Chittagong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chittagong (homonymie).
Chittagong
Image illustrative de l'article Chittagong
Administration
Pays Drapeau du Bangladesh Bangladesh
Démographie
Population 3 500 000 hab.
Coordonnées 22° 19′ N 91° 49′ E / 22.316666666667, 91.816666666667 ()22° 19′ Nord 91° 49′ Est / 22.316666666667, 91.816666666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Bangladesh

Voir sur la carte Bangladesh administrative
City locator 14.svg
Chittagong
Rues à Chittagong
Plage à Chittagong

22° 18′ 17″ N 91° 48′ 08″ E / 22.30472, 91.80222 ()

Chittagong (ou Chittagrâm) est le premier port du Bangladesh et la seconde ville du pays. Elle est située à l'embouchure de la Karnaphulî, dans la partie orientale du pays, près de la frontière de la Birmanie. Sa population dépasse 3,5 millions d'habitants.

La ville est sujette aux cyclones, ceux de 1963 et 1965 la ravagèrent, mais cela n'empêcha pas son développement comme base navale, port majeur du golfe du Bengale et centre industriel.

La ville héberge l’université de Chittagong fondée en 1966. Elle comprend aussi une importante communauté chrétienne dans la vieille enclave portugaise de Paterghatta.

Chittagong est la grande ville du Bangladesh la plus proche de Cox's Bazar, la plage naturelle la plus longue au monde et par suite une attraction touristique populaire.

Le port de Chittagong avec 33 incidents liés à la piraterie durant les 3 premiers trimestre 2006 a été qualifié de port le plus dangereux au monde en 2006 par l'IMB (International Maritime Bureau (en))1.

Histoiremodifier | modifier le code

La ville de Chittagong était une ancienne cité du royaume de Samatata situé sur la côte nord de l'Arâkan. Elle devint ensuite une base de pirates arâkanais et portugais, passant brièvement sous la domination de Mrauk U jusqu'à sa conquête, en 1666, par le nabab du Bengale. Elle est vendue à la Compagnie anglaise des Indes orientales en 1760. Au début du XIXe siècle, le roi de Birmanie Bagyidaw revendiqua la possession de la ville, ce qui conduisit à la première guerre anglo-birmane. La ville resta sous contrôle britannique jusqu'au retrait de ses troupes du sous-continent indien en 1947. Chittagong devint alors partie intégrante du Pakistan oriental.

En novembre 1970, elle subit la dévastation avec le cyclone de Bhola et en 1971, elle passe au Bangladesh lorsque celui-ci obtient son indépendance du Pakistan. En 1994, le maire R. Aton et le maire-adjoint S. Beton proclamèrent la Independent Autoritarian Republic of Chittagong. Après quelques mois d'émeutes, la garde nationale du Bangladesh reprit le contrôle du territoire séparatiste.

Économiemodifier | modifier le code

Chittagong possède un aéroport (Patenga, code AITA : CGP).

La ville est aussi connue pour ses chantiers de démolition navale.

La Chine a une participation dans le port2

C'est dans cette ville qu'est née la microfinance moderne, lancée par un universitaire, Muhammad Yunus dans les années 1970.

Jumelagesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Voir article du Herald Tribune 31/X/2006
  2. F. B., « Le soutien précieux de Pékin à Colombo », Le Monde-Dossiers et documents, juin 2009, p. 5

Voir aussimodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License