Alou Diarra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diarra.
Alou Diarra
AlouDiarra.JPG
Diarra avant le match France-Angleterre durant l'Euro 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre West Ham United
Numéro 18
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 15 juillet 1981 (1981-07-15) (32 ans)
Lieu Villepinte (Seine-Saint-Denis)
Taille 1,9 m (6 3)
Période pro. Depuis 1999
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2000 Drapeau : France CS Louhans-Cuiseaux 003 0(0)
2000-2002 Drapeau : Allemagne Bayern Munich 000 0(0)
2002-2005 Drapeau : Angleterre Liverpool FC 000 0(0)
2002-2003 Drapeau : France Le Havre AC 028 0(1)
2003-2004 Drapeau : France SC Bastia 038 0(4)
2004-2005 Drapeau : France RC Lens 037 0(2)
2005-2006 Drapeau : France RC Lens 044 0(2)
2006-2007 Drapeau : France Olympique lyonnais 024 0(3)
2007-2011 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 164 (12)
2011-2012 Drapeau : France Olympique de Marseille 050 0(2)
2012- Drapeau : Angleterre West Ham United 0014 0(0)
2013 Drapeau : France Stade rennais FC 012 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001-2002 Drapeau : France France -20 ans 005 0(0)1
2002-2003 Drapeau : France France espoirs 014 0(1)2
2004- Drapeau : France France 044 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 20 février 2014

Alou Diarra, né le 15 juillet 1981 à Villepinte (Seine-Saint-Denis), est un footballeur international français qui évolue au poste de milieu de terrain à West Ham United.


Biographiemodifier | modifier le code

Début de carrièremodifier | modifier le code

Né en France de parents d'origine malienne, Alou Diarra débute sa carrière au club du CSL Aulnay à l'âge de six ans. Il est le frère aîné de Zanké Diarra, milieu de terrain de l'US Quevilly3.Il débute sa carrière professionnelle à Louhans-Cuiseaux, lancé par l'entraîneur Philippe Hinschberger pour quelques matchs de Ligue 2.

Il est transféré à tout juste 19 ans au club allemand du Bayern Munich. En l'espace de deux années, Diarra ne joue pas un seul match en Bundesliga. Barré par une forte concurrence et son jeune âge, il évolue régulièrement en réserve.

Il est alors recruté par le Liverpool de Gérard Houllier où il ne joue pas non plus, prêté successivement au Havre, au SC Bastia puis au RC Lens.

RC Lensmodifier | modifier le code

Son prêt au RC Lens est transformé en transfert définitif en 2005. C'est d'ailleurs dans ce club que le jeune milieu défensif connaît véritablement son envol et une reconnaissance du grand public.

Ses prestations remarquées, son jeu de tête, son physique impressionnant, sa vision de jeu ainsi que son travail constant lui permettent de se faire une réputation nationale et de se faire voir aux yeux du sélectionneur Raymond Domenech qui l'appelle régulièrement en équipe de France et le retient pour la Coupe du monde 2006.

Olympique lyonnaismodifier | modifier le code

Le 23 août 2006, il s'engage avec l'Olympique lyonnais pour remplacer Mahamadou Diarra, parti au Real Madrid, le montant du transfert étant estimé à 7 millions d'euros4.

Le 7 avril 2007, mécontent après l'annonce de sa titularisation avec la réserve de l'OL, il entre en conflit avec Gérard Houllier et ne retrouve l'équipe première qu'après trois semaines5.

Le 19 juillet 2007, à la fin d'un match victorieux contre Bolton (3-1) et la qualification de l'Olympique lyonnais pour la finale de la Peace Cup, Alou Diarra (qui fut désigné capitaine pour ce match) et le président Jean-Michel Aulas annoncent le départ attendu de l'international français. Durant sa saison dans le Rhône, il marque deux buts dont un en Ligue des champions.

Girondins de Bordeauxmodifier | modifier le code

Alou Diarra avec les Girondins de Bordeaux.

Lors de l'été 2007, Alou Diarra rejoint les Girondins de Bordeaux pour quatre saisons et 7,75 millions d'euros. Il y confirme dès lors ses capacités et est systématiquement aligné devant la défense par Laurent Blanc, prenant une part active à la saison des Girondins qui terminent seconds du championnat, à quatre points de l'Olympique lyonnais puis champions après une incroyable série de onze victoires la saison suivante6. Diarra marque en prime un superbe but lors d'un déplacement à Rennes (2-0), d'une reprise de volée sous la barre, qui sera élu "but de la journée".

Laurent Blanc en fait un pion essentiel dans son dispositif, il apprécie particulièrement son rôle de sentinelle seule devant la défense, que ce soit dans son 4-4-2 losange ou dans son 4-5-1 pour les gros matchs. Il fait partie de ce que l'on appelait la « colonne vertébrale bordelaise » composée de Souleymane Diawara puis Marc Planus, lui-même, Yoann Gourcuff et Marouane Chamakh qui permet à Bordeaux de marcher sur l'eau durant un an et demi7. Son importance dans l'effectif bordelais est telle qu'il est désigné vice-capitaine durant la saison 2008-2009 puis capitaine à partir de la saison suivante.

