Assyrien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assyrien (homonymie).
Assyrien
Parlée en Irak, Syrie, Turquie
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 akk1
ISO 639-3 akk1
IETF akk1

L'assyrien est une langue sémitique, formant un rameau linguistique de l'akkadien, parlée et écrite en Assyrie antique, et connue par un important corpus d'inscriptions monumentales et de tablettes cunéiformes. Les différences entre l'assyrien et la branche babylonienne de l'akkadien sont surtout sensibles dans la phonétique.

Histoiremodifier | modifier le code

On distingue trois états successifs du dialecte assyrien : paléo-assyrien, médio-assyrien et néo-assyrien.

Paléo-assyrienmodifier | modifier le code

Le paléo-assyrien est la langue de documents datant des XIXe et XVIIIe siècles av. J.-C., essentiellement retrouvés dans le comptoir commercial assyrien de Kanesh, en Anatolie. Cette langue est proche du paléo-babylonien contemporain, et elle conserve ainsi la mimation. La lecture de ce dialecte est souvent compliquée par la volonté de ceux qui les ont écrit d’utiliser un nombre réduit de signes cunéiformes (sans doute parce que la plupart d’entre eux n’était pas scribe). Du point de vue phonétique, on ne contracte pas les voyelles qui se suivent dans un même mot, et on a des règles d‘harmonie vocalique particulières.

Médio-assyrienmodifier | modifier le code

Le médio-assyrien est écrit du XIVe au XIe siècles av. J.-C., dans le royaume d’Assyrie. Comme pour le babylonien, cette période voit disparaître la mimation. Le wa- initial verbal devient un simple u-, tandis que le -w- se trouvant à l’intérieur d’un mot devient souvent un -b-. Le suffixe -u attaché au verbe final d’une proposition subordonnée devient un -ni. Le statif comporte aussi quelques formes particulières.

Néo-assyrienmodifier | modifier le code

Le néo-assyrien est la langue de l’Empire assyrien qui domine le Proche-Orient de -911 à -612. Il est de ce fait très abondamment documenté, même s‘il ne s‘agit pas de la langue des inscriptions royales, qui est le babylonien standard. Le néo-assyrien connaît des évolutions proches de celles du néo-babylonien notamment du point de vue phonétique le -št- qui devient -lt-, et sur le plan grammatical la notation irrégulière des désinences casuelles.

Corpusmodifier | modifier le code

Les premiers textes traduits furent les inscriptions du palais de Sargon II, roi néo-assyrien.

L'assyrien s'écrivait au moyen de signes cunéiformes hérités de l'écriture sumérienne, gravés sur des tablettes en argile au moyen d'un calame (roseau) ou dans la pierre dans les inscriptions modumentales. Les cunéiformes néo-assyriens présentent une apparence simplifiée par rapport à leurs correspondants babyloniens.

La langue néo-assyrienne fut peu à peu supplantée par une autre langue sémitique, non akkadienne, l'araméen.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. a, b et c code générique

Articles connexesmodifier | modifier le code








Creative Commons License