John Morrison et The Miz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'équipe composée de John Morrison et du Miz. Pour consulter les articles des deux catcheurs, voir John Morrison et The Miz.

John Morrison et The Miz

Description de cette image, également commentée ci-après

John Morrison et The Miz photographiés lors de l'édition 2008 de WWE Tribute to the Troops.

Présentation
Membres The Miz
John Morrison
Ancien(s) membre(s) Nikki Bella (valet)
Formation
Séparation
Fédération(s) World Wrestling Entertainment
Caractéristiques
Poids The Miz : 100 kg (220 lb)1
Morrison : 98 kg (216 lb)2
Taille The Miz : 1,88 m (6 2)1
Morrison : 1,83 m (6 0)2

Palmarès

WWE World Tag Team Championship (1 fois)
WWE Tag Team Championship (1 fois)

John Morrison et The Miz (John Morrison and The Miz en anglais) est une équipe de catch (lutte professionnelle) composée des deux catcheurs professionnels éponymes, tous deux participants de l'émission WWE Tough Enough. Formé en novembre 2007, le duo luttait à la World Wrestling Entertainment, principalement dans la division Extreme Championship Wrestling (ECW) puis dans Raw et SmackDown, créées en 2002 lors de la séparation du personnel de la WWE en deux promotions distinctes. Le groupe, n'ayant pas de nom officiel, est souvent désigné par « The In Crowd » ou encore « The (self–proclaimed) Greatest Tag Team of the 21st Century », à savoir la « plus grande équipe de catch (autoproclamée) du vingt-et-unième siècle ».

En 2007, John Morrison et The Miz remportent le championnat par équipe de la WWE et décident alors de s'associer. Ils parviennent à défendre leur titre à de nombreuses reprises, dans les divisions ECW et Smackdown, avant de le céder en juillet 2008 lors du pay-per-view The Great American Bash. Pendant leur règne, ils adoptent un gimmick de catcheurs arrogants, prétentieux et vaniteux, qui se moquent de leurs collègues à travers une web-série nommée The Dirt Sheet et un mini-programme du même nom diffusé dans les épisodes hebdomadaires de l'ECW. En décembre 2008, ils remportent le Slammy Award de la meilleure équipe de l'année et décrochent dans la foulée le championnat du monde par équipe de la WWE. Le duo se sépare en 2009 lors du draft annuel de la WWE ; The Miz est transféré dans la division Raw tandis que Morrison est sélectionné dans la promotion SmackDown.

The Miz, qui lutte désormais en solitaire, ajoute à son palmarès le championnat des États-Unis, le championnat par équipe unifié ainsi que celui de la WWE. Morrison tente alors à de nombreuses reprises de détrôner son ex-partenaire, sans succès. En décembre 2011, la WWE annonce le départ de John Morrison, qui n'a pas renouvelé son contrat avec la fédération.

Formation du duomodifier | modifier le code

Photographie de dos des catcheurs (The) Miz et John Morrison. Ils montrent au public leur titre de champions par équipe.
John Morrison et The Miz arborent fièrement au public leurs ceintures de champions par équipe de la WWE.

Au mois d'octobre 2007, avant de lutter en duo, John Morrison et The Miz sont rivaux car tous les deux sont prétendants au titre de champion de l'ECW détenu par CM Punk3,4,5,6. Cependant, ce dernier parvient à conserver son titre, notamment dans un Triple Threat match (« match Triple Menace ») lors de l'édition 2007 des Survivor Series7,8. Dans l'épisode SmackDown du 16 novembre 2007, les deux catcheurs sont associés afin d'affronter Matt Hardy et Montel Vontavious Porter (alias MVP), les champions par équipe de la WWE9,10,11. Grâce à la trahison (heel turn) de MVP, qui simule tout d'abord une blessure afin de ne pas prendre part au match puis qui attaque son coéquipier à la fin du combat, Morrison et The Miz remportent le championnat par équipe de la WWE. Ils accèdent cependant à la demande de MVP, c'est-à-dire un match revanche sur-le-champ, et le gagnent aisément face à un Matt Hardy groggy9,10,11.

