Grand Prix automobile du Brésil 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Grand Prix du Brésil 2009

Tracé de la course

Drapeau Interlagos

Données de la course
Nombre de tours 71
Longueur du circuit 4,309 km
Distance de course 305,909 km
Résultats
Vainqueur Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
h 32 min 23 s 081
(vitesse moyenne : 198,675 km/h)
Pole position Drapeau du Brésil Rubens Barrichello,
Brawn-Mercedes,
min 19 s 576
(vitesse moyenne : 194,938 km/h)
Record du tour en course Drapeau de l'Australie Mark Webber,
Red Bull-Renault,
min 13 s 333
(vitesse moyenne : 210,386 km/h)

Le Grand Prix du Brésil 2009, disputé sur le Circuit d'Interlagos le 18 octobre 2009, est la 819e course du championnat du monde de Formule 1 courue depuis 1950 et la seizième et avant-dernière manche du championnat 2009.

Le Grand Prix est remporté par Mark Webber sur Red Bull-Renault tandis que Jenson Button, en terminant cinquième remporte le titre de champion du monde des pilotes. Brawn, grâce à ses pilotes Jenson Button et Rubens Barrichello remporte le titre de champion du monde des constructeurs pour sa première participation au championnat.

Déroulement de la coursemodifier | modifier le code

Essais libresmodifier | modifier le code

Vendredi matinmodifier | modifier le code

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 12 s 463
2 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 12 s 874 0 s 411
3 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 12 s 932 0 s 469
4 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 1 min 12 s 989 0 s 526
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 1 min 13 s 048 0 s 585
6 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 13 s 067 0 s 604

Vendredi après-midimodifier | modifier le code

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 12 s 314
2 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 12 s 357 0 s 043
3 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 12 s 459 0 s 145
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 12 s 514 0 s 200
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 12 s 523 0 s 209
6 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 12 s 605 0 s 291

Samedi matinmodifier | modifier le code

Pos Pilote Voiture Chrono Écart
1 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 23 s 182
2 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 23 s 832 0 s 650
3 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 24 s 122 0 s 940
4 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 24 s 125 0 s 943
5 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 24 s 149 0 s 967
6 Drapeau de la France Romain Grosjean Renault 1 min 24 s 389 1 s 207


  • Note : Un ciel très nuageux, des rafales de vent supérieures à 6 mètres par seconde et des pluies torrentielles empêchant l’hélicoptère médical de décoller a retardé d'une demi-heure le début de la troisième séance d’essais libres. Lorsque les conditions météorologiques se sont améliorées, la séance a été lancée mais elle a été stoppée sur drapeau rouge après seulement 18 minutes et la seconde sortie de piste de Romain Grosjean.

Grille de départmodifier | modifier le code

Pos Pilote Écurie Qualifications 1 Qualifications 2 Qualifications 3 Poids des
monoplaces
1 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 1 min 24 s 100 1 min 21 s 659 1 min 19 s 576 650,5 kg
2 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 1 min 24 s 722 1 min 20 s 803 1 min 19 s 668 656,0 kg
3 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 1 min 24 s 447 1 min 20 s 753 1 min 19 s 912 656,5 kg
4 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 1 min 24 s 621 1 min 20 s 635 1 min 20 s 097 658,5 kg
5 Drapeau de la Finlande Kimi RäikkönenSREC Ferrari 1 min 23 s 047 1 min 21 s 378 1 min 20 s 168 651,5 kg
6 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 1 min 24 s 591 1 min 20 s 701 1 min 20 s 250 659,0 kg
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 1 min 22 s 828 1 min 20 s 368 1 min 20 s 326 657,0 kg
8 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 1 min 23 s 072 1 min 21 s 147 1 min 20 s 631 656,0 kg
9 Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 1 min 23 s 161 1 min 20 s 427 1 min 20 s 674 664,0 kg
10 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 1 min 24 s 842 1 min 21 s 657 1 min 21 s 422 652,0 kg
11 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Toyota 1 min 24 s 335 1 min 21 s 960 671,6 kg
12 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 1 min 24 s 773 1 min 22 s 231 671,5 kg
13 Drapeau de la France Romain Grosjean Renault 1 min 24 s 394 1 min 22 s 477 677,2 kg
14 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 1 min 24 s 297 1 min 22 s 504 672,0 kg
15 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 1 min 25 s 009 683,5 kg
16 Drapeau de la Finlande Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 1 min 25 s 052 656,5 kg
17 Drapeau du Royaume-Uni Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 1 min 25 s 192 661,0 kg
18 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 1 min 25 s 515 650,5 kg
19 Drapeau de l'Italie Giancarlo FisichellaSREC Ferrari 1 min 40 s 703 683,5 kg
20 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 1 min 24 s 645 Pas de temps 680,0 kg

