Évêque constitutionnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En France, un évêque constitutionnel est un évêque catholique issu du clergé ayant prêté le serment de la Constitution civile du clergé entre 1791 et 1801 ou un évêque de l'Ancien Régime ayant prêté le serment.

Les évêques constitutionnels sont souvent des prêtres ayant des idées gallicanes et partisans, plus ou moins modérés, de la Révolution française. Ils sont élus par le même corps électoral que les députés de la future Assemblée législative. On peut noter que l'intitulé de leur évêché n'est pas « évêque de... » avec le nom du siège épiscopal, comme auparavant, mais ils portent le nom du département correspondant à leur évêché, suite au redécoupage des évêchés selon les limites des départements créés en 1790.

Les évêques constitutionnels ont organisé en 1797 et 1801 des conciles nationaux, afin de marquer leur indépendance vis-à-vis du pape.

Lors de la signature du concordat de 1801, le pape Pie VII et Napoléon Bonaparte demandèrent aux évêques constitutionnels comme aux évêques d'Ancien Régime restés réfractaires à la constitution civile du clergé de démissionner de leurs sièges épiscopaux, afin de procéder à de nouvelles nominations. Sur 94 évêques d'Ancien Régime, 36 refusèrent leur démission forcée. Ce fut l'origine du schisme de la Petite Église. Les 50 évêques constitutionnels en poste acceptèrent finalement de démissionner mais plusieurs refusèrent de signer des formules de rétractation, parmi eux, Henri Grégoire, évêque de Loir-et-Cher.

Les 7 évêques de l'Ancien Régime ayant prêté le sermentmodifier | modifier le code

Quelques évêques constitutionnels dont les 12 évêques concordatairesmodifier | modifier le code

Bibliographiemodifier | modifier le code

  • Rodney J. Dean, L'Église constitutionnelle, Napoléon et le Concordat de 1801, Paris, Picard, 2004, 737 p. (édition française)
  • Rodney J. Dean, L'abbé Grégoire et l'Église constitutionnelle après la Terreur 1794-1797, Paris, 2008.
  • Edmond Préclin, Les Jansénistes du XVIIIe siècle et la Constitution civile du clergé. Le développement du richérisme. Sa propagation dans le bas clergé. 1713-1791, Paris, librairie universitaire J. Gamber, 1929, 578 p.
  • Tableau des évêques constitutionnels de France, de 1791 à 1801, chez Méquignon-Havard,‎ 1827, 57 p. (lire en ligne) ;

Liens externesmodifier | modifier le code

Annales historiques de la Révolution française - Bernard Plongeron - Face au Concordat (1801), résistances des évêques anciens constitutionnels.

Articles connexesmodifier | modifier le code








Creative Commons License