Les deux catcheurs décident alors de mettre leur rivalité de côté afin de former une équipe. Ils défendent leur titre à de nombreuses reprises, dans les divisions ECW et SmackDown ainsi que lors de pay-per-view de la WWE, notamment face à Shannon Moore et Jimmy Wang Yang12,13, Jesse et Festus14 ou encore Tommy Dreamer et Colin Delaney15,16. Pendant leur règne, ils adoptent un gimmick de catcheurs arrogants, prétentieux et vaniteux, qui se moquent de leurs adversaires à travers une web-série nommée The Dirt Sheet et un mini-programme du même nom diffusé dans les épisodes hebdomadaires de l'ECW17,18. Le 23 juin 2008, lors d'une émission spéciale de Raw consacrée au sixième draft annuel de la fédération, The Miz et Morrison battent Jeff et Matt Hardy, alias les Hardy Boyz, ce qui a pour conséquence d'envoyer ce dernier (champion des États-Unis en titre) dans la division ECW19. C'est finalement lors de l'édition 2008 du Great American Bash, au mois de juillet, que le duo perd son titre de champions par équipe dans un tag team match, au profit de Curt Hawkins et Zack Ryder20,21.

Rivalités diversesmodifier | modifier le code

Photographie des catcheurs (The) Miz et John Morrison prise lors d'un house show le 14 juin 2008.
Les deux catcheurs animent une web-série où ils se moquent de leurs adversaires, notamment des équipes Cryme Tyme et D-Generation X.

Après avoir perdu le championnat par équipe de la WWE, Morrison et The Miz entament une rivalité avec deux nouveaux pensionnaires de l'ECW, Evan Bourne et Ricky Ortiz, qui se font régulièrement caricaturer et railler dans l'émission The Dirt Sheet17,18. Ils doivent également faire face aux concurrents de leur web-série, à savoir le duo Cryme Tyme composé de JTG et de Shad Gaspard, qui parodient un programme éducatif anglais (The Electric Company). Ainsi, plusieurs matchs sont organisés afin de déterminer qui sont les meilleurs à la fois sur le ring et sur Internet22,23,24,25. Pour l'édition 2008 de Cyber Sunday, les fans ont la possibilité de choisir les stipulations de chaque rencontre via un système de votes en ligne. La rivalité entre les deux clans est si forte que les quatre protagonistes sont choisis pour s'affronter lors du pay-per-view au lieu d'un match pour le championnat du monde par équipe26,27,28. The Miz et Morrison s'imposent finalement au bout de dix minutes de combat après que ce dernier a effectué sa prise de finition, The Moonlight Drive, sur Shad Gaspard26,27,28.

Au mois d'octobre, le duo change de cible et s'attaque au clan D-Generation X (abrégé DX) composé de Triple H et de Shawn Michaels. Ils parodient ainsi leurs mimiques, leur façon de parler et leur slogan utilisé pour chauffer le public, « Are you ready ? » (« Êtes-vous prêts ? »), en le transformant en « Are you 50 ? » (« Avez-vous 50 ans ? »)29,30,31. Il s'agit d'un clin d’œil moqueur à l'ancienneté de DX, équipe créée en 1997, quand Morrison et The Miz, nés respectivement en 1979 et 1980, étudiaient encore au lycée29,30,32. Leur duel à distance s'amplifie lors d'un nouvel épisode de Dirt Sheet diffusé en direct le 28 octobre, où les rôles de Shawn Michaels et Triple H sont campés par deux jobbers qui se font humilier par Morrison et The Miz32. Les membres de DX se vengent lors de l'épisode no 800 de Raw en battant leurs rivaux dans un match sans enjeu31. Pendant la rencontre, Morrison parvient à imiter la prise de prédilection de Michaels et à frapper Triple H31. Enfin, le duo fait partie de l'équipe de JBL (Team JBL) lors des Survivor Series mais elle est vaincue par celle de Shawn Michaels (avec Cryme Tyme)33,34.

Consécration puis séparationmodifier | modifier le code

Photographie des catcheurs (The) Miz et John Morrison, champions du monde par équipe de la WWE.
The Miz et John Morrison ont remporté deux Slammy Awards et le championnat du monde par équipe.

