Années 600 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -600)
Aller à : navigation, rechercher

VIIIe siècle av. J.-C. | VIIe siècle av. J.-C. | VIe siècle av. J.-C.

../.. | Années 620 av. J.-C. | Années 610 av. J.-C. | Années 600 av. J.-C. | Années 590 av. J.-C. | Années 580 av. J.-C. | ../..


Événementsmodifier | modifier le code

L'Urartu de 610-585
  • 609 av. J.-C. : Les Égyptiens du pharaon Néchao II envahissent la Syrie-Palestine pour soutenir le dernier roi assyrien Ashur-ubalit II qui tente de reconquérir Harran contre Nabopolassar et les Mèdes. Josias, roi de Juda, tente de s’opposer à l’avance de l’armée de Néchao à Megiddo. Il est tué dans cette bataille (mai-juin). Les Égyptiens occupent Karkemish. Néchao soumet la Palestine et la Syrie jusqu’à l’Euphrate. Ashur-uballit II est tué par les Mèdes et les Babyloniens, peut-être en tentant de reconquérir Harran. L’empire assyrien disparait et laisse la place à la domination de Babylone1.
  • 609-598 av. J.-C. : Règne de Joachaz (Yehôachaz) puis Yehôyaqîm, rois de Juda.
    • À la mort de Josias, l’assemblée du peuple proclame son fils cadet Joachaz. Trois mois plus tard, Néchao le fait prisonnier, impose un tribut à Juda, et établit comme roi Elyaqîm, fils aîné de Josias, qui change son nom en Yehôyaqîm (Joïaqim). Yehôyaqîm reconnaît la suzeraineté de l’Égypte et paye le tribut en levant un impôt spécial. Après la victoire de Nabuchodonosor II sur Néchao à Karkemish et de la prise d’Ascalon (604 av. J.-C.), Yehôyaqîm lui est soumis trois ans.
  • 608-607 av. J.-C. : Nabopolassar s’engage en Urartu mais ne réitérera pas cette tentative septentrionale devant la puissance montante des Mèdes. L'Urartu sera par la suite conquise par les Médes de Cyaxare.
  • 608 av. J.-C. : En Sicile, à Léontinoi, le polémarque Panaitios organise le massacre de l'oligarchie et devient le tyran fournissant ainsi le modèle d'un régime politique qui va prévaloir largement tout au long de l'histoire de la Sicile grecque4.
  • Mai-juin 605 av. J.-C. : Nabuchodonosor, après deux ans de tentatives infructueuses, bat le pharaon d’Égypte Nékao II à la bataille de Karkemish. Il avance en Palestine jusqu’à Péluse, à la frontière avec l’Égypte, mais regagne rapidement Babylone (23 jours) lorsqu’il apprend la mort de son père pour s’y faire couronner. Après cette défaite, Nékao II est obligé, à la fin de son règne, d'abandonner toutes ses possessions (et prétentions) asiatiques au nord de Gaza1.
  • 1er septembre 605 av. J.-C. : Mort de Nabopolassar, roi de Babylone1.
Gravure sur un œil d'onyx comportant une inscription de Nabuchodonosor II.


  • Vers 600 av. J.-C. :
  • Mytilène s’impose à Lesbos.
    • Renaissance économique pendant le règne de Néchao II, remise en activité du canal du Nil à la mer rouge.
    • Périple de marins phéniciens autour de l’Afrique envoyés par Néchao. Selon Hérodote, ils partent de la mer Érythrée, et débarquent chaque automne pour ensemencer le sol et attendre la récolte. Ils doublent les colonnes d’Héraclès et rejoignent l’Égypte la troisième année.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Georges Roux, La Mésopotamie, Seuil,‎ 1995 (ISBN 9782020086325, présentation en ligne)
  2. Danielle Jouanna, Aspasie de Milet, égérie de Périclès, Fayard,‎ 2005 (ISBN 9782213648231, présentation en ligne)
  3. Michel Kaplan et Nicolas Richer, Le monde grec, vol. 1, Éditions Bréal,‎ 1998 (ISBN 9782853948081, présentation en ligne)
  4. Georges Vallet, François Villard et Paul Auberson, Mégara Hyblaea : Guide des fouilles, Boccard,‎ 1976 (ISBN 9782728300532, présentation en ligne)
  5. a, b et c François Clément et Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des inscriptions, des chroniques et autres anciens monumens, avant l'ère chrétienne..., Moreau,‎ 1820 (présentation en ligne)







Creative Commons License