Capitol Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 06′ 11″ N 118° 19′ 34″ O / 34.10308, -118.32618 ()

Capitol Records

Description de l'image  Capitol records logo.jpg.
Filiale Universal
Fondation 1942
Fondateur Johnny Mercer
Genre Jazz
Rock
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège Capitol Records Building, Hollywood Boulevard, Los Angeles
Site web capitolrecords.com

Capitol Records est une maison d'édition de disques américaine filiale d’Universal, l'une des trois majors du disque dans le monde.

Histoiremodifier | modifier le code

Le label Capitol Records est créé en 1942, par le compositeur Johnny Mercer grâce au financement de Buddy DeSylva.

Capitol fut le premier label basé sur la côte ouest des États-Unis, possédant un studio d’enregistrement à Los Angeles et un autre à New York. Ses principaux concurrents de l’époque sont RCA-Victor, Columbia et Decca, et avaient leur siège à New York. Dès son établissement jusqu’en 1946, Capitol figurait parmi les 6 plus gros éditeurs aux États-Unis, avec 42 million disques vendus.

Sa branche canadienne fut établie en 1949, et Capitol rachète la même année les KHJ Studios située sur Melrose Avenue juste à côté des studios de Paramount Pictures dans le quartier d'Hollywood à Los Angeles.

Pendant les années 1950; Columbia enregistre et produit un certain nombre d'artistes Rockabilly et Rock'n'Roll comme Ronnie Self (Ain't i'm a dog, Bop a Lena, You're so Right for me), the Collins Kid (Party, Hop Skip and Jump, …), Joe Maphis, Link Wray, Carl Perkins (Where the Rio de Rosa Flows, Pionted Toe Shoes, …), Johnny Horton (honky tonk hardwoor floor, I'm Coming Home, ….), Johnny Cash, … Tout ces artistes sont présents sur les compiles Columbia Rockabilly Vol. 1 et 2.

Mi-1950, Capitol est déjà une grosse société axée sur la musique populaire, qui attire l’attention de la maison de disques anglaise EMI. EMI prend le contrôle de Capitol Records en 1957 en rachetant 96 % du capital. Cette acquisition fut valorisée à US$8,5 millions. Dans la même année, EMI décide de monter un deuxième studio dernier cri, au même niveau technologique que son premier à Abbey Road à Londres. La société choisit de construire le studio, ainsi que son siège social, à Los Angeles sur Hollywood Boulevard (croisement Vine).

Les disques CAPITOL ont été lancés en France par Jacques Plait alors directeur du département disques CAPITOL chez Pathé Marconi.

En 1957, EMI fusionne son label de musique classique Angel Records avec Capitol. En 1979 Capitol fut intégré dans sa division mondiale, EMI Music Worldwide. En 2001, EMI fusionne Capitol Records avec Priority Records.

Suite au rachat d'EMI en 2012 par Universal, Capitol Records appartient au groupe américain Universal.

Siège social de Capitol Records sur Hollywood Boulevard.

Artistesmodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License