Côte-de-l'Or (colonie britannique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Côte-d'Or (homonymie), Côte-de-l'Or et Gold Coast (homonymie).

Côte-de-l'Or
Gold Coast en

Drapeau
Informations générales
Statut Colonie de Empire britannique
Capitale Cape Coast (1821-1877)
Accra (1877-1957)
Histoire et événements
1821 Établissement de la colonie
1901 Accords avec royaumes locaux
fusion avec le Togoland britannique
Indépendance du Ghana

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Timbre de la période coloniale, effigie d'Édouard VII

La Côte-de-l'Or était une colonie britannique, dans ce qui est devenu aujourd'hui le Ghana. Cette colonie fut créée en 1821, lorsque le gouvernement confisqua les terrains bordant les côtes. La Côte-de-l'Or avait été nommée ainsi depuis longtemps par les Européens, en raison des quantités importantes d'or trouvées dans cette région.

Histoiremodifier | modifier le code

Les premiers Européens à arriver sur la Côte-de-l'Or sont les Portugais, en 1471. À leur arrivée, ils rencontrent différents royaumes africains dont certains contrôlent d'importants gisements d'or. En 1482, les Portugais construisent le château d'Elmina, le premier établissement européen sur la Côte-de-l'Or. De là, ils réalisent du commerce d'esclaves, d'or, de couteaux, de perles, de miroirs, de rhum et de fusils.

La nouvelle se répand en Europe, des commerçants anglais, hollandais, danois, suédois et prussiens arrivent dans la zone. Ces commerçants européens construisent plusieurs forts le long de la côte. La Côte-de-l'Or est le nom donnée depuis lors par les Européens, en raison des grandes ressources aurifères, bien que le commerce des esclaves soit la principale activité.

La colonie britannique de la Côte-de-l'Or est fondée en 1821 lorsque le gouvernement britannique abolit la Société africaine des marchands et saisit les terres le long de la côte. Ce qu'il reste des intérêts des autres pays européens est repris par les Britanniques : la Côte-de-l'Or danoise en 1850 et la Côte-de-l'Or néerlandaise et le fort d'Elmina en 1871.

Les possessions britanniques de la région se sont progressivement élargies avec l'annexion des royaumes locaux, en particulier la confédération Ashanti et la confédération Fante. Le principal problème des Britanniques est que les Ashanti contrôlaient une grande partie de l'actuel territoire du Ghana avant l'arrivée des Européens, et à cette époque sont encore majoritaires dans toute cette région. Quatre guerres se déclarent entre les Ashanti (ou Asante) et les Britanniques, qui sont parfois alliés avec les Fante.

Construction d'une ligne de chemin de fer entre Sekondi et la région minière (1910)

En 1901, l'ensemble de la Côte-de-l'Or est une colonie britannique, avec des royaumes et des tribus formant une seule unité. Diverses ressources naturelles — comme l'or, des minerais métalliques, des diamants, de l'ivoire, du poivre, du bois, du maïs et du cacao — sont expédiées de la Côte-de-l'Or par les Britanniques. Les colons britanniques construisent des chemins de fer et un complexe d'infrastructures de transport qui a servi de base aux infrastructures de transport de l'actuel Ghana. Des hôpitaux et des écoles sont également construits. Il s'agit d'une tentative par les Britanniques à l'époque, d'exportation les commodités de l'Empire.

Cependant, en 1945, les exigences d'autonomie de la population de la Côte-de-l'Or débutent. C'est le début du processus de décolonisation à travers le monde.

En 1956, le Togoland britannique, le Protectorat Ashanti et le Protectorat Fante fusionnent avec la Côte-de-l'Or pour créer une colonie, qui est connu sous le nom de Côte-de-l'Or. En 1957, la colonie accéda à l'indépendance sous le nom de Ghana.

Sourcesmodifier | modifier le code








Creative Commons License