Florence Delay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delay.

Florence Delay

Description de l'image  Florence Delay-FIG 2009.jpg.
Naissance (73 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau : France Française
Activité principale écrivain, traductrice, actrice, scénariste
Ascendants
Jean Delay (père)
Famille
Claude Delay (sœur)

Florence Delay, née le à Paris, est une écrivaine, actrice et scénariste française, membre de l'Académie française depuis 2000.

Elle a notamment écrit des romans, des essais, du théâtre (en collaboration avec Jacques Roubaud) et a traduit des textes de langue espagnole. Au cinéma, elle a incarné la Jeanne de Robert Bresson en 1962.

Biographiemodifier | modifier le code

Florence Delay est la fille de Marie-Madeleine Carrez et de Jean Delay, psychiatre et écrivain, membre de l'Académie française, et la sœur de Claude Delay, écrivain et psychanalyste. Elle est mariée avec le producteur de cinéma Maurice Bernart.

Elle est élève du lycée Jean-de-La-Fontaine puis étudie l'espagnol à la Sorbonne.

Agrégée d'espagnol, elle a enseigné la littérature générale et comparée à l'université Sorbonne Nouvelle - Paris 3.

En 1973, elle publie son premier roman d’éducation, Minuit sur les jeux. À partir de Petites Formes en prose après Edison (1987), elle alterne romans, essais et proses. Elle obtient le prix Femina en 1983 pour Riche et légère, le prix François-Mauriac en 1990 pour Etxemendi, le grand prix du roman de la Ville de Paris en 1999 et le prix de l’Essai de l’Académie française pour Dit Nerval.

Élève à l’École du Vieux-Colombier, elle a ensuite été régisseur-stagiaire au Festival d’Avignon, assistante de Raymond Rouleau au théâtre du Gymnase, de Georges Wilson au Théâtre national populaire (TNP). Elle a traduit La Célestine de Fernando de Rojas, mise en scène par Antoine Vitez en 1989, puis, dans une autre version, par Christian Schiaretti, au T.N.P. en 2011, ainsi que des œuvres du Siècle d'or (Calderón de la Barca, Lope de Vega) qui sont entrées au répertoire de la Comédie-française.

Avec Jacques Roubaud, elle a composé, un cycle de dix pièces : Graal théâtre, sur la « matière de Bretagne ».

Elle a été juré du prix Femina (1978-1982), membre du comité de lecture des Éditions Gallimard (1979-1987), membre du conseil de rédaction de la revue Critique (1978-1995), chroniqueur dramatique de La Nouvelle Revue française (1978-1985), membre du comité de lecture de la Comédie-Française (2002-2006).

Distinctionsmodifier | modifier le code

Elle est élue à l’Académie française le 14 décembre 2000 au fauteuil de Jean Guitton (10e fauteuil).

Elle est officier de la Légion d’honneur1, officier de l’ordre national du Mérite, commandeur des Arts et des Lettres.

Œuvresmodifier | modifier le code

Romansmodifier | modifier le code

  • Minuit sur les jeux, Gallimard, 1973.
  • Le aïe aïe de la corne de brume, Gallimard, 1975.
  • L’insuccès de la fête, Gallimard, 1980. Prix Eve Delacroix.
  • Riche et légère, Gallimard, 1983. Prix Femina.
  • Course d’amour pendant le deuil, Gallimard, 1986.
  • Etxemendi, Gallimard, 1990. Prix François Mauriac.
  • La fin des temps ordinaires, Gallimard, 1996.
  • Trois désobéissances, Gallimard, 2004.