Le 8 décembre 2008, lors d'une émission spéciale de Raw où les meilleurs employés de la fédération sont récompensés, John Morrison et The Miz remportent le prix de l'équipe de l'année (Tag Team of the Year) ainsi que celui du meilleur contenu sur le site de la WWE (Best WWE.com Exclusive)35,36,37. Cinq jours plus tard, lors d'un house show à Hamilton, dans l'Ontario, ils deviennent champions du monde par équipe en battant CM Punk et Kofi Kingston38,39,40. S'ensuit alors une rivalité avec The Colóns (Carlito et Primo Colón), les champions par équipe de la WWE41,42,43, entrecoupée de quelques rencontres avec des équipes prétendantes au titre44,45. De plus, la catcheuse Nikki Bella, à l'époque valet des frères Colón avec sa sœur Brie (The Bella Twins), décide d'épauler The Miz et Morrison lors de leurs matchs46,47. La rivalité atteint son paroxysme lorsque les deux clans acceptent de mettre en jeu leurs titres respectifs à WrestleMania XXV, afin de les unifier48. La rencontre (non télévisée) est un Lumberjack tag team match, dans lequel d'autres catcheurs se positionnent autour du ring et attaquent quiconque se trouvant hors de l'enceinte. The Miz et son coéquipier doivent céder leur titre au bout de huit minutes de combat, lorsque Primo effectue le tombé sur Morrison après un backstabber49,50.

La séparation de l'équipe a lieu lors du septième draft annuel de la WWE, qui se déroule le 13 avril 2009 à Atlanta, en Géorgie. Plusieurs rencontres sont planifiées, dont celle entre The Miz (ECW) et Kofi Kingston (Raw), afin de déterminer le nombre de transferts possibles pour chaque division. Lors du match, John Morrison intervient en faveur de son coéquipier en faisant tomber Kingston du haut de la troisième corde du ring. Cependant, en faisant cela, il permet non seulement à Kingston de remporter la rencontre par disqualification mais envoie en conséquence The Miz à la division Raw. Par vengeance, celui-ci feint de serrer la main de Morrison et lui porte aussitôt sa prise de finition, le Reality Check (un coup de genou suivi d'un brise-nuque), mettant ainsi fin à l'équipe. Deux jours plus tard, lors du draft supplémentaire, John Morrison est transféré à SmackDown51,52,53.

Rivalité entre Morrison et The Mizmodifier | modifier le code

Photographie du catcheur The Miz. Il montre au public son titre de champion de la WWE.
John Morrison tentera à de nombreuses reprises de détrôner son ex-partenaire The Miz (photo), champion de la WWE entre novembre 2010 et mai 2011.

À la suite de cet événement, John Morrison et The Miz mettent un terme à leur alliance. Néanmoins, ils parviennent tout de même à étoffer leurs palmarès respectifs ; ainsi, le premier remporte pour la troisième fois le championnat intercontinental de la WWE en septembre face à Rey Mysterio54,55, tandis que le second devient champion des États-Unis en battant Kofi Kingston lors de l'édition Raw du 5 octobre 200956,57. Pendant ce temps, la WWE met en place un nouveau type de pay-per-view nommé Bragging Rights, dans lequel sont organisées des rencontres entre les catcheurs des deux principales divisions de la fédération, Raw et SmackDown. La dispute entre Morrison et The Miz est alors l'occasion pour la WWE de planifier un match sans enjeu entre les deux champions en titre58.

Lors de l'édition SmackDown du 16 octobre (l'avant-dernière édition avant Bragging Rights), la tension monte crescendo lorsqu'ils présentent pour la dernière fois l'émission The Dirt Sheet ; après s'être moqués l'un de l'autre, ils interagissent avec les membres du public afin de déterminer qui est le meilleur des deux, n'hésitant pas à comparer leur duo à celui des Rockers, composé de Shawn Michaels et de Marty Jannetty59,Note 1. The Miz remporte finalement la confrontation au pay-per-view après avoir fait tomber son adversaire du haut de la troisième corde du ring60,61 (il est le seul catcheur de la division Raw à avoir remporté un match lors de cette soirée).

