Cobourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cobourg (homonymie).
Cobourg
Image illustrative de l'article Cobourg
Blason de Cobourg
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
Haute-Franconie
Arrondissement
(Landkreis)
Cobourg (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
12
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Norbert Kastner (SPD)
Code postal 96450
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 4 63 000
Indicatif téléphonique 09561
Immatriculation CO
Démographie
Population 42 015 hab. ((30 juin 2005))
Densité 870 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 01″ N 10° 58′ 01″ E / 50.2669, 10.9669 ()50° 16′ 01″ Nord 10° 58′ 01″ Est / 50.2669, 10.9669 ()  
Altitude 296 m
Superficie 4 830 ha = 48,3 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Cobourg

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Cobourg
Liens
Site web www.coburg.de

Cobourg (en allemand : Coburg) est une ville d'Allemagne, dans le land de Bavière, dans l'arrondissement de la Haute-Franconie (en allemand Oberfranken).

Cobourg est le chef-lieu du district de Cobourg, à 90 km au nord de Nuremberg et 85 km au sud-ouest de Weimar.

Histoiremodifier | modifier le code

Cobourg, mentionnée pour la première fois il y a environ 1000 ans, a été de 1586 à 1918 la capitale d'une principauté d'une branche cadette (branche ernestine) de la maison de Saxe, les ducs de Saxe-Cobourg-Gotha, après avoir été celle des ducs de Saxe-Cobourg-Saalfeld, maisons princières allemandes toutes les deux issues de la maison de Saxe-Cobourg. Depuis 1919, Cobourg, qui faisait partie de l'ensemble hétéroclite des divers États formant la Thuringe, par référendum, s'est associée à l'État libre de Bavière.

Cobourg était auparavant le chef-lieu de la principauté de Cobourg, et Gotha celle de la principauté du même nom ; les deux formant jusqu'en 1918 le duché de Saxe-Cobourg-Gotha.

La famille des princes de Saxe-Cobourg-Gotha a engendré plusieurs dynasties royales qui règnent ou ont régné sur le Royaume-Uni et les dépendances de la couronne britannique, la Belgique, le Portugal et la Bulgarie.

Veste Cobourg
Hôtel de ville
Stadthaus
Landestheater (Théâtre)
Morizkirche (Église)

Monumentsmodifier | modifier le code

  • Le château ducal appelé Ehrenburg fut la résidence des ducs de Cobourg de 1547 à 1918.
  • L'église Saint-Maurice.
  • La forteresse de Cobourg, appelée la "Couronne de Franconie". C'est l'une des plus grosses forteresses d'Allemagne, avec triple enceinte fortifiée. Sa fondation remonte au XIIe siècle, mais l'ensemble actuel date du XVIe siècle, et de l'époque de Jean-Casimir, premier duc de Saxe-Cobourg.
  • La place du marché (Marktplatz) avec son hôtel de ville (Rathaus) datant de la fin du XVIe siècle. Face à lui le Stadthaus à trois gâbles, bâtiment d'état, qui fut érigé par le duc Jean Casimir de Saxe-Coburg-Eisenach (1564-1633). Au milieu de la place trône la statue d'Albert de Saxe-Coburg-Gotha qui, en 1840, épousa sa cousine Victoria, reine d'Angleterre. Albert mourut en 1861.

Transportsmodifier | modifier le code

Cobourg est accessible par l'autoroute 73, par une gare de chemin de fer et deux aéroports.

Loisirsmodifier | modifier le code

À Cobourg, on trouve un théâtre national, un grand cinéma, des piscines, un centre d'escalade et un parc au cœur du centre-ville, La Roseraie.

