Années 1700

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Années :
1700 - 1701 - 1702 - 1703 - 1704
1705 - 1706 - 1707 - 1708 - 1709
Décennies :
1680 1690 - Années 1700 - 1710 1720
Siècles :
XVIIe siècle - XVIIIe siècle - XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire - IIe millénaire - IIIe millénaire

Événementsmodifier | modifier le code


  • Règne de Ntare Ier, roi du Burundi (v. 1700-1725).
  • Multiplication des soulèvements paysans contre l’impôt au Japon après 17041. Durement réprimés, ces mouvements empirent au cours du XVIIIe siècle jusqu’à devenir endémiques.

Personnages significatifsmodifier | modifier le code

Inventions, découvertes, introductionsmodifier | modifier le code

Religionmodifier | modifier le code

Art et culturemodifier | modifier le code

Article détaillé : Décennie 1700 en arts plastiques.

Économie et sociétémodifier | modifier le code

Reconstitution rétrospective des anomalies de température de l'hiver 1708-1709


  • Exploitation des fabuleux gisements d’or du Minas Gerais au Brésil. 4,350 tonnes d’or du Brésil arrivent à Lisbonne en 1703 ; 14,5 tonnes arrivent en 17127. 30 000 à 50 000 prospecteurs, arrivés du Brésil ou du Portugal, exploitent les mines du Minas Gerais vers 1705-1710. Le Brésil devient rapidement le premier producteur d'or du monde.
  • Extension du vignoble du Douro à la suite du traité de Methuen.
  • À la fin du XVIIe siècle, la valeur des marchandises expédiées chaque année depuis l’Inde vers les Îles Britanniques s’élève à 0,5 million de £, pour quadrupler au cours des cinquante années suivantes.
  • La Barbade produit 10 000 tonnes de sucre par an, la Jamaïque 5 000, pour 22 000 tonnes au total dans les Antilles anglaises.
  • Saint-Domingue ne produit pratiquement ni sucre ni tabac en 1697. Dès 1714, elle produit 7 000 tonnes de sucre par an, 10 000 en 1720, 43 000 en 1743 au premier rang mondial.
  • Les friches occupent en Brandebourg près de 30 % des champs.
  • Les pays scandinaves franchissent le seuil des rendements céréaliers de 6,3 quintaux par l’hectare au début du siècle.
  • Les propriétés de la noblesse suédoise s’étendent sur 30 % des terres (70 % en 1650). La couronne suédoise, qui possédait 30 % des terres, aliène une partie de ce domaine pour que la propriété libre paysanne puisse se développer.
  • Culture du maïs en Hongrie.

Francemodifier | modifier le code

  • La livre tournois tombe à la valeur de 4,702 grammes d’argent fin.
  • La France possède 2 500 tonnes d’équivalent argent de stocks de métaux précieux dont 40 % sont recyclés annuellement dans le budget de l’État.
  • La flotte commerciale française est évaluée à 150 000 tonneaux, dont 550 navires de plus de 100 tonneaux, aptes au trafic transatlantique.

Grande-Bretagnemodifier | modifier le code

  • 1708 : loi interdisant la constitution de banques de plus de six actionnaires pour protéger la Banque d'Angleterre de la concurrence. Elle n’empêche pas l’essor de petits établissements bancaires (300 en 1800).
  • Le budget de l’État est de 7 % du produit national brut. L’Angleterre possède 1 100 tonnes d’équivalent argent de stocks de métaux précieux.
  • Le commerce britannique triplera de 1707 à 1785, passant en valeur de 11 à 35 millions de livres sterling.
  • La flotte marchande passe à 640 000 tonnes. La production annuelle de fer est de 20 000 tonnes. La production de céréales est de 45 millions d’hl.
  • Le mouvement des enclosures touche un quart des terres anglaises.
  • Création de la première compagnie d’assurance sur la vie en Angleterre en 1705.