Le mois suivant, une rencontre en guise de revanche est organisée pour l'édition 2009 des Survivor Series. Il s'agit d'un match par équipe à cinq contre cinq opposant le clan du Miz (Team Miz) à celui de Morrison (Team Morrison), match que The Miz et ses partenaires remportent une nouvelle fois en un peu plus de vingt minutes62,63. Enfin, lors de l'édition 2009 de WWE Tribute to the Troops, The Miz prend à nouveau le dessus sur son adversaire grâce à un roll-up64,65. Au fil des semaines, Morrison perd sa ceinture de champion intercontinental au profit de Drew McIntyre66,67 (lors de Tables, Ladders and Chairs) mais noue une amitié avec R-Truth, tandis que The Miz gagne le championnat par équipe unifié avec The Big Show, tout en étant champion des États-Unis68. Le 5 mars 2010, Morrison remporte un match de qualification pour tenter de soustraire le championnat par équipe des mains du Miz lors d'un match par équipe à WrestleMania XXVI69,70. Cependant, ce dernier, accompagné de Big Show, conserve une fois de plus son titre en battant Morrison et R-Truth71,72.

Tandis que John Morrison, transféré dans la division Raw en avril 201073, tente sans succès de remporter un titre majeur de la fédération, The Miz décroche lors du pay-per-view Money in the Bank une mallette suspendue au-dessus du ring qui lui permet d'obtenir le droit, à tout moment et sur une période d'un an, de participer à un match de championnat pour n'importe quel titre de la fédération74,75. Malgré ce privilège, il perd son titre de champion des États-Unis au profit de Daniel Bryan lors du spectacle Night of Champions76,77. Morrison et The Miz se qualifient alors pour affronter le nouveau tenant du titre lors de l'édition 2010 de Hell in a Cell dans un Triple Threat Submissions Count Anywhere matchNote 2 ; aucun des deux ne parvient pour autant à détrôner Bryan78,79. Ce n'est qu'en novembre 2010 que The Miz décide d'utiliser sa mallette en attaquant Randy Orton, tout juste sorti d'un match à enjeu compliqué face à Wade Barrett80. Exténué, Orton ne peut rivaliser et permet ainsi à The Miz de devenir champion de la WWE81. Lors de l'édition Raw du 3 janvier 2011, Morrison affronte The Miz afin de lui subtiliser son titre dans un Falls Count Anywhere match, mais échoue dans sa tentative82,83. Le 18 avril 2011, Morrison bat R-Truth, ce qui lui permet de prendre part au match de championnat à Extreme Rules, un Steel Cage match avec The Miz et John Cena84,85. Morrison n'est cependant toujours pas récompensé, la victoire allant à Cena86.

Leur dernière confrontation se déroule lors de l'édition Raw du 28 novembre 2011 ; Morrison, qui lutte pour la dernière fois à la WWE87, affronte The Miz dans un Falls Count Anywhere match. Avant que la rencontre ne commence, The Miz agresse son adversaire et lui assène plusieurs coups de tuyau en métal sur sa jambe droite. Morrison tente de se défendre à l'aide d'un shinai mais, affaibli, est finalement battu par The Miz qui lui porte sa prise de finition (Skull Crushing Finale) sur le sol en métal de l'arène88,89. Tandis que The Miz se vante sur le ring, Morrison est évacué sur une civière88,89. Le lendemain, la WWE annonce le départ de John Morrison, le catcheur n'ayant pas renouvelé son contrat avec la fédération90.

Palmarès de l'équipemodifier | modifier le code

Annexesmodifier | modifier le code

Notesmodifier | modifier le code

  1. John Morrison et The Miz tentent, en argumentant à tour de rôle, de s'identifier à Shawn Michaels, catcheur célèbre au palmarès honorable et intronisé au WWE Hall of Fame, tout en essayant d'assimiler l'autre à Marty Jannetty, catcheur moins notoire n'ayant pas eu le même succès que son ex-partenaire.
  2. Cette rencontre mélange les stipulations de plusieurs matchs. Pour remporter le championnat des États-Unis, un catcheur doit faire abandonner l'un de ses deux adversaires, et ce, à l'intérieur ou à l'extérieur du ring.

