Henri Adeline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adeline.
Officier général francais 2 etoiles.svg Henri Adeline
Naissance
Verdun
Décès (à 72 ans)
Châlons-sur-Marne
Origine Drapeau de la France France
Grade Général de brigade
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Légion d'honneur(Chevalier)
Croix de guerre 1914-1918
2 citations
Croix de guerre 1939-1945
2 citations
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs
1 citation

Henri Adeline (né le à Verdun - mort le à Châlons-sur-Marne) était un militaire français du XXe siècle, qui combattit dans les rangs de l'armée française pendant les deux guerres mondiales, et s'engagea à partir de 1943 dans la Résistance.

Biographiemodifier | modifier le code

En 1943, Henri Adeline entra dans la Résistance et prit la tête des maquis de Dordogne, qu'il organisa. Il libéra en août 1944 Bergerac, Bordeaux et Libourne, puis début septembre Rochefort. Dans sa jeunesse, il effectua un séjour militaire au Maroc et fut pensionnaire en l'école militaire de Saint-Cyr.

Il fut promu général de brigade le .

Le général Adeline est décédé le , suite à un accident de voiture, à Châlons-sur-Marne. Jeanne, son épouse, mourut sur le coup.

Il est marié à Jeanne Fallet (1896-1971) dont il a eu quatre enfants.

Distinctions et décorationsmodifier | modifier le code

Décorations françaisesmodifier | modifier le code

Legion Honneur Commandeur ribbon.svg Ordre de la Liberation 2nd ribbon.svg Croix de Guerre 1914-1918 ribbon.svg
Croix de Guerre 1939-1945 ribbon.svg Medaille de l'Aeronautique ribbon.svg Croix de Guerre des Theatres d'Operations Exterieurs ribbon.svg
Croix du Combattant Volontaire de la Resistance ribbon.svg

Décorations étrangères importantesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Bibliographiemodifier | modifier le code

"Les Combattants de l'aube. Les Compagnons de la Libération d'origine lorraine", Jérôme Estrada de Tourniel, Editions Serpenoise, 2014. Un chapitre lui est consacré.

Voir aussimodifier | modifier le code

Lien externemodifier | modifier le code








Creative Commons License