146 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -146)
Aller à : navigation, rechercher

Années :
-149 -148 -147  -146  -145 -144 -143

Décennies :
-170 -160 -150  -140  -130 -120 -110
Siècles :
IIIe siècle av. J.-C.  IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 146 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

Événementsmodifier | modifier le code

La prise de Carthage, gravure de Georg Pencz, 1539
La guerre d'Achaïe en 146 av. J.-C.
Ruines de Corinthe
  • Printemps : la ligue achéenne réunie à Corinthe refuse de se soumettre aux décisions du Sénat romain de 147 av. J.-C. et déclare la guerre à Sparte ; les Romains déclarent la guerre à la Ligue (guerre d'Achaïe). Metellus, alors en Macédoine, marche vers la Grèce et essaye de négocier la paix avant l'arrivée du consul Mummius. Les négociations échouent, et Metellus vainc la ligue achéenne à la bataille de Scarphée, en Locride, où Critolaos est tué4.


  • Guerre lusitanienne : Viriathe attaque la Carpétanie. Le préteur d'Hispanie Caius Plautius, à la tête de dix mille hommes d'infanterie et treize cents chevaux, est battu à son tour ; les Lusitaniens feignent une nouvelle fois la fuite, et Plautius envoie quatre mille hommes à leur poursuite. Viriathe fait volte-face et taille en pièces ses poursuivants. Il prend position dans la région de la montagne de Vénus, plantée d’oliviers, peut-être la Sierra de San Vicente, près de Tolède ; Plautius le rattrape mais est de nouveau battu et se réfugie vers le sud pour prendre ses quartiers d’hiver en plein été. Viriathe s’empare de Segóbriga par ruse, simulant un siège puis se retirant avant d'attaquer les habitants soulagée. Il bat la même année le gouverneur d'Hispanie citérieure, Claudius Unimanus, puis l'année suivante son successeur C. Nigidius9.

Décèsmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. a et b François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau,‎ 1820 (présentation en ligne)
  2. Institut des sciences et techniques de l'antiquité, Reconstruire Troie : Permanence et renaissances d'une cité emblématique, Presses Univ. Franche-Comté,‎ 2009 (ISBN 9782848672731, présentation en ligne)
  3. Paul Lachlan MacKendrick, The North African Stones Speak, UNC Press Books,‎ 2000 (ISBN 9780807849422, présentation en ligne)
  4. Christopher S. Mackay, Ancient Rome, Cambridge University Press,‎ 2004 (ISBN 9780521809184, présentation en ligne)
  5. Sviatoslav Dmitriev, The Greek Slogan of Freedom and Early Roman Politics in Greece, Oxford University Press,‎ 2011 (ISBN 9780195375183, présentation en ligne)
  6. Marcel Le Glay, Jean-Louis Voisin, Yann Le Bohec, Histoire romaine, Presses universitaires de France,‎ 1995 (présentation en ligne)
  7. Marie-Pierre Arnaud-Lindet, Histoire et politique à Rome : les historiens romains IIIe siècle av. J.-C.-Ve siècle ap. J.-C., Éditions Bréal,‎ 2001 (ISBN 9782842917722, présentation en ligne)
  8. Pierre Gaspard Hubert Willems, Le sénat de la République romaine, vol. 2, Ernest Thorin,‎ 1885 (présentation en ligne)
  9. H. V. Livermore, A History of Portugal, Cambridge University Press,‎ 1947 (présentation en ligne)







Creative Commons License