Champ Car

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Champ Car

Description de l'image  Champ car.JPG.
Généralités
Création 1979 (sous le nom CART)
Disparition 2007
Participants 10
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre France Sébastien Bourdais

Champ Car (abréviation de « Championship Car ») est un terme générique qui a longtemps désigné les voitures du championnat américain de monoplaces, notamment lorsque ce dernier était organisé par l'American Automobile Association (AAA) puis l'United States Auto Club (USAC). De 2004 à 2007, c'était le nom officiel du championnat organisé par l'OWRS (Open Wheel Racing Series), l'organisme qui a succédé au CART (Championship Auto Racing Teams), championnat américain fondé en 1979. Il a été annoncé le 22 février 2008 que ce championnat fusionnait avec son rival, l'IndyCar Series1. Le nouveau championnat reprendra la structure, les voitures, et la majorité des épreuves de l'IndyCar Series.

Historiquemodifier | modifier le code

La création du Champ Car remonte à l'année 1979. Jusqu'à cette date, le championnat majeur de monoplace américain était organisé par l'USAC (United States Auto Club), qui lui-même avait succédé à l'AAA (American Automobile Association). Cependant, dès 1978, de profondes divergences font leur apparition entre l'USAC et les principales écuries engagées. Ces dernières décident alors de créer leur propre championnat : le CART (Championship Auto Racing Teams). En 1979, deux championnats vont ainsi être organisés en parallèle : le CART et l'USAC. Mais malgré l'allégeance à l'USAC des 500 Miles d'Indianapolis et du légendaire pilote A.J. Foyt, le CART s'impose facilement, et devient à partir de 1980, l'unique championnat de monoplace de référence aux États-Unis.

Le CART va ainsi prospérer pendant près de 15 années, allant même parfois jusqu'à faire de l'ombre à la Formule 1 en s'implantant en dehors des États-Unis. En référence aux 500 Miles d'Indianapolis, l'épreuve phare de la saison, qui a rejoint le giron du CART en 1983, les voitures du CART sont alors communément désignées sous l'appellation « Indy Car ». Le nom officiel du championnat sera même un temps CART PPG IndyCar World Series.

Mais l'âge d'or du CART arrive à son terme en 1996, lorsque les organisateurs de l'Indianapolis 500 décident de retirer leur épreuve du CART et de créer leur propre championnat, l'IRL (Indy Racing League). Même si dans un premier temps cette décision apparaît sans conséquence pour le CART, le championnat va progressivement s'affaiblir, avec le départ de plusieurs écuries pour l'IRL (Ganassi, Penske, Kool Green…). Le CART ira jusqu'à faire faillite à l'issue de la saison 2003, il est alors racheté par des propriétaires d'écuries qui le rebaptisent officiellement « Champ Car World Series ».

La principale formule de promotion de la série est alors le Champ Car Atlantic Championship.

Le 22 février 2008, les responsables de l'IndyCar Series et du Champ Car annoncent la fusion des deux séries. La série devrait continuer à s'appeler IndyCar, le calendrier IndyCar étant conservé (seules quelques courses du calendrier Champ Car 2008 y sont ajoutées), de même que le matériel.

Grandes lignes du règlementmodifier | modifier le code

Règlement en vigueur lors de la saison 2007

Règlement techniquemodifier | modifier le code

Le règlement technique du Champ Car faisait la part belle au pilotage et à la stratégie en course des équipes en limitant de manière radicale l'utilisation des technologies de pointe :

  • Matériel identique pour tous les pilotes : les coûts étaient ainsi limités et le rôle du pilote revalorisé. En 2007, les châssis Lola, utilisés depuis 2005 avec un moteur Ford-Cosworth, furent remplacés par de nouvelles voitures conçues par le constructeur américain Panoz. Ce changement faisait partie des étapes de la transformation de la série visant à lui redonner sa popularité d'antan. Les voitures étaient dorénavant équipées d'une boite semi-automatique à sept rapports (commandes au volant par palettes) et motorisées par des V8 de 2,65 litres (fournis par Cosworth) équipés de turbocompresseurs avec limiteur de pression calibré à 1,5 Bar.
  • Développement aérodynamique limité : cela permettait de garder un écart raisonnable entre les équipes et donner une chance à tous de faire de bons résultats. Les équipes pouvaient travailler sur deux secteurs : les amortisseurs et le différentiel, ils étaient le nerf de la guerre avec les pilotes, dans la course aux victoires en Champ Car.
  • Aucune aide électronique au pilotage embarquée autorisée.
  • Pneus fournis par Bridgestone à tous les concurrents et obligation d'utiliser deux qualités de gomme par course : dure et tendre (les pneus tendres se reconnaissaient par leurs flancs colorés de rouge).
  • Obligation d'utiliser du méthanol comme carburant : depuis 1964, cette obligation fit suite à un accident mortel où deux pilotes furent très gravement brûlés.

Qualificationmodifier | modifier le code

La qualification se déroulait en deux séances. Le pilote qui réussissait le meilleur temps de la première est assuré de partir en première ligne le jour de la course. En clair s'il réussissait le meilleur temps de la deuxième séance, il partait premier sinon il partait en deuxième position sur la grille. Un point était attribué au vainqueur de chacune des deux séances qualificatives.

