Épuration (politique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Épuration.

Dans le domaine socio-politique, l’épuration – terme utilisé au sens propre en matière physique, chimique, ou médicale – consiste en l’élimination du corps social des membres jugés indignes d’en faire partie ou considérés comme indésirables.

On parle dans le même sens de purge, mais ce mot a pris un sens historique précis, désignant les purges dans l’appareil communiste.

Parmi les vagues d’épuration historiques comptent notamment :

Citationsmodifier | modifier le code

  • Le dictionnaire de l’Académie française, dans sa huitième édition (1932), donne : « Épuration d’un corps politique, d’un personnel administratif ».
  • « Poursuivre sans faiblir cette épuration de nos cadres » (Joseph Joffre, Mémoires, t. 1, 1914, p. 478)

Jean Anouilhmodifier | modifier le code

  • D'ANOUVILLE un peu triste - Votre majesté compte faire une épuration ?
  • NAPOLÉON frappé - Épurer ! Voilà un mot auquel je n'aurais pas pensé. (Il considère d'Anouville.) Vous ne manquez pas de talent, mon petit. C'est dommage que *vous soyez dans la lune, je vous aurais employé ! Jusqu'ici on avait toujours parlé de répression. C'était trop franc. (Il se met le mot dans la bouche avec ravissement.) « L'épuration. » Cela a un petit air hygiénique. C'est une trouvaille ! Vous avez des tablettes ? (D'Anouville lui en tend.) Je note le mot. (Il répète, ravi.) « L'épuration. » (Il a une idée.) Et purge, peut-être ? Non, ça fait sale, ça fait colique. (Il répète, satisfait.) « L'épuration. »

...

  • NAPOLÉON - Je fais ma liste pour l'épuration. J'ai besoin de vous.
  • LE MARÉCHAL surpris - L'épuration ?
  • NAPOLÉON ravi - Oui. C'est un nouveau mot que j'ai trouvé ! Répression n'est plus dans ma nouvelle ligne.
  • Jean Anouilh, La Foire d'empoigne.







Creative Commons License