Astérisque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Astérix ni avec le journal mathématique Astérisque.

Astérisque

Image du caractère
Unicode
Code U+002A
Nom Astérisque
Bloc Commandes C0
et latin de base

(U+0000 à U+007F)
Voir ٭, , , ,

Un astérisque (du latin asteriscus, qui vient lui-même du grec ancien ἀστερίσκος, asterískos, « petite étoile ») est un symbole typographique ressemblant à une étoile.

En typographie on parle d’astérisme pour désigner trois astérisques formant un triangle (⁂).

Le mot est emprunté au latin médiéval asteriscus.

Typographiemodifier | modifier le code

En typographie :

  • Placé après un mot, l'astérisque indique un renvoi vers une note en bas de page : par exemple on peut trouver « gentilé* » dans un texte avec en bas de page la mention : « * ce mot désigne un nom d'habitant ». Une deuxième note peut-être introduite par deux astérisques (**), une troisième par trois astérisques (***), etc. Les différents codes typographiques s'accordent sur l'usage de mettre une espace après le ou les astérisques, mais pas avant.
  • Une série d'astérisques (en particulier trois) centrés horizontalement sur une ligne peut être utilisée pour indiquer un changement de section. L'astérisme, variante de l'astérisque, peut aussi être utilisé à cet effet.
  • Des astérisques, à l'instar de points de suspension, peuvent remplacer un mot que l'on ne veut pas citer, par exemple le nom d'une personne dont on souhaite conserver l'anonymat (« Mme de *** »), un juron ou une insulte par respect de la bienséance (« m**** »), ou un nom sacré pour ne pas le profaner (« D**u »). Le nombre d'astérisques est alors typiquement de trois, ou identique au nombre de caractères à remplacer ; l'initiale, et éventuellement la dernière lettre du mot, peuvent rester visibles. Un usage similaire des astérisques est fait lorsqu'un mot de passe ou un code secret est affiché au fur et à mesure de sa saisie par un utilisateur, afin d'empêcher les regards indiscrets d'en prendre connaissance.
  • De manière familière, des astérisques peuvent être placés avant et après un mot sur lequel on souhaite mettre l'accent quand l'italique ou le gras ne sont pas disponibles (« je ne suis *absolument* pas d'accord »). Certains outils informatiques affichent un tel texte en gras (logiciel de chat ou lecteur de mail par exemple).
  • L'astérisque peut commodément remplacer un symbole d'étoile.

Linguistiquemodifier | modifier le code

En linguistique :

  • Placé devant un mot, il signale une forme restituée, dont l'existence est déduite mais non attestée : « L'infinitif français être vient du latin parlé *essere correspondant au latin classique esse. »
  • Placé devant un syntagme (qui peut être réduit à un seul mot), il signale une forme agrammaticale (barbarisme, solécisme): « Il arrive qu'un professeur trouve *chevals à la place de chevaux dans les copies qu'il corrige. »

Informatiquemodifier | modifier le code

En informatique, l'astérisque a plusieurs usages :

  • Dans les langages de programmation, il symbolise souvent la multiplication : l'opération 3*2 fournit la valeur; répété deux fois, il symbolise alors l'élévation à la puissance : l'opération 3**2 fournit la valeur 32 soit 9.
    • DELTA=B**2-4*A*C représente ainsi la formule mathématique Δ=b2-4ac.
  • En C et dans certains langages qui lui ont emprunté cette syntaxe, il représente l'opération de déréférencement, qui donne la valeur indiquée par un pointeur. Il sert également à représenter le type des pointeurs ; par exemple, int* signifie « pointeur vers un objet de type int ». L'opérateur inverse est l'esperluette (« & »).
  • Dans les syntaxes comme les expressions régulières, ou les noms de fichiers, l'astérisque signale la répétition d'un nombre quelconque de caractères. Exemples :
    • pour les fichiers : del *.tmp est une commande qui demande la suppression de tous les fichiers se terminant par .tmp
    • l'expression régulière -* identifie un nombre quelconque de « - »
  • On l'utilise aussi comme étoile de Kleene.

Messagerie instantanéemodifier | modifier le code

  • Certain messages systèmes signalent une action (typiquement la commande « /me ») à l'aide de l'astérisque :
    ***Pierre frappe Paul avec une grande truite.
  • Un astérisque en début ou en fin de message signale une correction d'un mot mal orthographié ou absent :
    <Paul> Tu n'as rien de ùieux à faire ?
    <Paul> *mieux
  • Les onomatopées sont parfois encadrées d'astérisques :
    <Pierre> Non ^^ *Slap*.

Mathématiquesmodifier | modifier le code

L’astérisque a de nombreux usages mathématiques. Il peut être utilisé pour désigner l’adjoint d'un opérateur. Plus généralement, en géométrie non commutative, il désigne l’involution (généralisation de l’adjonction). En théorie des groupes, il peut être utilisé comme symbole d'un antimorphisme de groupes, ou pour désigner la loi inverse.

Il est parfois utilisé pour repérer une valeur particulière, à l’exemple d'une valeur critique d'une application différentiable.

Il peut également signifier « privé des non inversibles », ou plus couramment et de façon abusive, « privé de 0 » : \mathbb{N}^* = \mathbb{N} \setminus \{0\}.

L'astérisque peut avoir d’autres usages.

Autres usagesmodifier | modifier le code

  • En généalogie on trouve « * » concurremment à « ° » qui sont à lire « né ».
  • Son usage est également fréquent en statistiques, où parmi d'autres symboles, elle permet de montrer l'existence d'une significativité.
  • Il s'agit d'un symbole, de couleur bleu, que l'on retrouve également sur les ambulances françaises.

Codage informatiquemodifier | modifier le code

nom glyphe Unicode1
Astérisque * 002A
Diacritique astérisque souscrit 0359
Astérisque syriaque héracléen ܍ 070D
Astérisque baissé 204E
Deux astérisques alignés verticalement 2051
Diacritique astérisque en chef o⃰ 20F0
Opérateur astérisque 2217
Opérateur astérisque cerclé 229B
Gros astérisque 2731
Astérisque percé 2732
Astérisque à huit branches 2733
Astérisque à seize branches 273A
Astérisque larmé 273B
Astérisque larmé percé 273C
Gros astérisque larmé 273D
Gros astérisque rayonnant larmé 2743
Astérisque pommeté 2749
Astérisque-hélice à huit branches larmées 274A
Gros astérisque-hélice à huit branches larmées 274B
Astérisque encadré 29C6
Égal astérisque en chef 2A6E
Astérisque minuscule FE61
Astérisque pleine chasse FF0A

Il existe encore de nombreux autres caractères ressemblants (souvent nommé étoile, quintefeuille, sixtefeuille, point-fleur ⁕, etc.), voir notamment la table des caractères Unicode - Casseau.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Ponctuation générale - intervalle 2000-206F, Diacritiques - intervalle 0300-036F, Casseau - intervalle 2700-27BF, standard Unicode







Creative Commons License