Russiemodifier | modifier le code

  • 1700 : les seigneurs perdent leurs taxes sur les marchés au profit de l’État.
  • 1702 : suppression du térem (gynécée)8.
  • 1704 :
    • Centralisation de l’administration des fermes d’État, dont les revenus passent de 299 000 à 569 000 roubles.
    • Interdiction de tuer les enfants mal conformés ou nés hors mariage.
    • Institution de l'impôt sur la barbe.
  • 1706 :
    • Création du premier hôpital militaire à Moscou9 (école de chirurgie, cabinet d’anatomie, jardin botanique). Création de pharmacies d’État à Saint-Pétersbourg, Kazan et Rīga10.
    • Encouragement de l’élevage du mouton dans la région de Poltava en Russie11.
    • À l’instigation du tsar, le métropolite de Novgorod fonde un asile pour les enfants illégitimes abandonnés (zazornye)12.
  • 1706-1730 : construction de canaux pour relier l’Oural et la région de Moscou à Saint-Pétersbourg : canal latéral au lac Ladoga, canal Vychni Volotchek13.

Démographiemodifier | modifier le code

  • 771 millions d'humains sur Terre.

Asie et Proche-Orientmodifier | modifier le code

  • La population de la Chine passera de 100 à 200 millions d’habitants entre 1701 et 1800. Les observateurs européens notent que l’infanticide est largement répandu pour contenir cette croissance. Les populations chinoises demeurent soumises dans leur évolution aux grandes ponctions des épidémies, des famines et des catastrophes (inondations).
  • Durant le XVIIIe siècle, la population du Japon est stabilisée autour de 25 millions d’habitants. Edo, en compte un million. Osaka et Kyoto, 240 000.
  • 20 millions d'habitants dans l'empire ottoman. 800 000 Istanbuliotes. Le Caire compte plus de 200 000 habitants. Alep plus de 100 000.

Amériquemodifier | modifier le code

  • 275 000 colons anglo-saxons en Amérique du Nord.
    • Il y a environ cinquante familles fortunées en Virginie, dont la richesse s’élève à 50 000 livres. Elles possèdent des plantations cultivées par des esclaves noirs et des serviteurs blancs sous contrats, siègent au conseil de la colonie et exercent des magistratures locales.
    • 6 000 esclaves en Virginie, soit un douzième de la population. Certains d’entre eux cherchent à s’enfuir et à établir des communautés près de la frontière.
  • 20 000 habitants d’origine française au Canada (7 850 en 1675, 2 500 en 1660).
  • Le Chili compte 100 000 habitants.
  • 25 000 esclaves noirs par an en moyenne entrent au Brésil au XVIIIe siècle. Le pays compte environ 100 000 Européens et 200 000 Noirs.