Notes :

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
  • Les qualifications, marquées par trois suspensions temporaires pour cause de pluie ou d'accidents causés par cette dernière, ont pris un important retard. La FIA a suspendu temporairement la première séance après un tête-à-queue de Giancarlo Fisichella immobilisé au milieu d'un virage alors que la piste était gorgée d'eau. Une deuxième suspension a été décidée après la Q1, toujours en raison des mauvaises conditions climatiques. La FIA a ensuite interrompu les qualifications pour la troisième fois après une violente sortie de piste de Vitantonio Liuzzi en début de Q2. Ainsi, avec une durée totale de 2 heures et 41 minutes, la séance de qualification du Grand Prix du Brésil est la plus longue de l'histoire de la Formule 1.
  • Vitantonio Liuzzi, auteur du quinzième temps s'élance dernier de la course suite à un changement de boîte de vitesses impliquant un recul de cinq place sur la grille.
La grille de départ du Grand Prix.

Classement de la coursemodifier | modifier le code

Pos Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 71 1 h 32 min 23 s 081 (198,675 km/h) 2 10
2 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 71 + 7 s 626 8 8
3 Drapeau du Royaume-Uni Lewis HamiltonSREC McLaren-Mercedes 71 + 18 s 944 17 6
4 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 71 + 19 s 652 15 5
5 Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 71 + 29 s 005 14 4
6 Drapeau de la Finlande Kimi RäikkönenSREC Ferrari 71 + 33 s 340 5 3
7 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 71 + 35 s 991 6 2
8 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 71 + 45 s 454 1 1
9 Drapeau du Japon Kamui Kobayashi Toyota 71 + 1 min 03 s 24 11
10 Drapeau de l'Italie Giancarlo FisichellaSREC Ferrari 71 + 1 min 10 s 665 19
11 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi Force India-Mercedes 71 + 1 min 11 s 388 20
12 Drapeau de la Finlande Heikki KovalainenSREC McLaren-Mercedes 71 + 1 min 13 s 499 16
13 Drapeau de la France Romain Grosjean Renault 70 + 1 tour 13
14 Drapeau de l'Espagne Jaime Alguersuari Toro Rosso-Ferrari 70 + 1 tour 12
Abd Drapeau du Japon Kazuki Nakajima Williams-Toyota 30 Sortie de piste 9
Abd Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 27 Boîte de vitesses 7
Abd Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 21 Panne d'essence 18
Abd Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 0 Accrochage 3
Abd Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 0 Accrochage 4
Abd Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 0 Accrochage 10

Notes :

  • Les pilotes prenant part aux essais avec le SREC sont signalés par la mention SREC.
  • Heikki Kovalainen, neuvième sous le drapeau à damier écope d'une pénalité de 25 secondes pour sortie dangereuse des stands et est reclassé à la douzième place.

Déroulement de la coursemodifier | modifier le code

Après le déluge tropical des qualifications, un ciel légèrement nuageux, toujours balayé par un vent de près de 4 mètres par seconde, au travers duquel percent quelques rayons de soleil, est au rendez-vous pour le départ de l’avant-dernière épreuve du championnat. Le thermomètre affiche 27° dans l’air et 35° sur la piste.

