Bataille de Kolombangara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Kolombangara
Les croiseurs USS St. Louis et le HMNZS Leander en action près de Kolombangara
Les croiseurs USS St. Louis et le HMNZS Leander en action près de Kolombangara
Informations générales
Date nuit du 12 au
Lieu au large de Kolombangara Îles Salomon
Issue Victoire tactique japonaise
Belligérants
États-Unis États-Unis Drapeau : Japon Empire du Japon
Commandants
Amiral Walden L. Ainsworth Vice-amiral Shunji Isaki
Forces en présence
3 croiseurs
10 destroyers
1 croiseur
5 destroyers
Pertes
1 destroyer coulé
3 croiseurs gravement endommagés
89 tués
1 croiseur coulé
482 tués
Seconde Guerre mondiale - Pacifique
Batailles
Campagne des îles Salomon
GuadalcanalSavoSalomon orientalesCap EspéranceÎles Santa CruzCarlson's patrol - Guadalcanal (navale)TassafarongaÎle de RennellDétroit de BlackettOpération I-GoNouvelle-GéorgieGolfe de KulaKolombangaraGolfe de VellaVella LavellaHoraniuVella Lavella (navale)BougainvilleBaie de l'Impératrice AugustaCap Saint-George
Coordonnées 7° 50′ S 157° 21′ E / -7.83333333, 157.35 ()7° 50′ Sud 157° 21′ Est / -7.83333333, 157.35 ()  

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
 Différences entre dessin et blasonnement : Bataille de Kolombangara.

La bataille de Kolombangara, également connue sous le nom de bataille du golfe de Kula1, est une bataille navale de la guerre dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, qui a eu lieu nuit du 12 juillet au entre la Marine impériale japonaise et des forces navales alliées comprenant des forces américaines et néo-zélandaises. La bataille, qui s'insère dans le cadre de la campagne des îles Salomon, a eu lieu dans le golfe de Kula au large de l'île de Kolombangara dans les îles Salomon.

Bataillemodifier | modifier le code

Le soir du 12 juillet, une force alliée commandée par le contre-amiral Walden L. Ainsworth et formé des croiseurs USS Honolulu et USS St. Louis et du croiseur néo-zélandais HMNZS Leander, plus dix destroyers américains, était déployée sur une ligne au large de Kolombangara afin d'intercepter un Tokyo Express signalé dans le détroit de Nouvelle-Géorgie.

À une heure le 13 juillet, alors qu'elles se trouvaient au large de Kolombangara, les forces alliées établirent le contact radar avec la flotte japonaise qui se trouvait à 30 kilomètres. Ainsworth crut pouvoir prendre les japonais par surprise, mais ceux-ci avaient déjà repéré les Américains depuis deux heures. Par conséquent, lorsque les destroyers américains accélérèrent pour se porter à la rencontre des destroyers japonais, ceux-ci lancèrent immédiatement leurs torpilles et firent demi-tour. Le croiseur Jintsu engagea les navires alliés, mais fut rapidement mis hors de combat par un feu concentré, tandis qu'un destroyer américain, le Leander, était gravement endommagé par une torpille et devait se retirer du champ de bataille. Peu avant h 0, le Jintsu, touché par deux torpilles, coula avec tout son équipage et l'amiral Isaki.

Ainsworth se lança à la poursuite des destroyers japonais, mais le St. Louis et le Honolulu furent tous deux touchés par des torpilles et il dut rompre le combat.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Suite à la première bataille du golfe de Kula qui a lieu dans la nuit du 5 au 6 juillet 1943.

Voir aussimodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographiemodifier | modifier le code

  • (en) David Brown, Warship Losses of World War Two, Naval Institute Press,‎ 1990 (ISBN 1-55750-914-X)
  • (en) Russell Sydnor Crenshaw, South Pacific Destroyer : The Battle for the Solomons from Savo Island to Vella Gulf, Naval Institute Press,‎ 1998 (ISBN 1-55750-136-X)
  • (en) Andrieu D'Albas, Death of a Navy: Japanese Naval Action in World War II, Devin-Adair Pub,‎ 1965 (ISBN 0-8159-5302-X)
  • (en) Paul S. Dull, A Battle History of the Imperial Japanese Navy, 1941-1945, Naval Institute Press,‎ 1978 (ISBN 0-87021-097-1)
  • (en) Tameichi Hara, Japanese Destroyer Captain, Auckland & Londres, Collins Bros,‎ 1961
  • (en) Jack S. Harker, Well Done Leander, New York & Toronto, Ballantine Books,‎ 1971 (ISBN 0-345-27894-1)
  • (en) Thomas C. Hone, « The Similarity of Past and Present Standoff Threats », Proceedings of the U.S. Naval Institute, Annapolis, Maryland, vol. 107, no 9,‎ septembre 1981, p. 113–116 (ISSN 0041-798X)
  • (en) Eric Lacroix et Linton Wells, Japanese Cruisers of the Pacific War, Naval Institute Press,‎ 1997 (ISBN 0-87021-311-3)
  • (en) C. W. Kilpatrick, Naval Night Battles of the Solomons, Exposition Press,‎ 1987 (ISBN 0-682-40333-4)
  • (en) William L. McGee, The Solomons Campaigns, 1942-1943 : From Guadalcanal to Bougainville--Pacific War Turning Point, vol. 2 : Amphibious Operations in the South Pacific in WWII, BMC Publications,‎ 2002 (ISBN 0-9701678-7-3), « Operation TOENAILS »
  • (en) Samuel Eliot Morison, History of United States Naval Operations in World War II, vol. 6 : Breaking the Bismarcks Barrier, Castle Books,‎ 1958 (ISBN 0-7858-1307-1)
  • (en) Robert Sinclair Parkin, Blood on the Sea : American Destroyers Lost in World War II, Da Capo Press,‎ 1995 (ISBN 0-306-81069-7)
  • (en) Theodore Roscoe, United States Destroyer Operations in World War Two, Naval Institute Press,‎ 1953 (ISBN 0-87021-726-7)

Lien externemodifier | modifier le code









Creative Commons License