Référencesmodifier | modifier le code

  1. a et b (en) « WWE.com: The Miz », sur www.wwe.com (site officiel de la WWE) (consulté le 12 octobre 2013)
  2. a et b (en) « WWE.com: John Morrison », sur www.wwe.com (WWE) (consulté le 12 octobre 2013)
  3. (en) « ECW WRESTLING RESULTS », sur Online World of Wrestling,‎ 16 octobre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  4. (en) « WWE.com: ECW Champion CM Punk def. The Miz », sur www.wwe.com (WWE),‎ 28 août 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  5. (en) Craig Tello, « WWE.com: A matter of choice », sur www.wwe.com (WWE),‎ 19 octobre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  6. (en) Craig Tello, « WWE.com: Punk rockin' the vote », sur www.wwe.com (WWE),‎ 23 octobre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  7. (en) James Caldwell, « CALDWELL'S ECW TV REPORT 11/13 », sur PWTorch,‎ 13 novembre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  8. (en) « WWE.com: ECW Champion CM Punk def. The Miz & John Morrison (Triple Threat Match) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 18 novembre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  9. a et b (en) « WWE.com: Survival techniques », sur www.wwe.com (WWE),‎ 16 novembre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  10. a et b (en) Louie Dee, « WWE.com: That's not what friends are for », sur www.wwe.com (WWE),‎ 16 novembre 2007 (consulté le 12 octobre 2013)
  11. a, b et c (en) « WWE Tag Team - John Morrison & The Miz », sur www.wwe.com (WWE) (consulté le 12 octobre 2013)
  12. (en) « WWE.com: Retaining gold », sur www.wwe.com (WWE),‎ 8 janvier 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  13. (en) Mitch Passero, « WWE.com: Championship Friday », sur www.wwe.com (WWE),‎ 2 mai 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  14. (en) Mitch Passero, « WWE.com: Full Moon Con-Chair-To », sur www.wwe.com (WWE),‎ 21 mars 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  15. (en) Andrew Rote, « WWE.com: Sense of entitlement », sur www.wwe.com (WWE),‎ 4 mars 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  16. (en) Kara A. Medalis, « WWE.com: Tables, Helmets and Champions », sur www.wwe.com (WWE),‎ 11 mars 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  17. a et b (en) « Profil du catcheur John Morrison », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2013)
  18. a et b (en) « Profil du catcheur The Miz », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2013)
  19. (en) Aubrey Sitterson, « WWE.com: A Draft Disaster », sur www.wwe.com (WWE),‎ 23 juin 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  20. (en) Mitch Passero, « WWE.com: Curt Hawkins & Zack Ryder win Fatal Four Way Tag Team Match (new WWE Tag Team Champions) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 20 juillet 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  21. (en) Dave Hillhouse, « The Great American Soap Opera », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 20 juillet 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  22. (en) Dale Plummer, « Raw: Adamle runs into McMahon on 800th show », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 23 septembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  23. (en) Dale Plummer, « Raw: A DX reunion just before No Mercy », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 30 septembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  24. (en) Nick Tylwalk, « Raw: The build begins for Batista-Jericho », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 14 octobre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  25. (en) Matt Bishop, « ECW: Bourne again », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 22 octobre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  26. a et b (en) « WWE.com: The Miz & John Morrison def. Cryme Tyme », sur www.wwe.com (WWE),‎ 26 octobre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  27. a et b (en) « WWE Cyber Sunday 2008 », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2013)
  28. a et b (en) Kevin Eck, « Cyber Sunday thoughts », sur The Baltimore Sun,‎ 27 octobre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  29. a et b (en) « WWE RAW 2008 10 27 », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2013)
  30. a et b (en) « WWE.com: Just desserts », sur www.wwe.com (WWE),‎ 27 octobre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  31. a, b et c (en) Aubrey Sitterson, « WWE.com: Ch-ch-ch-ch-changes », sur www.wwe.com (WWE),‎ 3 novembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  32. a et b (en) « WWE ECW on Sci-Fi 2008 10 28 », sur Online World of Wrestling (consulté le 12 octobre 2013)
