Années 1730

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
1727 1728 1729  1730  1731 1732 1733

Décennies :
1700 1710 1720  1730  1740 1750 1760
Siècles :
XVIIe siècle  XVIIIe siècle  XIXe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire


Chronologies thématiques :
Architecture Droit Littérature Musique classique Science Théâtre


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événementsmodifier | modifier le code

Personnages significatifsmodifier | modifier le code

Inventions, découvertes, introductionsmodifier | modifier le code

Religionmodifier | modifier le code

Art et culturemodifier | modifier le code

Article détaillé : Décennie 1730 en arts plastiques.
  • En Grande-Bretagne, on commence à faire des jardins paysagers sur le modèle chinois.

Économie et sociétémodifier | modifier le code

  • 1730 : Cent navires par an transitent par le Cap.
  • 1730-1740 : La suprématie du fer suédois est menacée en Europe par les fers saxons et ouraliens.
  • 1730-1745 :
    • Sous l’impulsion de Philibert Orry, la France renoue avec le colbertisme : essor de l’industrie et du commerce (notamment avec les colonies), amélioration du système des voies de communication.
    • Le bénéfice des trafics de la Compagnie Française des Indes avec la Guinée triple.
  • 1731 :
  • 1732-1735 : Création d’écoles primaires à Astrakhan et dans le gouvernement de Kazan1.
  • 1734-1832, Grande-Bretagne : On compte 5000 députés aux communes, élus pour trois ans par un corps électoral de 200 000 à 250 000 personnes. Issus de familles aisées (50 % de propriétaires fonciers, 30 % de professions libérales ou de l’armée, 8 % du monde des affaires), ils sont élus avant l’âge de 35 ans (25 ans pour 25 %), souvent pour plusieurs mandats (80 %).
  • 1733/1742 : Remise en cause de l’émancipation des serfs au Danemark par un système de milice nationale qui attache en fait le paysan au domaine seigneurial, réglementé en 1733 et 1742.
  • 1734 :
    • Traité de commerce entre la Russie et la Grande-Bretagne.
    • Création en Russie d’un commissariat pour la surveillance des manufactures.
    • Exploitation des côtes septentrionales de la mer Blanche.
  • 1735 : L’Espagne dispose de 30 navires de ligne.
  • 1735-1746 : Relèvement des droits de douane au Danemark. Le pays, grâce au péage des détroits devient une puissance économique et intellectuelle notable.
  • 1735-1759, Royaume des Deux-Siciles : Pendant le règne de Charles VII, un Conseil du Commerce est créé qui se borne à présenter des rapports. Une réforme monétaire est abandonnée en cours de réalisation. Prospections minières sans lendemains, non-respect des édits de protection des forêts, modernisation avortée de nouvelles manufactures de toiles et de draps dresse un bilan économique plutôt sombre, malgré la réussite de la fabrique de porcelaine de Capodimonte (fondée en 1743).
  • Après 1735 : Le réseau franco-hollandais de distribution de sucre à partir des Caraïbes l’emporte sur le réseau britannique. Des navires français font venir les esclaves africains et le sucre des Antilles. Les Hollandais répartissent le produit vers le Nord par la vallée du Rhin, Amsterdam et la Baltique. La fiscalité française, moins lourde que la britannique, explique le phénomène.
  • 1736 :
    • L’Espagne aligne 36 vaisseaux de ligne.
    • Dévaluation au Japon.
  • 1737 :
    • Troubles sociaux à Boston : destruction de la halle publique de Dock Square en protestation contre les prix excessifs.
    • A Naples, devant l’absentéisme du clergé dans la mise valeur des terres, un auteur anonyme propose que le roi assure le quotidien du clergé, et unisse le patrimoine ecclésiastique aux biens de la couronne pour en faire bénéficier son peuple2.
  • 1738 :
    • Cadastre de la Savoie.
    • Pour restreindre les empiètements de la mesta et la stérilisation des sols, Philippe V d'Espagne tente d’imposer à toute l’Espagne la mise en défens des communaux. Il faudra renoncer à cette mesure pour des raisons fiscales en 1748, moyennant une augmentation des taxes sur la laine3.
  • 1739 : Limitation du prix des céréales en Russie.
  • Création à New York d’un « Asile de pauvres, hospice de travail et maison de correction » pendant les années 1730 pour lutter contre la mendicité et le vagabondage. Conçu pour recevoir une centaine de personnes, il en abritera 400 au milieu du siècle. La plupart des villes des colonies américaines construisent des hospices, qui ne reçoivent pas seulement les vieux, les veuves, les infirmes et les orphelins, mais aussi les chômeurs, les vétérans et les nouveaux immigrants.
  • Dans les années 1730, les exportations de viande bovine hongroise rapportent chaque année 1 630 000 florins, celles de vin 620 000 et de céréales 510 000.

Démographiemodifier | modifier le code

  • La Hongrie compte 11 621 Juifs, dont seulement 4 400 natifs.
  • Les huguenots français forment le quart de la population de Berlin en 1730.
  • 16,5 % de la population anglaise vit en ville.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Kazimierz Waliszewski, L'héritage de Pierre le Grand : règne des femmes, gouvernement des favoris, 1725-1741, Plon,‎ 1911 (présentation en ligne)
  2. Ruggiero Romano, Corrado Vivanti, Storia d'Italia : Dal primo Settecento all'Unità, vol. 3, Einaudi,‎ 1973 (présentation en ligne)
  3. Albert Soboul, Guy Lemarchand, Michèle Fogel, Le siècle des Lumières, vol. 11, Presses universitaires de France,‎ 1977 (ISBN 9782130480556, présentation en ligne)








Creative Commons License