Provinces de l'Empire des Indes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Indes britanniques)
Aller à : navigation, rechercher
En rose, les provinces au sein du Raj britannique en 1909.

Les présidences ou provinces sont les régions d'Inde placées sous l'administration directe de la Compagnie britannique des Indes orientales de 1612 à 1858 (période dite du Raj de la compagnie), puis sous celle de la couronne britannique (période dite du Raj britannique) de 1858 à 1947, à la suite de traités, de guerres ou d'annexions.

Dans la législation de l'époque, les provinces sont appelées « Inde britannique » (« British India ») car au sein de l'Inde sous domination coloniale, elles se distinguent des États princiers, sous l'autorité d'un monarque local mais reconnaissant la suzeraineté britannique.

Listemodifier | modifier le code

Au début du XXe siècle, il existe huit provinces majeures, dirigées par un gouverneur (Governor) nommé directement par Londres ou un lieutenant-gouverneur (Lieutenant-Governor) nommé par le Vice-roi, et cinq provinces moins importantes dirigées par un commissaire en chef (Chief Commissioner).

Provinces du Raj britannique
Province Superficie en km2 Population en 1901 (en millions) Administrateur
Assam 130 000 km2 6 Commissaire en chef
Bengale 390 000 km2 75 Lieutenant-gouverneur
Bombay 320 000 km2 19 Gouverneur
Birmanie 440 000 km2 9 Lieutenant-gouverneur
Provinces centrales 270 000 km2 13 Commissaire en chef
Madras 370 000 km2 38 Gouverneur
Pendjab 250 000 km2 20 Lieutenant-gouverneur
Provinces unies 280 000 km2 48 Lieutenant-gouverneur
Province de la Frontière du Nord-ouest 41 000 km2 2,1 Commissaire en chef
Balouchistan britannique 120 000 km2 0,3 Agent politique britannique au Balouchistan, commissaire en chef ex officio
Coorg 4 100 km2 0,2 Résident britannique à Mysore, commissaire en chef ex officio
Ajmer-Merwara 7 000 km2 0,5 Agent politique britannique au Rajputana, commissaire en chef ex officio
Îles Andaman-et-Nicobar 78 000 km2 0,03 Commissaire en chef

De 1905 à 1911, le Bengale est divisé en deux et une nouvelle province, l'Assam-et-Bengale-oriental est créé, dirigée par un lieutenant-gouverneur. En 1911, le Bengale-oriental est réuni au Bengale et les nouvelles provinces à l'est sont l'Assam, le Bengale, le Bihar et l'Orissa.

À la veille de l'Indépendance en 1947, les Indes comptent 17 provinces :

Au moment de la partition, 11 provinces rejoignent l'Inde (Ajmer-Merwara-Kekri, îles Andaman et Nicobar, Bihar, Bombay, Provinces centrales et Berar, Coorg, Delhi, Madras, Panth-Piploda, Orissa et les Provinces unies), 3 le Pakistan (Baloutchistan, Frontière du Nord-ouest et Sind) et 3 sont divisées entre l'Inde et le Pakistan (Assam, Bengale et Pendjab).

Administrationmodifier | modifier le code

Exécutions au canon en Inde lors de la Révolte des Cipayes (1857-1858) (peinture russe de Vassili Vereshchagin (1887).

Chronologiemodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Voir aussimodifier | modifier le code

Bibliographiemodifier | modifier le code

  • James Mill, The History of British India (Londres, 1818, 2e ed. 1820, 3e ed. 1826, 4e ed. 1848, 5e ed. 1858)
  • Warren, Comte Édouard de, L'Inde anglaise en 1843-1844
  • Warren, Comte Édouard de, L'inde anglaise avant et après l'insurrection de 1857, par le cte Edouard de Warren, ancien officier au service de S. M. britannique dans l'Inde (Hachette et Cie, 3ème édition, 1858)
  • Meyer, Burn & Cotton, The Imperial Gazetteer of India (3e ed., 1908–1931)
  • Alain Daniélou, Histoire de l'Inde (Fayard, 1983)
  • Jacques Dupuis, Histoire de l'Inde (Éditions Kailash, 2e ed. 2005), ISBN 2-84268-122-3

Articles connexesmodifier | modifier le code








Creative Commons License