  33. (en) « WWE.com: Team HBK def. Team JBL Traditional (Survivor Series Elimination Match) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 10 novembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  34. (en) Dale Plummer et Nick Tylwalk, « Two new world champs at dull Survivor Series », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 24 novembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  35. a, b et c (en) « WWE.com: 2008 Slammy Awards », sur www.wwe.com (WWE),‎ 8 décembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  36. a et b (en) Chris Newth, « Raw Storylines and Feuds - The Slammy Awards edition », sur PWTorch,‎ 9 décembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  37. a et b (en) James Caldwell, « WWE News: First four awards named for 2008 Slammys including Announcing Team of the Year », sur PWTorch,‎ 8 décembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  38. a et b (en) « World Tag Team Championship - The Miz & John Morrison », sur www.wwe.com (WWE) (consulté le 12 octobre 2013)
  39. (en) Éric Cohen, « 10 Longest Reigning WWE Tag Team Champions », sur About.com Professional Wrestling (consulté le 12 octobre 2013)
  40. (en) Martin Bentley, « John Morrison and The Miz Win the World Tag Team Titles », sur Bleacher Report,‎ 14 décembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  41. (en) « WWE SmackDown! 2009 01 23 », sur Online World of Wrestling,‎ 23 janvier 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  42. (en) « WWE SmackDown! 2009 02 06 », sur Online World of Wrestling,‎ 6 février 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  43. (en) « WWE SmackDown! 2009 02 13 », sur Online World of Wrestling,‎ 13 février 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  44. (en) « WWE RAW 2009 01 26 », sur Online World of Wrestling,‎ 26 janvier 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  45. (en) « WWE SmackDown! 2009 03 13 », sur Online World of Wrestling,‎ 13 mars 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  46. (en) « WWE ECW on Sci-Fi 2009 03 24 », sur Online World of Wrestling,‎ 24 mars 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  47. (en) « WWE SmackDown! 2009 03 27 », sur Online World of Wrestling,‎ 27 mars 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  48. (en) « WWE ECW on Sci-Fi 2009 03 17 », sur Online World of Wrestling,‎ 17 mars 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  49. (en) « WWE WrestleMania 25 », sur Online World of Wrestling,‎ 5 avril 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  50. (en) « WWE.com: WWE Tag Team Champions def. World Tag Team Champions (New Unified Tag Team Champions) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 23 novembre 2008 (consulté le 12 octobre 2013)
  51. (en) Dave Plummer, « RAW: Drafting a fresh start for the WWE », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 14 avril 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  52. (en) « WWE.com: 2009 WWE Supplemental Draft results », sur www.wwe.com (WWE) (consulté le 12 octobre 2013)
  53. (en) « WWE.com: Rough Draft », sur www.wwe.com (WWE),‎ 13 avril 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  54. (en) « WWE.com: Death and rebirth », sur www.wwe.com (WWE),‎ 4 septembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  55. (en) « WWE SmackDown! 2009 09 04 », sur Online World of Wrestling,‎ 4 septembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  56. (en) « WWE.com: Big Ben clocks in », sur www.wwe.com (WWE),‎ 5 octobre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  57. (en) « WWE RAW 2009 10 05 », sur Online World of Wrestling,‎ 5 octobre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  58. (en) « WWE.com: Viper tension », sur www.wwe.com (WWE),‎ 12 octobre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  59. (en) « WWE.com: Earning the right to « brag » », sur www.wwe.com (WWE),‎ 16 octobre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  60. (en) Jason Powell, « WWE PPV Flashback: 2009 Bragging Rights », sur ProWrestling.net,‎ 23 octobre 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  61. (en) Matt Bishop, « Cena, Smackdown earn Bragging Rights », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 25 octobre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  62. (en) « WWE.com: Team Miz def. Team Morrison (Traditional Survivor Series Elimination Tag Team Match) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 22 novembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  63. (en) Kevin Eck, « Survivor Series thoughts », sur The Baltimore Sun,‎ 23 novembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  64. (en) Josh Cohen, « WWE.com: Tribute to the Troops 2009 results », sur www.wwe.com (WWE),‎ 19 décembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  65. (en) « WWE Tribute to the Troops (2009) », sur Online World of Wrestling,‎ 19 décembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  66. (en) « WWE.com: 20091213 - Drew McIntyre », sur www.wwe.com (WWE) (consulté le 12 octobre 2013)
