Cinéma fantastique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cinéma fantastique est un genre cinématographique regroupant des films faisant appel au surnaturel. L’intrigue d’un film fantastique se fonde sur des éléments communément considérés et irrationnels (existence de créatures légendaires telles que les vampires ou les loups-garous, apparitions de fantômes, voyage dans l’au-delà, etc).

Le fantastique est un genre encore plus vaste au cinéma qu’en littérature. Si en littérature il ne concerne que les œuvres évoquant l’intrusion du surnaturel dans un cadre familier au lecteur (par opposition au merveilleux, qui présente des mondes où tout, ou presque, est surnaturel), au cinéma, il inclut également des films présentant des mondes entièrement surnaturels. Ainsi, le roman Le Seigneur des anneaux, de J. R. R. Tolkien, ne sera pas classé dans le fantastique, mais dans le merveilleux (plus spécifiquement dans l’heroic fantasy), mais son adaptation cinématographique par Peter Jackson sera classée dans le fantastique. À l’heure actuelle, le merveilleux et l’heroic fantasy n’étant pas considérés comme des genres cinématographiques à part entière, les films mettant en scène des univers où la magie et l’irrationnel font partie du quotidien des personnages (Legend, de Ridley Scott) seront considérés comme fantastique.

Il apparaît dès lors logique que le cinéma fantastique se caractérise par sa diversité : il regroupe des œuvres inspirées du merveilleux et de la fantasy (Legend), des films d'horreur faisant appel au surnaturel (La Nuit des masques, qui met en scène un tueur immortel), des films comiques où la magie est un élément-moteur du scénario (Les Visiteurs, dont les héros voyagent dans le temps grâce à un enchanteur), des films d’inspiration surréaliste ( L'Âge d'or)…

Le cinéma fantastique ne doit cependant pas être confondu avec le cinéma de science-fiction, qui, certes, met souvent en scène des faits considérés comme impossibles, mais les présente toujours comme rationnels. Ainsi, le héros de Retour vers le futur voyage dans le temps grâce à un procédé scientifique, à savoir une machine conçue à cet effet; cette œuvre relève donc de la science-fiction, par opposition au film les Visiteurs, qui met également en scène un voyage dans le temps, mais ne lui donne pas d'explication rationnelle (les héros voyagent dans le temps grâce à la magie, grâce à l'action d'un enchanteur) et relève donc du fantastique (plus précisément, il s'agit d'une comédie fantastique).

Si les débuts du cinéma datent de 1895, la première série dite fantastique ne fut réalisée qu'en 1915. De 1915 à 1917 par Louis Feuillade, deux séries de courts, Les Vampires (10 épisodes)

En France, les années 1930 donnent le jour au film surréaliste de Jean Cocteau, Le Sang d'un poète (1930). Suivent dans les années 1940 des films fantastiques dominés par le poétique comme Les Visiteurs du soir (1942) de Marcel Carné, La Main du diable (1942) de Maurice Tourneur, La Belle et la Bête de Jean Cocteau.








Creative Commons License