Europemodifier | modifier le code

  • 114 millions d’habitants en Europe.
  • 22,5 millions d’habitants en France. Paris compte 500 000 habitants. Lyon (100 000), Marseille (75 000), Rouen (60 000) et Lille (55 000) dépassent 50 000 habitants. 22 villes dépassent 20 000 habitants. 17 % de la population vit dans des villes de plus de 2 000 habitants.
  • L’Espagne compte de 6 à 7,5 millions d’habitants (8,5 en 1600, chute due à l’émigration, au célibat du clergé, à l’expulsion des Morisques, aux pestes et aux mauvaises récoltes). Madrid compte de 100 000 à 140 000 habitants. Séville (80 000) et Valence dépassent 50 000 habitants. 100 000 Français ont émigré vers l’Espagne pendant le XVIIe siècle.
  • 1,2 million d’habitants au Portugal. 73 000 à Lisbonne (110 000 en 1600).
  • Un million d’habitants au Danemark, 1,4 en Suède.
  • Quinze millions d’habitants dans le Saint-Empire. 8,1 pour l’Autriche, la Hongrie (de 3,5 à 5 millions) et la Bohême, trois pour la Prusse et deux pour la Saxe. Vienne atteint 100 000 habitants. Berlin 60 000. Breslau et Königsberg 40 000. Lübeck 30 000. Augsbourg 25 000.
  • 13,3 millions d’habitants en Italie. Six villes italiennes dépassent 100 000 habitants : Naples (186 000), Rome (141 000), Venise (138 000), Milan (125 000), Palerme et Messine (100 000).
  • Les Provinces-Unies comptent 2 millions d’habitants. Les Pays-Bas autrichiens 1,8. Amsterdam compte 150 000 habitants. Harlem, Anvers (67 000), Bruxelles et Gand (60 000) dépassent 50 000 habitants.
  • L’Angleterre compte 5,05 millions d’habitants, l’Écosse 1,1 million, l’Irlande 2,54 millions. En Angleterre, huit villes comptent plus de 10 000 habitants : Londres (550 000, plus grande ville d’Europe), Birmingham, Coventry, Leeds, Liverpool, Manchester, Nottingham et Sheffield.
    • Les trois quarts de la population vivent de l’agriculture, et les quatre cinquièmes vivent à la campagne (15 % dans l’industrie et 10 % dans le secteur tertiaire). La noblesse anglaise, réduite, compte 3 000 gentilshommes titrés (de duc à écuyers). La gentry (12 000 gentlemen), est constituée de notables provinciaux propriétaires qui ne sont pas juridiquement nobles.
    • Le taux de natalité en Angleterre passe de 30 à 38 ‰ au XVIIIe siècle. 40 % d’Anglais ont moins de 20 ans en 1720, contre 10 % de plus de 60 ans.
  • Neuf millions d’habitants en Pologne, dont 75 % de paysans réduits au servage.
    • La noblesse polonaise, importante, représente 10 % de la population. Égalitaire, par une origine sarmate mythique, elle est hiérarchisée : au sommet, les magnats, une vingtaine de familles (Lubomirski à Doubno, Czartoriski à Korzec, Potocki à Krystinopol, Radziwill à Niesweij) forment des clans, un État dans le royaume, qui s’étend parfois sur plusieurs centaines de villages, avec une administration particulière (percepteurs, juges, soldats). La noblesse moyenne, 200 à 300 familles, a la suzeraineté sur quelques dizaines de villages. Enfin la petite noblesse (szlachta) n’a de suzeraineté que sur un ou deux villages, voire une simple motte castrale. Inféodée aux magnats, elle défend âprement ses prérogatives fiscales.
    • Les Juifs composent 10 % de la population polonaise. Ils sont nombreux dans les villes où ils forment des communautés fermées sur elles-mêmes, habitant des ghettos et parlant le yiddish.
  • 17 millions d’habitants en Russie. 200 000 à Moscou (80 000 en 1600).

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. John P. McKay, Bennett D. Hill, John Buckler, A History of World Societies : From 1100 through the French Revolution, vol. 2, Houghton Mifflin Company,‎ 1992 (ISBN 9780395472972, présentation en ligne)
  2. Paul Donnelly, First, Last & Only : Cricket, Hachette UK,‎ 2010 (ISBN 9780600622536, présentation en ligne)
  3. John Stewart Bowman, Columbia chronologies of Asian history and culture, Columbia University Press,‎ 2000 (ISBN 9780231110044, présentation en ligne)
  4. Jean Georgelin, Venise au siècle des Lumières, Walter de Gruyter,‎ 1978 (ISBN 9782719308288, présentation en ligne)
  5. Jean Baptiste Say, Cours complet d'économie politique pratique, Volume 2, Guillaumin,‎ 1852 (lire en ligne)
  6. Jean Noël Biraben, Les hommes et la peste en France et dans les pays européens et méditerranéens. La Peste dans l'histoire, vol. 1, Mouton,‎ 1975 (ISBN 9782719309308, présentation en ligne)
  7. . Magalhaes Godinho, Problèmes d'économie atlantique. Le Portugal, flottes du sucre et flottes de l'or (1670-1770), vol. 5, Annales. Économies, Sociétés, Civilisations,‎ 1950 (présentation en ligne), p. 184-197
  8. Henri Dorion, Arkadi Tcherkassov, Le Russionnaire : Petite encyclopedie de toutes les Russies, Éditions MultiMondes,‎ 2001 (ISBN 9782895440109, présentation en ligne)
  9. Dictionnaire géographique universel, vol. 7, A.J. Killian,‎ 1830 (présentation en ligne)
  10. Kazimierz Waliszewski, Pierre le Grand, Plon-Nourrit et cie,‎ 1914 (présentation en ligne)
  11. Kazimierz Waliszewski, op. cit, p. 517.
  12. Recueils de la Société Jean Bodin pour l'histoire comparative des institutions, vol. 36, Éditions de la Librairie encyclopédique,‎ 1976 (présentation en ligne)
  13. Roger Portal, Les Slaves : Peuples et nations, A. Colin,‎ 1965 (présentation en ligne)








Creative Commons License