Structure de la citémodifier | modifier le code

Cobourg est articulée en 13 quartiers. La superficie et le nombre d'habitants sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Quartier Superficie en km² Habitants Densité au km²
Coburg (Centre) 13,91 27 120 1950
Beiersdorf 7,31 1 421 194
Bertelsdorf et Glend 4,00 1 407 352
Cortendorf 1,65 1349 818
Creidlitz 2,30 1 732 753
Ketschendorf 1,79 1 517 847
Lützelbuch et Löbelstein 1,00 458 458
Neu- et Neershof 2,51 232 92
Neuses 2,74 1 720 628
Rögen 3,05 384 126
Scheuerfeld 4,83 2 425 502
Seidmannsdorf 1,98 682 344
Wüstenahorn 1,23 2 002 1628
Total 48,3 42 449 878

Blasonmodifier | modifier le code

Depuis 1430, Cobourg porte les armoiries suivantes :

d’or au Noir aux lèvres de gueules portant une boucle d'oreille d’or.

Il s'agit de Maurice d'Agaune, le patron de la cité.

À l'époque du Troisième Reich, le blason a été modifié avec une croix gammée au pommeau. Depuis 1946, le blason originel a été rétabli.

Maires depuis 1900modifier | modifier le code

  • 1897-1924 : Gustav Hirschfeld
  • 1924-1931 : Erich Unverfähr
  • 1931-1934 : Franz Schwede, NSDAP
  • 1934-1937 : Otto Schmidt, NSDAP
  • 1937-1938 : Wilhelm Rehlein, NSDAP
  • 1938-1945 : August Greim, NSDAP
  • 1945, provisoire: Alfred Sauerteig, NSDAP
  • 1945, provisoire: Eugen Bornhauser
  • 1945-1948 : Ludwig Meyer
  • 1948-1970 : Walter Langer, FDP
  • 1970-1978 : Wolfgang Stammberger, SPD
  • 1978-1990 : Karl-Heinz Höhn, sans appartenance politique.
  • depuis 1990 : Norbert Kastner, SPD (en 1990, avec ses 31 ans, il est le plus jeune maire d'Allemagne).

Religionmodifier | modifier le code

Religions à Cobourg aujourd'hui.
Religion Contingent
Église évangélique 60 %
Église catholique romaine 22 %
D'autres 18 %

Depuis la christianisation, la région de Cobourg fait partie de l'évêché de Würzburg (768). Après la Réforme, Cobourg devient une ville protestante de confession luthérienne. En 1910, 96 % de la population est membre de l'église régionale évangélique. Le duc de Saxe-Cobourg est alors le chef de l'église régionale, et c'est lui qui nomme le chapitre de l'église. Le surintendant religieux a son siège social à Cobourg. Des membres de l'église catholique romaine habitent à Cobourg jusqu'à la fin du XVIe siècle.

Accroissement démographiquemodifier | modifier le code

Accroissement démographique

En 1480, la ville compte 2 000 habitants. Ce chiffre croît et dépasse les 10 000 habitants au cours du XIXe siècle (1834). En 1900, le nombre d'habitants s'élève à 20 460. À la suite de nouvelles arrivées dans la commune, en 1934, le chiffre se monte à 29 000. Le maximum de population est atteint en 1946 avec 50 000 habitants dont 15 000 réfugiés. Aujourd'hui la population de Cobourg se chiffre à 42 000 habitants.

Culture et curiositésmodifier | modifier le code

Théâtres et cinémasmodifier | modifier le code

Cinéma "Utopolis" aujourd'hui

Le duc Ernst II fait construire le bâtiment du Landestheater en 1840 comme théâtre de cour. À Gotha, on construit un théâtre presque identique, détruit pendant la Deuxième Guerre mondiale. Aujourd'hui, le Landestheater est un des plus jolis bâtiments de Cobourg, inséré dans le panorama de la Schlossplatz. Le bâtiment pluripartite et classiciste a une salle des glaces et une belle salle pour le public. Par le cofinancement (40 %) de l'État libre de Bavière, on peut l'appeler le troisième théâtre public, avec trois sections (opéra/métier d'acteur/ballet) et 550 places.

La ville a eu entre 1920 et 1975 jusqu'à six cinémas (Kali, Central, Passage, Union-Theater, Burgtheater, Casino). Aujourd'hui reste seulement le cinéma Utopolis (image), avec neuf salles, un des cinémas les plus modernes de la région ; avec bar, restaurant et night-club, c'est un lieu de rendez-vous très apprécié. Il a été établi en 2001 à l'emplacement de l'ancien Union-Theater (construit en 1919, de style 1900, avec 600 places). Le nouveau cinéma a su conserver les anciens grands escaliers.