Le 16 octobre 2010, lors d'un match comptant pour la 9e journée de Ligue 1 face à l'AJ Auxerre, il écope d'un carton jaune suite à une intervention musclée. Alou Diarra, qui juge la décision injuste, s'en prend alors vigoureusement à l'arbitre Wilfried Bien et le pousse. Il est exclu dans la foulée mais tient tout de même à s'excuser8. Il est ensuite jugé par la commission disciplinaire et écope de six matchs de suspension le 4 novembre.

Olympique de Marseillemodifier | modifier le code

Le 4 juillet 2011, Alou Diarra signe un contrat de trois ans en faveur de l'Olympique de Marseille, la transaction s'élevant à environ cinq millions d'euros9. Son début de saison est décevant, dans la prolongation de ses 18 derniers mois à Bordeaux10. Le 29 octobre, il marque son premier but sous les couleurs phocéennes, face au Dijon FCO au stade Gaston-Gérard (victoire de l'OM 3-2)11. Le groupe termine à la 10e place en championnat, loin des objectifs initiaux, mais remporte la Coupe de la Ligue qualificative pour la Ligue Europa12. Alou Diarra garde toute la saison la confiance de son entraîneur, Didier Deschamps, qui le titularise à 50 reprises.

West Ham Unitedmodifier | modifier le code

Le 10 août 2012, Diarra signe un contrat de trois ans en faveur du club anglais de West Ham United13,14, en échange d'une indemnité estimée par les observateurs à 2,5 millions d'euros15. Le 25 août suivant, il dispute son premier match sous les couleurs des Hammers en entrant à la 69e minute du match comptant pour la 2e journée de Premier League à Swansea City (défaite 3-0)16. Blessé pendant deux mois, il est ensuite très peu utilisé par l'entraîneur Sam Allardyce et souhaite alors quitter le club où « [il a] perdu [son] temps17 ».

Stade rennaismodifier | modifier le code

Le 31 janvier 2013, il est prêté jusqu'à la fin de la saison au Stade rennais18. Ses performances sont décevantes, il rentre en Angleterre l'été venu19.

Retour à West Ham Unitedmodifier | modifier le code

N'ayant pas trouvé de club, il retourne en Angleterre. West Ham ne lui fait pas encore confiance et Diarra joue seulement 3 matchs de Premier League et 5 matchs en FA Cup et League Cup20.

Équipe de Francemodifier | modifier le code

La première saison d'Alou Diarra au RC Lens attire l'attention du sélectionneur français Raymond Domenech, qui le fait débuter en équipe de France A le 9 octobre 2004 face à l'équipe d'Israël21. Bien que rarement titulaire, il est régulièrement appelé par Raymond Domenech tout au long des éliminatoires de la Coupe du monde 2006. Retenu pour la phase finale, il dispute deux matchs : il entre en jeu contre le Togo en poule puis en finale face à l'Italie suite à la blessure de Patrick Vieira à la 56e minute.

Le 24 mai 2010, il est sélectionné par Raymond Domenech dans la liste de 23 joueurs en vue de la Coupe du monde 2010. Le 22 juin 2010, il est nommé capitaine des « Bleus » lors du match contre l'Afrique du Sud.

Le 7 septembre 2010, alors qu'Alou Diarra n'a pas joué face à la Biélorussie, Laurent Blanc décide de le titulariser face à la Bosnie-Herzégovine dans le rôle de « sentinelle » qu'il affectionne tant, avec le jeune Yann M'Vila et Abou Diaby à ses côtés afin de solidifier l'équipe et d'apporter plus de sérénité à la défense. Il décide également de le nommer capitaine à plus long terme, comme aux Girondins de Bordeaux, jugeant que son expérience lui permet d'endosser cette responsabilité22. Cependant, Laurent Blanc décidant de se laisser du temps pour choisir son capitaine, il perd le brassard mi-2011.

Après une saison moyenne avec l'Olympique de Marseille, Alou Diarra est sélectionné pour l'Euro 2012, mais paraît n'être qu'un second choix au poste de milieu défensif23. Bénéficiant de la blessure de Yann M'Vila en match de préparation, il est titulaire lors du premier match de poule face à l'Angleterre et réalise une prestation saluée23. Malgré le retour de blessure de M'Vila, Diarra est conservé dans l’équipe-type pour les deux matchs suivants face à l'Ukraine24 et la Suède25. La France est éliminée en quarts de finale face à l'Espagne (2-0), après un match où il reste sur le banc.

Depuis l'arrivé de Didier Deschamps, Alou Diarra ne fait plus parti des plans de l'équipe de France.

