Espace insécable

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Espace Insécable
 
Utilisation
Alphabets Alphabet latin

Une espace insécable est un caractère typographique consistant en une espace que l’on intercale entre deux mots (ou un mot et une ponctuation) qui ne doivent pas être séparés par un éventuel retour à la ligne automatique. L’espace insécable permet d’éviter qu’un mot ou une ponctuation soit rejeté et isolé en début de ligne lorsque cela nuirait à la fluidité de la lecture.

Le code typographique français recommande, contrairement à d’autres langues telles que l’anglais, une espace insécable1 devant les signes de ponctuation doubles (point-virgule, point d’interrogation, point d’exclamation, deux-points), entre les guillemets et le texte qu’ils renferment, ainsi que comme séparateur des groupes de caractères (séparateur de groupes de trois chiffres dans les nombres par tranches de mille pour la partie entière et la partie décimale2, séparateur sans valeur facilitant la lecture des numéros de téléphone3 ou des numéros et codes d’identification, etc.).

Dans certains cas définis par les règles typographiques, lorsque le logiciel employé le permet, cette espace insécable doit être fine ; c’est en particulier le cas pour le point-virgule, le point d’exclamation et le point d’interrogation1, par contre, pour le deux-points et les guillemets, il s'agit d’espaces mots-insécables1.

Codages ou représentations de l’espace insécablemodifier | modifier le code

  • En Unicode, l’espace insécable est représentée par le point de code décimal 160, c’est-à-dire U+00A0. Le codage effectif de ce point de code dans un document dépend du codage de jeu de caractères codés utilisé dans ce document et peut donc nécessiter plusieurs octets, par exemple :
    • avec le codage UTF-8 qui nécessite de la représenter sur deux octets successifs de valeur hexadécimale 0xC2 0xA0,
    • ou avec le codage UTF-16BE qui nécessite les deux octets 0x00 0xA0 (codés dans cet ordre),
    • ou le codage UTF-16LE qui nécessite les deux octets 0xA0 0x00 (codés dans cet ordre).
  • Avec les autres codages de jeu de caractères codés non normalisés par Unicode, le codage effectif dépend d’une part de la table l’assignation des points de code Unicode en codets du jeu de caractères codés associé à ce codage, et d’autre part de la méthode, spécifique à ce codage, pour la représentation de ses codets en séquences d’octets ou de mots.
    • Par exemple, dans tous les codages de jeux de caractères codés basés sur la norme ISO 8859, l’espace insécable est représentée par un codet numérique de valeur égale à celle de son point de code dans Unicode et est alors codée dans le document par un octet unique, de valeur égale à ce codet, donc avec un seul octet de valeur décimale égale à 160, ou 0xA0 en hexadécimal.
  • Dans les documents de type SGML, HTML ou XML, l’espace insécable peut être soit codée directement (en utilisant le codage de jeu de caractères codés déclaré pour ce document, codage qui peut alors être quelconque), ou bien représentée par une entité numérique de caractère décimale   ou hexadécimale  , toujours basé sur la valeur numérique du point de code Unicode indépendamment du jeu de caractères codés déclaré ou utilisé pour le document (et même si le jeu de caractères codés associé à ce codage, par exemple US-ASCII, ne contient aucun codet pour représenter l’espace insécable).
    • De plus, dans les documents de type SGML ou HTML, l’espace insécable peut aussi être représentée par l’entité nommée   (sigle de l’anglais « non breaking space »), prédéfinie comme équivalente à l’entité numérique. Au contraire des entités numériques, cette entité nommée n’est pas prédéfinie dans tous les documents XML qui doivent alors soit la définir explicitement dans l’en-tête de déclaration de type de document, soit le plus souvent l’importer indirectement avec une déclaration de DTD (comme par exemple dans les documents XHTML).
    • Il n'existe pas de syntaxe WIKI pour l'espace insécable. Pour l'employer, on utilise alors une des syntaxes HTML (ci-dessus) dans le code WIKI du document.
  • Dans les documents de type TeX, pour représenter une espace insécable, on doit la coder avec un caractère '~' (tilde), qui sera automatiquement interprété lors du traitement du document par le logiciel (par exemple LaTeX, un logiciel libre de traitement de texte).
  • En disposition bépo, il faut utiliser : Maj + Espace

Enfin Unicode possède le caractère suivant, à visée pédagogique, illustrant les places des espaces insécables : «  » (U+237D de la table Unicode Unicode/U2300) ; il est dénommé « Caisse ouverte à épaulement ».

Saisie de l’espace insécablemodifier | modifier le code

  • Dans les logiciels sur Windows (par exemple le Bloc-notes), l’espace insécable peut être saisie en maintenant la touche Alt enfoncée, puis en tapant 0160 ou 255 sur le pavé numérique, et en relâchant la touche Alt. Cette méthode de saisie est souvent supportée aussi dans d’autres systèmes d’exploitation pour PC comme Linux, avec une configuration du pilote du clavier.
  • Dans l’environnement Mac OS X, on peut appuyer sur Option + Espace ou bien Ctrl + Espace (par exemple sur XPress).
  • Dans LaTeX, on crée une espace insécable à l’aide du caractère de contrôle '~' et une espace fine insécable à l'aide de '\,'.
  • Sous Xorg (Linux, BSD…) il est également possible de saisir ce type d’espace en utilisant la touche compose via la combinaison : Compose,Espace,Espace.
  • Avec la disposition de clavier bépo, l’espace insécable est saisie par Maj + Espace. L’espace fine insécable est saisie par Alt Gr + Maj + Espace.

Saisie de l’espace insécable dans certains logiciels de traitement de texte ou de PAO :

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. a, b et c Lexique des règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale, France, Imprimerie nationale,‎ 2002 (réimpr. 2007, 2008, 2011), 6e éd. (1re éd. 1975), 197 p. (ISBN 978-2-7433-0482-9), p. 149.
  2. Lexique, op. cit., p. 124.
  3. Lexique, op. cit., p. 166.

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License