Essais, prosesmodifier | modifier le code

  • Petites formes en prose après Edison, Paris, Hachette, « Textes du XXe siècle », 1987 ; réédition augmentée, suivie d’un Éloge de la vie brève, Fayard, 2001.
  • Les Dames de Fontainebleau, Franco Maria Ricci, 1987 [avec une introduction de Patrick Mauriès, « Il me semble, Mesdames » par Florence Delay et un commentaire iconographique par Sylvie Béguin et Alessandro Tossi]
  • La sortie au jour (palimpseste) dans Le Livre sacré de l’ancienne Égypte, commenté par Edmund Doddelinger, Philippe Lebaud, 1987.
  • Partition rouge, Poèmes et chants des Indiens d’Amérique du Nord, avec Jacques Roubaud, Seuil, 1988
  • Catalina. Enquête, Paris, Seuil, 1994.
  • Œillet rouge sur le sable, Fourbis, 1994, [dessins de Francis Marmande ; réédition, Farrago / Éditions Léo Scheer, 2002.
  • La séduction brève, Gallimard, 1997 [constitué de neuf essais : « Ce qui insiste », « La séduction brève », « Rose, chiens et maris (Gertrude Stein) », Moments de génie (Ramón Gómez de la Serna) », « Sur le front du bonheur (Jean Giraudoux) », « Dans le rond (José Bergamín)», « Le roman : oui ou non ? (Georges Bernanos) », « La conversion par la lecture »].
  • Dit Nerval, Gallimard, coll. « L’un et l’autre », 1999. Grand Prix du roman de la Ville de Paris. Prix de l’essai de l’Académie française.
  • Discours de réception à l’Académie française et réponse d’Hector Bianciotti, Gallimard, 2003.
  • Mon Espagne Or et ciel, Hermann, 2008
  • Jeanne ou le langage de France, (discours commémoratif prononcé à Rouen, le 3 juin 2007), Triartis, coll. Paroles immortelles, 2009.
  • Mes cendriers, Gallimard, 2010.
  • Discours de réception de Mgr Claude Dagens à l'Académie française et réponse de Florence Delay, Cerf, 2011.
  • Revenante (livre d’artiste), texte ayant fait l’objet d’un livre-collages de Bertrand Dorny, à dix exemplaires, HC, signés par l’auteur et l'artiste, Paris, juillet 2011.
  • Discours de l'épée, Triartis, coll. Paroles immortelles, 2012.
  • Il me semble, mesdames, Gallimard, 2012.
  • Bouquets (livre d'artiste), texte ayant fait l'objet d'un livre-collage de Bertrand Dorny, à dix exemplaires, HC, signés par l'auteur et l'artiste, Paris, janvier, 2013.

Théâtremodifier | modifier le code

  • Graal Théâtre, Gauvain et le chevalier vert, Lancelot du lac, Perceval le gallois, L’enlèvement de Guenièvre, en collaboration avec Jacques Roubaud, Gallimard, 1977.
  • Graal Théâtre, Merlin l’Enchanteur, Gauvain et le Chevalier vert, Lancelot du Lac, en collaboration avec Jacques Roubaud, Approches « Répertoire » no 4, no 5, no 6, coll. du répertoire du Nouveau Théâtre de Marseille compagnie Marcel Maréchal, 1979.
  • Graal Théâtre, Joseph d’Arimathie, Merlin l’Enchanteur, en collaboration avec Jacques Roubaud, Gallimard, 1981.
  • Graal Théâtre, en collaboration avec Jacques Roubaud, édition revue et augmentée, Gallimard, 2005 [dix pièces : Joseph d’Arimathie, Merlin l’Enchanteur, Gauvain et le chevalier vert, Lancelot du lac, Perceval le gallois, L’enlèvement de la reine, Morgane contre Guenièvre, Fin des temps aventureux, Galaad ou la Quête, La tragédie du roi Arthur.