Palmarèsmodifier | modifier le code

En clubmodifier | modifier le code

     

En équipe nationalemodifier | modifier le code

Statistiquesmodifier | modifier le code

Le tableau suivant récapitule les statistiques d'Alou Diarra durant sa carrière professionnelle26.

Statistiques d'Alou Diarra au 20 février 2014
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1999 - 2000 Drapeau de la France CS Louhans-Cuiseaux Division 2 3 0 0 0 0 0 - - - - - - - 3 0
2000 - 2001 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich B Regionalliga Sud 29 3 0 0 0 0 - - - - - - - 29 3
2001 - 2002 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich B Regionalliga Sud 13 1 0 0 0 0 - - - - - - - 13 1
2002 - 2003 Drapeau de la France Le Havre AC (prêt) Ligue 1 25 0 2 1 1 0 - - - - - - - 28 1
2003 - 2004 Drapeau de la France SC Bastia (prêt) Ligue 1 35 4 2 0 1 0 - - - - - - - 38 4
2004 - 2005 Drapeau de la France RC Lens (prêt) Ligue 1 34 2 0 0 3 0 - - - - - 3 0 40 2
2005 - 2006 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 32 2 1 0 1 0 - - C4+C3 4+6 0 8 0 52 2
2006 - 2007 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 15 1 1 0 3 1 - - C1 5 1 1 0 25 3
2007 - 2008 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 36 4 4 0 0 0 - - C3 4 0 1 0 45 4
2008 - 2009 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 35 2 1 0 0 0 1 0 C1+C3 6+2 1+0 7 0 52 3
2009 - 2010 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 30 1 1 0 3 0 1 0 C1 7 0 6 0 48 1
2010 - 2011 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 32 4 1 0 0 0 - - - - - 8 0 41 4
2011 - 2012 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 34 2 3 0 2 0 1 0 C1 9 0 10 0 59 2
2012 - janv. 2013 Drapeau de l'Angleterre West Ham United Premier League 3 0 2 0 1 0 - - - - - - - 6 0
janv. - juin 2013 Drapeau de la France Stade rennais (prêt) Ligue 1 12 0 0 0 0 0 - - - - - - - 12 0
2013 - 2014 Drapeau de l'Angleterre West Ham United Premier League 3 0 1 0 4 0 - - - - - - - 8 0
Total sur la carrière 371 26 19 1 19 1 3 0 - 48 2 39 0 499 30

Référencesmodifier | modifier le code

  1. Tableau matches des moins de 20 ans 1993-2002
  2. Tableau matches des espoirs 1986-2006
  3. Zanké Diarra félicité par Alou, lefigaro.fr, 21 mars 2012.
  4. « Alou Diarra rejoint Lyon », sur 20minutes.fr,‎ 21 août 2006 (consulté le 16 avril 2014)
  5. « OL : le conflit Diarra-Houllier continue ! », sur footmercato.net,‎ 28 avril 2007 (consulté le 16 avril 2014)
  6. Un Bordeaux Blanc grand cru
  7. Bordeaux, champion dix ans après
  8. Alou Diarra pète les plombs
  9. Alou Diarra signe à l'OM
  10. Fabrice Lamperti, « Le mystère Alou Diarra », sur laprovence.com,‎ 23 septembre 2011 (consulté le 4 juillet 2012)
  11. Robert Langer, Décisif face à Dijon, le Marseillais Alou Diarra relève un peu la tête sur football365.fr, 29 octobre 2011
  12. « Diarra fait le bilan et évoque son avenir - Marseille OM », sur lephoceen.fr,‎ 22 mai 2012 (consulté le 4 juillet 2012)
  13. Diarra à West Ham (officiel), francefootball.fr, 10 août 2012.
  14. (en) Hammers swoop for Diarra, whufc.com, 10 août 2012.
  15. Alou Diarra (Marseille) signe à West Ham (officiel), leparisien.fr, 10 août 2012
  16. (en) Swansea 3-0 West Ham, bbc.co.uk, 25 août 2012.
  17. « Foot - ANG - West Ham - A. Diarra :«Je me suis fait avoir» », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 22 janvier 2013 (consulté le 31 janvier 2013)
  18. « Foot - Transferts - Rennes confirme pour Diarra », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 31 janvier 2013 (consulté le 31 janvier 2013)
  19. Rennes n’en veut pas à son flop Alou Diarra, footmercato.net, 11 mai 2013
  20. « Player Profiles : Alou Diarra », sur www.whufc.com (consulté le 26 février 2014)
  21. Les joueurs contents d'eux
  22. En 4-3-3 avec Alou Diarra capitaine
  23. a et b Diarra, un problème de nouveau riche
  24. Ukraine 0-2 France, lequipe.fr, 15 juin 2012.
  25. Suède 2-0 France, lequipe.fr, 19 juin 2012.
  26. « Statistiques d'Alou Diarra », sur footballdatabase.eu (consulté le 20 février 2014)

Lien externemodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :









Creative Commons License