A l’extinction des feux, Rubens Barrichello en pole position, vire en tête devant Mark Webber mais derrière eux, des incidents se produisent. Kimi Räikkönen, grâce à son SREC déborde Adrian Sutil à l’entame du premier virage et se porte ensuite à l’attaque de Webber. Celui-ci résiste et pousse le Finlandais dans l’herbe : son aileron avant n’y résiste pas. Sutil, coincé derrière la Ferrari au ralenti est alors attaqué par Jarno Trulli à l’extérieur. L’Italien, à cheval sur le vibreur, perd le contrôle de sa monoplace et percute de plein fouet Sutil : Fernando Alonso ne peut éviter la monoplace en perdition et les trois pilotes abandonnent. La voiture de sécurité intervient immédiatement pour permettre aux commissaires de nettoyer la piste des nombreux débris laissées par ce violent carambolage.

Heikki Kovalainen, parti en toupie après un contact avec Sebastian Vettel dans le premier virage, rentre au stand pour changer le museau avant de sa monoplace. Ses mécaniciens en profitent pour refaire le plein mais Kovalainen arrache le tuyau de ravitaillement en ressortant trop vite. Il asperge alors d’essence la Ferrari de Räikkönen qui repartait derrière lui et écope de 25 secondes de pénalité qui seront ajoutées à son temps final.

Après six tours derrière la voiture de sécurité, la course est relancée : Barrichello est en tête devant Webber et juste derrière eux, Robert Kubica négocie au mieux la relance et déborde Nico Rosberg pour le gain de la troisième place. Sébastien Buemi, le novice Kamui Kobayashi, Jenson Button, Kazuki Nakajima, Sebastian Vettel et Nick Heidfeld complètent le top 10.

Au quinzième tour, Barrichello devance Webber de 2 secondes, Kubica de 3 s, Rosberg de 5 s, Buemi de 10 s, Kobayashi et Button de 15 s, Nakajima de 16 s, Vettel et Heidfeld de 17 s. Heidfeld ravitaille le premier au vingtième passage mais abandonne dès le tour suivant sur problème d’essence. Barrichello, toujours leader, stoppe ensuite, et repart 9e, juste devant Vettel, qui profite des pneumatiques froids et de la pleine charge d’essence de son rival pour le déborder à l’extérieur de la courbe de Ferradura. Peu à peu, tous les concurrents passent à la pompe, permettant à Mark Webber de s’emparer de la tête de la course. Au 27e tour, Rosberg, victime d’un ennui mécanique, abandonne et, trois tours plus tard, son coéquipier Nakajima renonce après un accrochage avec son compatriote Kobayashi à la sortie de la Curva do sol : il termine brutalement dans les piles de pneus après une longue glissade contre le rail puis à travers le bac à graviers.

A la mi-course Webber devance son coéquipier Vettel de 4 s, Kubica de 7 s Barrichello de 11 s, Lewis Hamilton de 12 s, Räikkönen de 25 s, Button de 26 s, Buemi de 28 s, Giancarlo Fisichella de 30 s et Vitantonio Liuzzi de 34 s. La deuxième vague d’arrêts aux stands débute à une trentaine de tours de l’arrivée pour Vettel, Hamilton et Räikkönen. Ils sont imités par l’ensemble du plateau. Webber, toujours leader, stoppe au 51e passage et repart en tête avec 5 s d’avance sur Kubica.

Alors que Felipe Massa agite le drapeau à damier, Webber décroche la deuxième victoire de la carrière devant Kubica et Hamilton qui reprend le meilleur sur Räikkönen (sixième de l’épreuve) au championnat. Barrichello est victime d’une crevaison lente à 8 tours de l’arrivée et son passage par les stands le relègue à la huitième place finale : cet incident anéantit définitivement ses chances dans la course au titre. La quatrième place de Vettel est aussi vaine puisque Button, cinquième, s’assure le titre de champion du monde des pilotes, et offre par la même occasion la couronne des constructeurs à Brawn GP. Buemi décroche les deux points de la septième place.