Œuvres de fiction collectivemodifier | modifier le code

Traductionsmodifier | modifier le code

  • José Bergamín, La décadence de l’analphabétisme, La Délirante, 1988.
  • José Bergamín, La solitude sonore du toreo, Seuil, coll. Fiction & Cie, 1989 ; repris chez Verdier Poche, 2008.
  • José Bergamín, Beauténébreux, La Délirante, 1999.
  • Pedro Calderón de la Barca, Le Grand Théâtre du Monde suivi de Procès en séparation de l’Âme et du Corps, l’Avant-Scène théâtre, no 1154, mai 2004.
  • Arnaldo Calveyra, L’éclipse de la balle, Actes Sud-Papiers, 1987.
  • Arnaldo Calveyra, Anthologie personnelle, poèmes, traduits avec Laure Bataillon, et Françoise Pradelet, Actes Sud, 1994.
  • Arnaldo Calveyra, L’homme du Luxembourg, édition bilingue, coll. Un endroit où aller, 1998.
  • Lucas Fernández, Acte de la Passion dans Théâtre espagnol du XVIe siècle, La Pléiade, Gallimard, 1983.
  • Sor Juana Inés de la Cruz, Le Divin Narcisse précédé de Premier Songe et autres textes, avec Frédéric Magne et Jacques Roubaud, P Gallimard, 1987.
  • Federico Garcia Lorca, Chanson avec mouvement, Alès, PAB (Pierre-André Benoit), tiré à 36 ex. 1957.
  • Federico Garcia Lorca, Six poèmes galiciens, Raina Lupa, 1998.
  • Ramón Gómez de la Serna, Les Moitiés, en collaboration avec Pierre Lartigue, Christian Bourgois, coll. Le Répertoire de saint Jérôme, 1991.
  • Fernando de Rojas, La Célestine, version courte, Actes Sud Papiers, 1989 et 2007; nouvelle traduction, l’Avant-Scène théâtre, no 1300, mars 2011.
  • Félix Lope de Vega, Pedro et le Commandeur, l’Avant-Scène Théâtre, no 1214, décembre 2006.
  • Thérèse d’Avila, Un poème de Ste Thérèse sur ces mots dilectus meus mihi, Alès, PAB (Pierre-André Benoit), 1956.
  • Les prophètes Michée, Aggée, Zacharie, Malachie, avec Maurice Roger et Arnaud Sérandour ; Évangile de Jean, trois lettres de Jean, avec Alain Marchadour, dans la Bible, nouvelle traduction, Bayard, 2001.

Cinémamodifier | modifier le code

Actricemodifier | modifier le code

Coscénariste ou adaptatricemodifier | modifier le code

Théâtremodifier | modifier le code

Assistantemodifier | modifier le code

Sur scènemodifier | modifier le code

  • 1980 : Fable de Guillaume Apollinaire, montage poétique de Georges-Emmanuel Clancier, mise en scène de Pierre Tabard, (3-12 nov., 1980), Centre Georges-Pompidou.
  • 1982-1984 : Freshwater de Virginia Woolf, mise en scène de Simone Benmussa. L’originalité de cette création, qui ne connut que deux représentations à Paris, au Centre National Georges Pompidou, le 15 décembre 1982 et le 7 novembre 1984, au Théâtre du Rond-Point, tient à ce qu'elle fut interprétée exclusivement par des écrivains. Parmi ceux-ci : Eugène et Rodica Ionesco, Nathalie Sarraute, Florence Delay, Guy Dumur, Jean-Paul Aron, Viviane Forrester ou Joyce Mansour, Alain Robbe-Grillet ou Michel Deguy, Alain Jouffroy ou Tom Bishop. Cette pièce fit l'objet d'une tournée à Londres (novembre 1983), à Spolèto, (Italie, 4 juillet 1984) et à New York (20 octobre 1983). Florence Delay interprétait Ellen Terry.
  • 1986 : Les Beaux inconnus. Poètes du XVIe et du XVIIe siècle, Chapelle des Cordeliers, Festival d’Avignon, puis diffusion sur France Culture, avec Jany Gastaldi, Florence Delay, Pierre Lartigue, Jacques Roubaud.
  • 1989 : Femmes de caractère : Festival d’Avignon, puis diffusion sur France Culture, 4 émissions, producteur : Alain Trutat, avec Florence Delay et Niels Arestrup.
  • 2010 : La Tragédie du Roi Richard II de William Shakespeare, traduction de Frédéric Boyer, mise en scène Jean-Baptiste Sastre, Festival d'Avignon. Florence Delay interprétait l’Évêque Carlisle.

