e tours
  • 18 décembre : 3e et 4e tours
  • 19 décembre : 5e et 6e tours
  • 20 décembre : 7e et 8e tours
  • 21 décembre : 9e et 10e tours
  • 23 décembre : 11e, 12e et 13e tours.

Selon la Constitution de la Quatrième République, le président est élu à la majorité absolue des suffrages par le Parlement, c'est-à-dire le Conseil de la République et l'Assemblée nationale réunis en Congrès.

Contextemodifier | modifier le code

L'élection présidentielle se déroule dans un climat politique instable. Les crises gouvernementales se succèdent et les prises de position sur la guerre d'Indochine ou la Communauté européenne de défense (CED) peuvent être des arguments rédhibitoires en défaveur de certains candidats, notamment aux yeux des parlementaires de gauche.

Résultatsmodifier | modifier le code

Réunissant les suffrages de gauche, notamment après le premier tour de scrutin marqué par le retrait du communiste Marcel Cachin ceux des communistes, le socialiste Marcel-Edmond Naegelen va être le seul candidat à se maintenir pendant les 13 tours de scrutin, bloquant sur son nom la majorité des voix de gauche qui désapprouvaient la CED. Après l'échec de Georges Bidault pour le MRP, la droite se rassemble alors sur l'indépendant Joseph Laniel. Dès lors, une triangulaire s'installe entre Naegelen pour la gauche, Yvon Delbos puis Jean Médecin pour le centre radical et Laniel pour la droite. Ce dernier frôle de peu l'élection au 8e tour du scrutin, mais une manœuvre du président du Congrès, le socialiste André Le Troquer, lui retire des suffrages : des bulletins ne mentionnant pas son prénom pouvaient être attribués à son frère, le sénateur René Laniel1.

Après le retrait de Joseph Laniel, son bras droit Jacquinot tente lui aussi, sans succès sa chance. Finalement, les suffrages se portent sur René Coty, de droite mais n'ayant pas voté pour la CED (car absent pour raisons de santé).

Chiffresmodifier | modifier le code

Premier tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 160 17.24%
  Joseph Laniel CNIP 155 16.70%
  Georges Bidault MRP 131 14.12%
  Yvon Delbos Parti radical 129 13.90%
  Paul-Jacques Kalb RPF 114 12.28%
  Marcel Cachin PCF 113 12.18%
  Jacques Fourcade CNIP 62 6.68%
  Jean Médecin Radicaux indépendants 54 5.52%
  Autres 10 1.08%

Second tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 299 32.57%
  Joseph Laniel CNIP 276 30.07%
  Yvon Delbos Parti radical 180 19.60%
  Georges Bidault MRP 143 15.58%
  Autres 20 2.18%

Troisième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 358 38.83%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 313 33.95%
  Yvon Delbos Parti radical 225 24.40%
  Autres 26 2.82%

Quatrième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 408 44.44%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 344 37.47%
  Jean Médecin Radicaux indépendants 45 4.90%
  Yvon Delbos Parti radical 42 4.58%
  André Cornu Parti radical 35 3.81%
  Autres 44 4.79%

Cinquième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 374 40.61%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 312 33.88%
  Jean Médecin Radicaux indépendants 197 22.31%
  Autres 38 4.13%

Sixième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 397 43.87%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 306 33.81%
  Jean Médecin Radicaux indépendants 171 18.90%
  Autres 31 3.43%

Septième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 407 44.47%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 303 33.33%
  Jean Médecin Radicaux indépendants 156 17.16%
  Autres 43 4.73%

Huitième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 430 47.30%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 381 41.91%
  Antoine Pinay CNIP 25 2.75%
  Louis Jacquinot CNIP 14 1.54%
  Autres 53 5.83%

Neuvième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 413 45.43%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 365 40.15%
  Pierre Montel CNIP 103 11.33%
  Autres 28 3.08%

Dixième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Joseph Laniel CNIP 392 45.21%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 358 41.29%
  Pierre Montel CNIP 84 9.69%
  Autres 33 3.81%

Onzième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 372 42.27%
  Louis Jacquinot CNIP 338 38.41%
  René Coty CNIP 71 8.07%
  Autres 99 11.25%

Douzième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  René Coty CNIP 431 48.87%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 333 37.76%
  Louis Jacquinot CNIP 26 2.95%
  Autres 92 10.43%

Treizième tourmodifier | modifier le code

Candidat Parti politique Votes %
  René Coty CNIP 477 54.76%
  Marcel-Edmond Naegelen SFIO 329 37.77%
  Louis Jacquinot CNIP 21 2.41%
  Autres 44 5.05%

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Jean-Pierre Rioux, La France de la Quatrième République, tome 2, Seuil, Paris, 1983, p.47

Voir aussimodifier | modifier le code








Creative Commons License