Cap-du-Nord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cap-du-Nord
Noord-Kaap, Northern Cape, Mntla-Koloni
Image illustrative de l'article Cap-du-Nord
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Type Province
Capitale Kimberley
Autres villes Upington, Springbok, De Aar, Colesburg
Premier ministre Sylvia Lucas (ANC)
Démographie
Population 822 726 hab. (2001)
Densité 2,3 hab./km2
Langue(s) Afrikaans (70 %)
Tswana (20 %)
Xhosa (6,5 %)
Groupes ethniques Coloureds (50,0 %)
Noirs (39,8 %)
Blancs (10,0 %)
Asiatiques (0,2 %)
Géographie
Altitude Min. 0 m – Max. 2 156 m
Superficie 361 830 km2

Le Cap-du-Nord ou Cap-Septentrional (Noord-Kaap en afrikaans, Northern Cape en anglais) est une province de l'Afrique du Sud, formée en 1994 de la partie septentrionale de la province du Cap dissoute. Son chef-lieu est Kimberley. Le province est linguistiquement à majorité de langue afrikaans (70 %), essentiellement des Coloureds et des Afrikaners. C'est l'une des deux seules provinces du pays où les Noirs ne sont pas majoritaires.

La province est entourée au nord de la Namibie, au nord-est du Botswana et de la province sud-africaine du Nord-Ouest, à l'est de la province de l'État-Libre à l'est, au sud de la province du Cap-Occidental, et à l'ouest de l'océan Atlantique.

Le Cap-du-Nord est de loin la province la plus étendue de l'Afrique du Sud, mais son territoire est dominé par le plateau aride du Grand-Karroo (qui comprend le désert du Kalahari) et du désert de Namib. Il est donc la province la moins peuplée de la nation aussi.

Avant l'entrée en scène de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, la majeure partie de la province est peuplée par des gens de langue khoïsan. Plusieurs petites communautés (par exemple les Namas et les Bochimans) de la province continuent à parler des langues khoïsan. D'autres descendants des peuples khoïsans se sont mêlés aux colons des Pays-Bas, les serviteurs de l'Indonésie, et les esclaves d'autres pays d'Afrique. Les personnes de ce genre, dits gens de couleur ou métis, qui parlent depuis longtemps afrikaans, constituent la majorité des habitants de la province. Un groupe historiquement distinct de ceux-ci sont les Griqua, qui se sont installés dans l'actuelle région du Griqualand Ouest au XIXe siècle.

Le Griqualand Ouest a une importance particulière pour la province, car sa ville principale, Kimberley, est le centre de la zone minière essentielle à l'économie de la province. Les diamants de Kimberley fournissait à Cecil Rhodes la majeure partie de ses richesses.

La minorité tswana importante est surtout présente en milieu urbain, et sur la frange orientale de la province.

Depuis la fin de l'apartheid, le gouvernement provincial est formé de l'ANC.

Lors des élections de 2009, l'ANC obtient 60,23 % des suffrages contre 11,83 % à l'Alliance démocratique et 17,12 % à COPE.

Deux mairies du district de Namakwa et la mairie (dissidente) d'Orania restent aux mains de partis d'opposition : Orania au Front de la liberté et les deux autres villes à l'Alliance démocratique.

Districts et municipalitésmodifier | modifier le code

carte administrative
Église réformée hollandaise de Springbok

Lien externemodifier | modifier le code








Creative Commons License