  67. (en) « WWE.com: Drew McIntyre def. John Morrison (New Intercontinental Champion) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 13 décembre 2009 (consulté le 12 octobre 2013)
  68. (en) « WWE RAW 2010 02 08 », sur Online World of Wrestling,‎ 8 février 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  69. (en) « WWE.com: Ready, set, Spear! », sur www.wwe.com (WWE),‎ 5 mars 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  70. (en) Mike Tedesco, « Smackdown Results - 3/5/10 », sur Wrestleview.com,‎ 6 mars 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  71. (en) « WWE.com: Unified Tag Team Champion Big Show & The Miz def. John Morrison & R-Truth », sur www.wwe.com (WWE),‎ 28 mars 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  72. (en) Jon Alba, « WrestleMania 26 Results: Grading Each Match », sur Bleacher Report,‎ 29 mars 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  73. (en) Dale Plummer, « RAW: Feeling a draft », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 26 avril 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  74. (en) « WWE.com: The Miz won Raw Money in the Bank Ladder Match », sur www.wwe.com (WWE),‎ 18 juillet 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  75. (en) Andy McNamara, « Kane, Miz make most of Money In The Bank », sur Canoë - SLAM! Sports,‎ 19 juillet 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  76. (en) « WWE.com: Daniel Bryan def. The Miz (New United States Champion) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 19 septembre 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  77. (en) Eric Cohen, « WWE Night of Champions 2010 PPV Recap and Results », sur About.com Professional Wrestling,‎ 20 septembre 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  78. (en) Ryan Murphy, « Daniel Bryan won U.S. Championship Triple Threat Submissions Count Anywhere Match », sur www.wwe.com (WWE),‎ 3 octobre 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  79. (en) Eric Cohen, « WWE Hell in a Cell 2010 PPV Recap and Results », sur About.com Professional Wrestling,‎ 4 octobre 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  80. (en) « WWE.com: Raw-some! », sur www.wwe.com (WWE),‎ 22 novembre 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  81. (en) Brandon Stroud, « The Miz Cashes in Money in the Bank, Becomes New WWE Champion », sur AolNews,‎ 23 novembre 2010 (consulté le 12 octobre 2013)
  82. (en) Lenton Lees, « WWE RAW Results (Jan 3) – New Leader of Nexus, Cage Match ! », sur WrestlingInc.com,‎ 3 janvier 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  83. (en) Brian Cantor, « Complete WWE RAW Results Report for January 3, 2011 », sur Headline Planet,‎ 4 janvier 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  84. (en) Greg Adkins, « WWE.com: Raw results: Union jerk », sur www.wwe.com (WWE),‎ 18 avril 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  85. (en) Brian Cantor, « Complete WWE RAW Results Report for April 18, 2011 », sur Headline Planet,‎ 18 avril 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  86. (en) James Wortman, « WWE.com: John Cena won a Triple Threat Steel Cage Match (New WWE Champion) », sur www.wwe.com (WWE),‎ 1er mai 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  87. (en) « Morrison's last advertised WWE appearance », sur PWTorch,‎ 26 novembre 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  88. a et b (en) Ryan Murphy, « WWE.com: WWE Raw SuperShow results: John Cena enters « Piper's Pit » », sur www.wwe.com (WWE),‎ 28 novembre 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  89. a et b (en) James Caldwell, « CALDWELL'S WWE RAW RESULTS 11/28 », sur PWTorch,‎ 28 novembre 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  90. (en) James Caldwell, « WWE News: WWE acknowledges end of John Morrison's contract, Laurinaitis wishes Morrison well in future endeavors », sur PWTorch,‎ 29 novembre 2011 (consulté le 12 octobre 2013)
  91. (de) Axel Saalbach, « Observer: Tag Team of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 12 octobre 2013)
  92. (de) Axel Saalbach, « Observer: Most Improved Wrestler », sur genickbruch.com (consulté le 12 octobre 2013)
  93. (en) Iain Burnside, « Wrestling Observer Best Wrestler Of The Decade Results », sur Inside Pulse Wrestling,‎ 2 août 2010 (consulté le 12 octobre 2013)

Autres sourcesmodifier | modifier le code

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 1er janvier 2012 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.








Creative Commons License