Giovanni Gabrieli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giovanni Gabrieli

Description de l'image  Giovanni Gabrieli.jpg.
Naissance 1557
Venise
Flag of Most Serene Republic of Venice.svg République de Venise
Décès
Venise
Flag of Most Serene Republic of Venice.svg République de Venise
Activité principale Compositeur
Famille Andrea Gabrieli (oncle)

Giovanni Gabrieli (ou Gabrielli), né vers 1554 ou 1557 à Venise, mort le en cette ville, est un compositeur italien de la fin du XVIe et du début du XVIIe siècle faisant partie de l'école vénitienne.

Biographiemodifier | modifier le code

Giovanni Gabrieli est le descendant des Gabrieli, une famille patricienne mais appauvrie, originaire de Gubbio et établie à Venise depuis le XIVe siècle.

Il y étudia avec son oncle, le compositeur Andrea Gabrieli. De 1575 à 1579, il fut engagé dans l'orchestre de la cour de Munich, où il bénéficia de l'enseignement de Roland de Lassus (alias Orlando di Lasso, 1532-1594), né à Mons dans le Hainaut en Belgique. Ensuite, il fut l'assistant de Claudio Merulo. Il devint titulaire du deuxième orgue de la basilique Saint-Marc à Venise en 1584, son oncle étant titulaire du premier.

En 1586, à la mort de son oncle, il lui succéda au premier orgue et reprit également le poste de compositeur principal. San Marco avait une longue tradition d'excellence dans le domaine musical et les œuvres que Gabrieli y créa en firent l'un des compositeurs les plus réputés en Europe. Comme d'autres compositeurs avant et après lui (Monteverdi par exemple), il utilisa la particularité de la disposition de l'église, avec ses deux loges pour les chœurs se faisant face, pour créer de saisissants effets spatiaux. Plusieurs de ses pièces sont ainsi écrites de façon à ce que l'on entende d'abord un chœur sur la gauche avant que le chœur situé à droite ne réponde (polychoralité).

Son portrait par Annibale Carrache est aujourd'hui à la Gemäldegalerie Alte Meister de Dresde.

Œuvresmodifier | modifier le code

G. Gabrieli était un compositeur très original et est considéré comme une figure importante de la transition entre la musique de la Renaissance et la musique baroque. Il composa avant tout de la musique sacrée et développa de manière décisive le style concertant polyphonique, appelé concertato. A cet égard, des œuvres importantes parurent en 1587 dans le recueil imprimé „Concerti“, qui contient des pièces de musique vocale sacrée et profane avec accompagnement instrumental de six à seize voix. Il fut aussi l'un des premiers à utiliser des parties instrumentales à l'intérieur d'œuvres chorales. 

On trouve dans ses œuvres les débuts de l'utilisation de la basse continue et dans sa Sonata pian' e forte quelques-unes des premières indications de nuances (c'est-à-dire des indications sur le fait de jouer plus ou moins fort). 

En 1597, il publia un recueil d'œuvres chorales intitulées Sacrae symphoniae I qui connut le succès à travers tout le continent. 

Le deuxième volume, Sacrae symphoniae II, fut publié en 1615 après la mort du composuteur. 

Il composa de nombreux motets et parties de messes, des œuvres pour orgue, des canzoni per sonare et des sonate pour ensembles instrumentaux et des madrigaux. 

La contribution de G. Gabrieli au développement d’une musique instrumentale originale (c'est-à-dire indépendante de la musique vocale) a été décisive.  

Il fut le professeur de compositeurs tels que Michael Praetorius et Heinrich Schütz.

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Partitions gratuitesmodifier | modifier le code








Creative Commons License