Années 1560

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
XVe siècle | XVIe siècle | XVIIe siècle
Années 1540 | Années 1550 | Années 1560 | Années 1570 | Années 1580
1560 | 1561 | 1562 | 1563 | 1564 | 1565 | 1566 | 1567 | 1568 | 1569

Évènementsmodifier | modifier le code

  • Rafraîchissement du climat de 1560 à 1600.

Personnalités significativesmodifier | modifier le code

Inventions, découvertes, introductionsmodifier | modifier le code


Religionmodifier | modifier le code


  • Querelle de la grâce : Le 1er octobre 1567, le pape Pie V condamne 76 propositions extraites de l’œuvre de Michel Baïus, professeur de théologie à Louvain, par la bulle Ex omnibus afflictionibus ; Baïus et ses collègues se soumettent2. Ces propositions, inspirées de saint Augustin, portent sur la grâce, le libre arbitre et sur le péché originel et sont proches de la doctrine calviniste de la prédestination. Les théologiens jésuites adoptent une voie moyenne visant à concilier la dignité de l’homme et le dessein de Dieu : l’homme peut s’ouvrir et se fermer à la grâce et Dieu peut décider de donner des grâces qui forcent l’homme à faire son salut. Les dominicains soutiennent que Dieu détermine la volonté humaine à agir selon qu’il prédestine ou non l’homme au salut (grâce efficace), mais aussi que l’homme reçoit le pouvoir d’agir selon le bien sans pour autant recevoir le salut (grâce suffisante). À Salamanque, à Louvain, la polémique bat son plein. Baïus accuse le jésuite Leonardus Lessius de pélagianisme.
  • Le mot « puritain », d’origine française, apparaît en Angleterre.
  • En France, le clergé obtient le privilège de se réunir en assemblés administratives et financières.
  • Une quarantaine de ministres calvinistes formés à Genève exercent en France. D’après un rapport de Coligny, il y aurait en France 2 150 Églises « plantées » (Église organisée avec un consistoire régulièrement élu par la communauté, un ministre et le droit de représentation aux synodes provinciaux et nationaux.

Art et culturemodifier | modifier le code

Économie et sociétémodifier | modifier le code

  • Vers 1560, Gênes devient la ville la plus dynamique du monde, « le pôle de l'économie monde » (Braudel) jusque vers 1780, remplaçant Anvers.
  • Grève des dîmes en France pendant les années 1560 par les paysans huguenots et plus généralement par les villageois insatisfaits4.


  • 1560-1600 : décadence de la production de pastel toulousain.
  • 1560 :
  • 1562-1566 : crise agricole en Europe.
  • 1562 :
  • 1293 juges de paix en Angleterre.
  • 1562-1569 : grandes réformes institutionnelles en Pologne : Les diètes de 1562-1563 et 1563-1564 (Varsovie) réalisent une grande réforme de l'impôt, qui augmente le revenu du trésor, mais limite la charge des paysans en soumettant à l'impôt les domaines ecclésiastiques et surtout la dîme5.
  • 1564 :
  • 1565 :
    • Instauration de l'opritchnina en Russie ; réorganisation de l’administration locale et du système fiscal au détriment des boyards qui sont privés des taxes qu’ils avaient le droit de prélever sur les impôts collectés par eux pour le tsar.
    • De 15 à 20 compagnies de marchands italiens opèrent en Pologne.
  • 1566 :
    • Fondation de la bourse de Rouen.
    • Création du Reichsthaler d’argent.
    • Institution à Venise des Proveditori ai beni inculti pour surveiller les cultures et le drainage des eaux et promouvoir l’activité agricole par la constitution de « sociétés » foncières.
    • Introduction de la pomme de terre aux Pays-Bas espagnols.
    • Pragmatique interdisant l’usage de la langue arabe, du costume traditionnel et des bains publics en Espagne.
    • Levée de l’interdiction faite à des particuliers de transférer des sommes hors d’Espagne.
  • 1567-1573 : afflux de métaux précieux du Nouveau Monde en Espagne.
  • 1567 : En France, la guerre provoque le marasme ou l’écroulement de l’économie citadine.
  • 1568 :

Démographiemodifier | modifier le code

  • Stabilisation de la population et du produit brut agricole en Europe.
    • La population européenne atteint son niveau de 1340. Elle se stabilise (1560-1740) par l’évolution des coutumes matrimoniales (célibat féminin, retard de l’âge du mariage, rejet des enfants naturels).
  • La France compte environ 20 millions d’habitants, dont 85 à 90 % de ruraux. Paris atteint 300 000 habitants. Rouen 70 000. Le nombre total des citadins des villes de plus de 2000 habitants ne dépasse pas 2 millions (2,5 au maximum).
  • La population anglaise double entre 1560 et 1660.
  • Amsterdam compte moins de 30 000 habitants.
  • Les morisques, musulmans convertis de force au christianisme, sont 150 000 dans le royaume de Grenade (pour 125 000 « vieux chrétiens ») 100 000 dans l'Horta de Valence et 50 000 dispersés. Ce sont en fait des musulmans à peine dissimulés.
  • Officiellement, 15 480 personnes seraient parties vers l'Amérique espagnole entre 1509 et 1559. Ces chiffres sont peu fiables et les clandestins sont nombreux, et on peut porter le chiffre des départs jusqu'à 100 000 au moins6. La population dans les colonies Espagnoles est estimée à 150 000 blancs en 1579.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Roger Corbaz, Principes de phytopathologie et de lutte contre les maladies des plantes, PPUR presses polytechniques,‎ 1990 (ISBN 9782880742010, présentation en ligne)
  2. Krista de Jonge, Gustaaf Janssens, Maurice van Durme, Les Granvelle et les anciens Pays-Bas : liber doctori Mauricio van Durme dedicatus, Leuven University Press,‎ 2000 (ISBN 9789058670496, présentation en ligne)
  3. Dominique de Courcelles, Thérèse d'Avila : femme d'écriture et de pouvoir dans l'Espagne du Siècle d'Or, Éditions Jérôme Millon,‎ 1993 (ISBN 9782905614940, présentation en ligne)
  4. Fernand Braudel, Ernest Labrousse, Histoire économique et sociale de la France, vol. 1 à 2, Presses universitaires de France,‎ 1970 (présentation en ligne)
  5. Lucien Paul Victor Febvre, Annales, vol. 29, A. Colin,‎ 1974 (présentation en ligne)
  6. Marianne Mahn-Lot, La Conquête de l'Amérique espagnole, Presses universitaires de France,‎ 1974 (lire en ligne)







Creative Commons License