Auteur / traductrice — mises en scène et créationsmodifier | modifier le code

  • 1979 : Graal Théâtre : Merlin l’Enchanteur, Gauvain et le Chevalier vert, Lancelot du Lac, « Trilogie de Marseille », mise en scène de Marcel Maréchal, Nouveau Théâtre National de Marseille.
  • 1981 : Calderón /Actes Sacramentels (montage de Juan German Schrœder), mise en scène de Victor García, Théâtre National de Chaillot.
  • 1987 : L’éclipse de la balle, mise en scène de Catherine Dasté, Théâtre des Quartiers d’Ivry ; Théâtre de la Criée, Marseille (1988)
  • 1989 : La Célestine (version courte.), mise en scène d’Antoine Vitez, Festival d’Avignon, Théâtre National de l’Odéon.
  • 2001 : Partition rouge, poèmes et chants d'indiens d'Amérique, mise en scène Claude Guedj, Artistic Athévains.
  • 2004 : Le Grand Théâtre du Monde suivi de Procès en séparation de l’Âme et du Corps, Christian Schiaretti, la Comédie-Française.
  • 2004 : Graal Théâtre, fiction radiophonique diffusée sur France Culture, réalisée par Catherine Lemire, avec les comédiens de la Comédie-Française (12 épisodes)
  • 2005 : Les chevaliers de la Table Ronde, Fictions/Enfantines, coordination par Blandine Masson.
  • 2005 : Radio Merlin, création radiophonique pour jeune public, Fictions/Enfantines enregistrée en public au théâtre du Quartz à Brest, dans le cadre du Festival Longueur d’Ondes, le 26 novembre 2005, réalisation Blandine Masson (2 volets).
  • 2006 : Pedro et le Commandeur, mise en scène d’Omar Porras, la Comédie-Française.
  • 2007 : La Célestine (dedans dehors), mise en scène de Françoise Coupat, Théâtre de la Croix Rousse, Lyon.
  • 2007-2008 : Graal Théâtre, Lecture-spectacle, Lancelot du Lac, L’enlèvement de la reine, Morgane contre Guenièvre, Théâtre de l’Ancre, Charleroi (Belgique).
  • 2010-2011 : La Célestine (nouvelle traduction), mise en scène de Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne, Théâtre des Amandiers Nanterre.
  • 2011 : Graal Théâtre, Joseph d’Arimathie, mise en scène de Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne.
  • 2012 : Graal Théâtre, Merlin l’Enchanteur, mise en scène de Julie Brochen et Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne et TNS Strasbourg.
  • 2012 : Procès en séparation de l’Âme et du Corps, nouvelle mise en scène de Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne.
  • 2013 : Gauvain et le Chevalier vert, mise en scène de Julie Brochen, TNS Strasbourg et TNP Villeurbanne.
  • 2014 : Perceval le Gallois, mise en scène de Christian Schiaretti, TNP Villeurbanne et TNS Strasbourg.

Bibliographiemodifier | modifier le code

  • Les livres de leur vie, Paris, éd. du Centre Pompidou, entretien de Florence Delay avec Bruno de Cessole, 1995.
  • Pour fêter Florence Delay, (collectif d'auteurs, éd. Stéphane Michaud), janvier 2001, Presses Sorbonne Nouvelle, Page Ouverte, isbn 2-87854-241-X.
  • Florence Delay – Comme un portrait, film d’Abraham Ségal, Film En Quête, Gallimard, 2005.
  • Europe, cahier Florence Delay, (collectif d'auteurs, coord. Anne Picard), no 1002, oct. 2012.
  • Florence Delay en liberté, (collectif d'auteurs, éd. Anne Picard et Gérard Peylet), PUB, Eidôlon, no 104, juin 2013, isbn 979-10-91052-04-7.

Voir aussimodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. JO Décret du 31 déc. 2010


Précédé par Florence Delay Suivi par
Jean Guitton
Fauteuil 10 de l’Académie française
2000-
Membre actuel







Creative Commons License