Gustave Strauven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Strauven.
Maison Saint-Cyr, détail 11, square Ambiorix, Bruxelles 1901-1903
Signature de Gustave Strauven. 61, avenue Louis Bertrand à Schaerbeek

Gustave Strauven est un architecte belge né à Schaerbeek (Bruxelles) en 1878 et décédé en 1919 en Haute-Savoie (France). Son père, Pierre Arnold Strauven, était jardinier et originaire du Limbourg.

À l’âge de dix-huit ans, il entre au bureau de Victor Horta avec qui il termine l'hôtel van Eetvelde et la maison du Peuple. Il le quitte deux ans plus tard pour travailler une année comme dessinateur dans un cabinet d’architecte à Zurich. Il rentre ensuite à Bruxelles et malgré son jeune âge dessine ses premières maisons. C'est un architecte art nouveau de la seconde génération.

Actif et créatif, Gustave Strauven s'implique fortement dans la recherche de nouvelles technologies. Il enregistre de nombreux brevets de toutes sortes, allant des techniques de construction au perfectionnement du chauffage à vapeur et aux véhicules à une seule roue. Il collabore également à la revue La Gerbe, un magazine de décoration et d’architecture art nouveau.

On lui doit une trentaine de constructions de style Art nouveau dans lesquelles l’architecte pousse très loin l’utilisation de motifs floraux dans la ferronnerie. Sa clientèle étant moins fortunée que celle de Victor Horta, il renonce à utiliser la pierre comme matériau principal mais compense par l’expressivité des formes et la variété des matériaux. Développant un langage exubérant, il utilise la maçonnerie polychrome, les motifs de pierre au modelé plastique, les éléments en ferronnerie aux formes fantaisistes.

Mobilisé lors de la Première Guerre mondiale, il décédera des suites de ses blessures en mars 1919 dans un hôpital de Haute-Savoie (France). Il n’avait alors que quarante ans. Toute son œuvre fut réalisée en moins de vingt années.

Maison Saint-Cyrmodifier | modifier le code

Maison Saint-Cyr, quartier des squares, 1901-1903

Son œuvre la plus célèbre est la maison Saint-Cyr, construite entre 1901 et 1903 dans un style baroque et flamboyant pour servir d’hôtel particulier au peintre Georges de Saint-Cyr.

Œuvre majeure, impressionnante et toute en hauteur ayant à peine 4 mètres de large, la façade de cette maison est riche de ferronneries finement travaillées qui forment un ensemble de lignes de courbes et de figures géométriques. Chaque balcon possède une balustrade à motifs différents. La ferronnerie d'art qui clôture le jardinet fait songer à un entrelacs végétal, Strauven y fait étalage de sa virtuosité et de son imagination. Les éléments de décoration des fenêtres, qui elles-mêmes occupent le plus de surface possible, ainsi que ceux des pierres blanches sculptées, répondent aux dessins du fer forgé.

La loggia du quatrième étage est sans doute l'élément le plus insolite de la façade, une poutrelle métallique pliée en arc de cercle en soutient la structure.

Cette œuvre jugée excessive et extravagante est à l'époque méprisée par les détracteurs de l'Art nouveau à cause de son aspect jugé exagérément décoratif, elle a été qualifiée d’Art nouveau baroque.

Elle a été classée en 1988 et entièrement rénovée en 2010 et 2011.

Autres réalisationsmodifier | modifier le code

Maison particulière, Etterbeek
Ferronnerie de l'auvent du 65 avenue Louis Bertrand à Schaerbeek
  • Maisons de Mme Spaak, rue Saint-Quentin, 30-32, Bruxelles, quartier des squares (1899).
  • Maison Van Dyck, boulevard Clovis, 85, Bruxelles, quartier des squares (1900).
  • Maison de maître, rue Washington, 127, Bruxelles, quartier Chatelain à Louise (1900).
  • Maison particulière, rue Campenhout, 51, Bruxelles, quartier des squares (1901).
  • Maison de commerce et d’habitation, rue Paul de Jaer, Saint-Gilles (1902).
  • Maison particulière, rue Souveraine, 52, Ixelles (1902).
  • Maison personnelle (Maison Strauven), rue Luther, 28, Bruxelles, quartier des squares (1902)
  • Maison Van den Heede, rue de l’Abdication, 4, Bruxelles, quartier des squares (1902).
  • Immeuble De Beck, avenue Paul Dejaer, 9, Saint-Gilles (1905).
  • Immeuble à appartements et magasins, avenue Louis Bertrand, 55-65/rue Josaphat 338-340, Schaerbeek (1906).
  • Maison de maître, rue de la Consolation, 67, Bruxelles, Schaerbeek (1907)
  • Maison particulière, chaussée de Wavre, Etterbeek
  • Maison particulière, avenue des Volontaires, 2, Tournai
  • Maison particulière, avenue Van Cutsem, 27/29, Tournai (1904)
  • Maison particulière, boulevard des déportés, 36, Tournai (1907)
  • Maison à appartements, rue Rasson, 43-45, Schaerbeek (1906, attribuée à G Strauven sur base d'une forte analogie avec ses autres réalisations1)
Maison de maître rue Washington, 127 à Bruxelles (1900)

Articles connexesmodifier | modifier le code

Referencesmodifier | modifier le code

  1. http://www.irismonument.be/fr.Schaerbeek.Rue_Rasson.43.html

Liens externesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License