Pole position et record du tourmodifier | modifier le code

Tours en têtemodifier | modifier le code

Classements généraux à l'issue de la coursemodifier | modifier le code

Pilotes
Pos Pilote Écurie Points
Champion Drapeau du Royaume-Uni Jenson Button Brawn-Mercedes 89
2 Drapeau de l'Allemagne Sebastian Vettel Red Bull-Renault 74
3 Drapeau du Brésil Rubens Barrichello Brawn-Mercedes 70
4 Drapeau de l'Australie Mark Webber Red Bull-Renault 61,5
5 Drapeau du Royaume-Uni Lewis Hamilton McLaren-Mercedes 49
6 Drapeau de la Finlande Kimi Räikkönen Ferrari 48
7 Drapeau de l'Allemagne Nico Rosberg Williams-Toyota 34,5
8 Drapeau de l'Italie Jarno Trulli Toyota 30,5
9 Drapeau de l'Espagne Fernando Alonso Renault 26
10 Drapeau de l'Allemagne Timo Glock Toyota 24
11 Drapeau du Brésil Felipe Massa Scuderia Ferrari 22
12 Drapeau de la Finlande Heikki Kovalainen McLaren-Mercedes 22
13 Drapeau de la Pologne Robert Kubica BMW Sauber 17
14 Drapeau de l'Allemagne Nick Heidfeld BMW Sauber 15
15 Drapeau de l'Italie Giancarlo Fisichella Force India-Mercedes
Ferrari
8
16 Drapeau de l'Allemagne Adrian Sutil Force India-Mercedes 5
17 Drapeau de la Suisse Sébastien Buemi Toro Rosso-Ferrari 5
18 Drapeau de la France Sébastien Bourdais Toro Rosso-Ferrari 2
Constructeurs
Pos Écurie Points
Champion Drapeau du Royaume-Uni Brawn-Mercedes 161
2 Drapeau de l'Autriche Red Bull-Renault 131,5
3 Drapeau du Royaume-Uni McLaren-Mercedes 71
4 Drapeau de l'Italie Ferrari 70
5 Drapeau du Japon Toyota 54,5
6 Drapeau du Royaume-Uni Williams-Toyota 34,5
7 Drapeau de l'Allemagne BMW Sauber 32
8 Drapeau de la France Renault 26
9 Drapeau de l'Inde Force India-Mercedes 13
10 Drapeau de l'Italie Toro Rosso-Ferrari 7

Statistiquesmodifier | modifier le code

  • 14e pole position de sa carrière pour Rubens Barrichello.
  • 2e victoire de sa carrière pour Mark Webber.
  • 5e victoire pour Red Bull Racing en tant que constructeur.
  • 120e victoire pour Renault en tant que motoriste.
  • 1er titre de champion du monde des pilotes pour Jenson Button qui a mené le championnat de bout en bout.
  • 1er titre de champion du monde des constructeurs pour Brawn pour sa première participation au championnat.
  • En menant la course pendant 51 tours, Mark Webber atteint la barre des 100 tours en tête d'un Grand Prix.
  • 1er Grand Prix pour Kamui Kobayashi qui remplace Timo Glock forfait après son accident lors des qualifications du Grand Prix du Japon.
  • Avec une durée totale de 2 heures et 41 minutes, la séance de qualification du Grand Prix du Brésil est la plus longue de l'histoire de la formule 1.
  • Felipe Massa, toujours en convalescence, a été chargé par l'équipe protocolaire d'agiter le drapeau à damier de son Grand Prix national.

Voir aussimodifier | modifier le code

Course précédente :
Grand Prix du Japon 2009
FIA Championnat du monde de Formule 1
Saison 2009
Course suivante :
Grand Prix d'Abou Dabi 2009

Course précédente :
Grand Prix du Brésil 2008
Grand Prix du Brésil Course suivante :
Grand Prix du Brésil 2010







Creative Commons License