Attribution des pointsmodifier | modifier le code

Les 20 premiers pilotes marquaient des points de la manière suivante :

31 pts pour la victoire, 27 pts pour la 2e place, 25 pts pour la 3e place, puis 23 - 21 - 19 - 17 - 15 - 13 -11 - 10 - 9 - 8 - 7 - 6 - 5 - 4 - 3 - 2 - 1.

Un point bonus était marqué par l’auteur du meilleur temps au tour en course et un autre par celui qui gagnait le plus de places du départ à l'arrivée. Un pilote pouvait donc espérer gagner jusqu'à 34 points par weekend de course (avec les 2 points des qualifications).

Palmarèsmodifier | modifier le code

Championnat CART (1979-2003)
Année Champion Nationalité Écurie
1979 Rick Mears Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1980 Johnny Rutherford Drapeau des États-Unis États-Unis Chaparral Racing
1981 Rick Mears Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1982 Rick Mears Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1983 Al Unser Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1984 Mario Andretti Drapeau des États-Unis États-Unis Newman/Haas Racing
1985 Al Unser Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1986 Bobby Rahal Drapeau des États-Unis États-Unis Truesports
1987 Bobby Rahal Drapeau des États-Unis États-Unis Truesports
1988 Danny Sullivan Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1989 Emerson Fittipaldi Drapeau du Brésil Brésil Patrick Racing
1990 Al Unser Jr Drapeau des États-Unis États-Unis Galles-Kraco Racing
1991 Michael Andretti Drapeau des États-Unis États-Unis Newman/Haas Racing
1992 Bobby Rahal Drapeau des États-Unis États-Unis Rahal/Hogan
1993 Nigel Mansell Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Newman/Haas Racing
1994 Al Unser Jr Drapeau des États-Unis États-Unis Team Penske
1995 Jacques Villeneuve Drapeau du Canada Canada Player's Green Racing
1996 Jimmy Vasser Drapeau des États-Unis États-Unis Chip Ganassi Racing
1997 Alessandro Zanardi Drapeau de l'Italie Italie Chip Ganassi Racing
1998 Alessandro Zanardi Drapeau de l'Italie Italie Chip Ganassi Racing
1999 Juan Pablo Montoya Drapeau de la Colombie Colombie Chip Ganassi Racing
2000 Gil de Ferran Drapeau du Brésil Brésil Marlboro Team Penske
2001 Gil de Ferran Drapeau du Brésil Brésil Marlboro Team Penske
2002 Cristiano da Matta Drapeau du Brésil Brésil Newman/Haas Racing
2003 Paul Tracy Drapeau du Canada Canada Player's/Forsythe Racing
Champ Car World Series (2004-2007)
Année Champion Nationalité Écurie
2004 Sébastien Bourdais Drapeau de la France France Newman/Haas Racing
2005 Sébastien Bourdais Drapeau de la France France Newman/Haas Racing
2006 Sébastien Bourdais Drapeau de la France France Newman/Haas Racing
2007 Sébastien Bourdais Drapeau de la France France Newman/Haas/Lanigan Racing

Nombre de titres par pilote et par équipemodifier | modifier le code


Nombre de titres par pilote
# Pilote Nationalité Titre
1 Sébastien Bourdais Drapeau de la France France 4
2 Rick Mears Drapeau des États-Unis États-Unis 3
- Bobby Rahal Drapeau des États-Unis États-Unis 3
4 Al Unser Drapeau des États-Unis États-Unis 2
- Al Unser Jr Drapeau des États-Unis États-Unis 2
- Alessandro Zanardi Drapeau de l'Italie Italie 2
- Gil de Ferran Drapeau du Brésil Brésil 2
8 Johnny Rutherford Drapeau des États-Unis États-Unis 1
- Mario Andretti Drapeau des États-Unis États-Unis 1
- Danny Sullivan Drapeau des États-Unis États-Unis 1
- Emerson Fittipaldi Drapeau du Brésil Brésil 1
- Michael Andretti Drapeau des États-Unis États-Unis 1
- Nigel Mansell Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 1
- Jacques Villeneuve Drapeau du Canada Canada 1
- Jimmy Vasser Drapeau des États-Unis États-Unis 1
- Juan Pablo Montoya Drapeau de la Colombie Colombie 1
- Cristiano da Matta Drapeau du Brésil Brésil 1
- Paul Tracy Drapeau du Canada Canada 1
Nombre de titres par équipe
# Équipe Titre Dernier
1 Penske Racing 9 2001
2 Newman/Haas/Lanigan Racing 8 2007
3 Chip Ganassi Racing 4 1999
4 Truesports 2 1986
5 Chaparral Racing 1 1980
- Galles-Kraco Racing 1 1990
- Team Green Racing 1 1995
- Rahal/Hogan 1 1992
- Patrick Racing 1 1989
- Player's/Forsythe Racing 1 2003

Rookies of the Yearmodifier | modifier le code

Parmi les pilotes débutants dans la série chaque année, celui qui possédait le plus grand nombre de points à l'issue de la saison était sacré « Rookie of the Year ».

CART Rookies of the Year (1979-2003)

Champ Car World Series Rookies of the Year (2004-2007)

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. (en) Done deal : George, series owners sign unification agreement - Site officiel IndyCar (voir archive)

Annexesmodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License