Médias locauxmodifier | modifier le code

Malgré la faible population de la ville, Cobourg a deux journaux : le Coburger Tageblatt, créé en 1886, et le Coburger Neue Presse, créé en 1946. Les stations de radio locales sont Radio 1 et Radio Galaxy Coburg. La chaîne locale de télévision s'appelle TV Oberfranken et son siège social se trouve à Hof. Enfin, une chaîne de télévision par internet, ITV-Coburg, télécharge quotidiennement les contributions.

Bâtimentsmodifier | modifier le code

Cobourg est une vieille ville très bien conservée, enserrée dans le mur d'enceinte, en partie encore en bon état, avec trois portes de ville : Juden, Ketschen et Spitaltor. La ville est riche en bâtiments remarquables, puits et monuments historiques.

Veste Cobourg

La forteresse Veste Cobourg occupe la première place, à 170 m au-dessus de la ville. Parmi les mieux conservées d'Allemagne, la forteresse est mentionnée pour la première fois en 1225. Au XIXe siècle, elle a été réaménagée avec une muraille triple. Aujourd'hui, elle abrite la collection d'objets d'art.

Ehrenbourg
Schlossplatz et château Ehrenbourg

Au pied de la montagne de la forteresse se dresse la Schlossplatz, place du château, avec au milieu un monument au Duc Herzog Ernst I. La place, construite entre 1830 et 1837, est entourée par le château Ehrenbourg, les arcades avec le jardin de la ferme, le théâtre, et le Palais d'Edinburgh. En 1543, le duc Johann Ernst pose la première pierre du château d'Ehrenbourg. De 1623 à 1627, le duc Johann Casimir développe sa résidence en château de la Renaissance. Il intègre à l'aile ouest l'église du château. Au XIXe siècle, le duc Ernst I ajoute une façade néogothique. Aujourd'hui, l'Ehrenbourg abrite un musée. En 1790, le duc Léopold, depuis 1831 roi des Belges comme Léopold I., naquit dans le château.

Mairie et Stadthaus

À proximité de la Schlossplatz se trouve le marché, entouré par la mairie et le Stadthaus (maison de la ville). Au milieu se trouve un monument représentant Albert de Saxe-Cobourg-Gotha, un présent de la reine Victoria du Royaume-Uni à la ville natale de son mari décédé. La reine a assisté à l'inauguration du monument le 26 août 1865, lors de son cinquième séjour à Cobourg. En 2004-2005, un réaménagement de la place offre une nouvelle disposition, un nouvel éclairage, et des jets d'eau autour du monument. La mairie, avec l'oriel de deux étages (nommé Coburger Erker) et une salle du conseil (27 m par 13 m), est construite à partir de 1577 par l'ingénieur en bâtiment Hans Schlachter, avec de grandes restructurations en 1750 et 1903. Le Stadthaus, en face, a été construit en 1601 par le duc Johann Casimir. Le Cantzley est un bâtiment de la Renaissance, avec une façade marquetée et des peintures murales, et deux oriels. La pharmacie, la Hofapotheke (1543), est tout aussi remarquable, c'est un bâtiment gothique postérieur avec un petit chœur et une vierge à l'enfant en haut de la façade.

Églises

La Morizkirche est la plus vieille église de la cité de Cobourg. Elle a été construite entre 1320 et 1586 et est aujourd'hui l'église centrale de la paroisse évangélique. La partie la plus ancienne date de 1330. Le portail ouest avec les tours inégales a été construit en 1420. Le vaisseau date de 1430 environ. Martin Luther y a prêché la semaine de Pâques de 1530.

L'église catholique, Saint Augustin, se trouve derrière le Landestheater. Cette église gothique (avec un caveau des princes) a été construite par Vincenz Fischer-Birnbaum entre 1855 et 1860.

La Salvatorkirche se trouve un peu cachée par la Untere Anlage. Cette église évangélique du cimetière ancien (datant de 1494), avec un chœur à trois étages, a été construite entre 1660 et 1662.

