Jean-Jacques Gautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean-Jacques Gautier, né à Essômes-sur-Marne (Aisne) le et mort à Paris le , est un journaliste, romancier et critique dramatique et cinématographique français, lauréat du prix Goncourt et membre de l'Académie française.

Biographiemodifier | modifier le code

Jean-Jacques Gautier est normand par son père, pharmacien à Dieppe, et champenois par sa mère. Critique dramatique au Figaro, secrétaire général de la Comédie-Française, il est élu membre de l’Académie française en 1972.

Œuvresmodifier | modifier le code

  • L'Oreille, 1946
  • Histoire d'un fait divers, prix Goncourt, 1946
  • Les Assassins d'eau douce, 1947
  • Le Puits aux trois vérités, 1949
  • La Demoiselle du Pont-aux-Ânes, 1950
  • Paris sur scène, illustrations de Sennep, 1951
  • Nativité, 1952
  • M'auriez-vous condamné ? 1952
  • Maria-la-Belle, 1954
  • C'est tout à fait moi, 1956
  • Vous aurez de mes nouvelles, 1957
  • Si tu ne m'aimes je t'aime, 1960
  • C'est pas d'jeu ! 1962
  • Deux Fauteuils d'orchestre, 1962
  • La Comédie française, 1964
  • Un Homme fait, 1965
  • La Chambre du fond, 1970
  • Une Femme prisonnière, 1970
  • Théâtre d'aujourd'hui, dix ans de critique dramatique, et des Entretiens avec Moussa Abadi sur le théâtre et la critique, illustrations de Sennep, 1972
  • Cher Untel, 1974
  • Je vais tout vous dire, 1976
  • Âme qui vive, 1978
  • Face, trois quarts, profil, 1980
  • Dominique, 1981
  • Une Amitié tenace, 1982
  • Le Temps d'un sillage, 1985
  • Mon dernier livre n'aura pas de fin, préface de Jean-Louis Curtis, 1988
  • Il faut que je parle à quelqu'un, 2003

Lien externemodifier | modifier le code


Précédé par Jean-Jacques Gautier Suivi par
Louis Armand
Fauteuil 38 de l’Académie française
1972-1986
Jean-Louis Curtis







Creative Commons License