Hors du centre, la Saint Nikolauskapelle a été construite en 1473 comme chapelle pour les lépreux. En 1529 elle devient une chapelle évangélique, puis à partir de 1806 chapelle de la paroisse catholique. Entre 1873 et 1932, elle est une synagogue juive, vraisemblablement la seule en Allemagne. La jouissance en a été dénoncée par le propriétaire, la ville de Cobourg, en 1932. Depuis 1946, c'est une église libre, actuellement utilisée comme chapelle de la paroisse de rite vieux-catholique.

Hors de la ville se trouve la Heilig-Kreu-Kirche (église de la Croix-Sainte), sur la rivière Itz. Le chœur de l'église évangélique a été construit entre 1401 et 1407, la longue nef depuis 1413. Entre 1735 et 1739 l'église a été transformée avec un intérieur baroque et un plafond en stuc.

Autres bâtiments de la cité

À côté de la Morizkirche et le lycée Casimirianum, le bâtiment de la Renaissance est achevé en 1605 et le duc Jean-Casimir de Saxe-Weimar-Cobourg lui donne son nom. Le Zeughaus entre la Schlossplatz et le marché, de la même époque, a été construit pour être un dépôt d'armes. Ensuite, il a été agrandi, a servi à divers usages, avant de devenir le centre des archives de l'État.

Différentes maisons à colombage (classées monument historique) sont remarquables, dont le Hahnmühle (ancien moulin) de 1317 et le Münzmeisterhaus (maison de maître-monnayeur). C'était le siège de la corporation des maîtres-monnayeurs (mentionné en 1288). Cette maison qui existe depuis 1333 est une des plus anciennes maisons à colombage d'Allemagne.

Châteaux

À côté du château d'Ehrenbourg, se dressent plusieurs autres châteaux plus petits, sur toute la circonscription. Au voisinage de l'Ehrenbourg se trouve le Bürglaß-Schlösschen, qui a appartenu à Frédéric Josias de Saxe-Cobourg-Saalfeld. C'est aujourd'hui le bureau de l'état civil de Cobourg. Au Rittersteich (étang du chevalier) se situe le Rosenauschlösschen, une maison à colombage de 1435. Depuis 1840 on peut voir le château Hohenfels au-dessus de de le Callenberger Straße ; il a été construit en même temps que le Landeshteater de Carl Balthasar Harres.

Les faubourgs présentent d'autres châteaux.

Neudörfles
  • Dans le quartier Ketschendorf est situé le château Ketschendorf de la baronne de Stolzenau, du début du XIXe siècle, un des bâtiments néogothiques les mieux réussis. Depuis 1956, c'est l'auberge de jeunesse.
  • le château Falkenegg, au-dessus du quartier Neuss, est un bâtiment roman du XIXe siècle. Falkenegg a aussi un petit parc avec un obélisque comme monument à Moritz August von Thümmel.
  • le château Callenberg, mentionné dès 1122, a été la résidence d'été des ducs. Le château à trois panneaux est un exemple du néogothique de Bavière. Depuis 1998, le château abrite la collection d'objets d'art des ducs. Depuis 2004, il abrite également un musée du tir.
  • le château Neuhof, du XIVe siècle, à Neu et Neershof, le quartier le plus à l'est. Le Maréchal de camp comte Albrecht von Roon en a été le propriétaire de 1873 à 1879.
  • le château Eichhof, de 1440, dans le quartier Scheuerfeld. Il a appartenu au Duché de Saxe-Cobourg et Gotha jusqu'en 1979.
  • le Neudörfles, du XVe siècle, aujourd`hui classé monument historique, comporte une gentilhommière et un parc privé.

Autres villes du districtmodifier | modifier le code

Les plus grandes villes du district sont :

  1. Neustadt bei Coburg (17 000 habitants)
  2. Rödental (14 000 habitants)
  3. Bad Rodach (8 000 habitants)
  4. Weitramsdorf (5 100 habitants)
  5. Ahorn (500 habitants)

Jumelagesmodifier | modifier le code

La ville de Cobourg est jumelée avec : 1

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Voir aussimodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License