Juillet 1946

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Juillet 1946
Nombre de jours 31
Premier jour Lundi 1er juillet 1946
1er jour de la semaine 27
Dernier jour Mercredi 31 juillet 1946
3e jour de la semaine 31

Calendrier
juillet 1946
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
27 1er 2 3 4 5 6 7
28 8 9 10 11 12 13 14
29 15 16 17 18 19 20 21
30 22 23 24 25 26 27 28 
31 29 30 31        
1946Années 1940XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Juin 1946 Août 1946 Suivant
Juillet précédent et suivant
Précédent Juillet 1945 Juillet 1947 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événementsmodifier | modifier le code

  • France : Conférence du Palais-Royal à laquelle participent syndicats, patronat et gouvernement, avec comme ordre du jour : les salaires et les prix.
  • Pologne : Après le pogrom de Kielce, l'exode des Juifs — Brihah — s'intensifie. Le groupe Kovner met en place un réseau de stations relais qui conduit les survivants, ainsi que les Juifs polonais qui avaient survécu en Union soviétique, vers les zones occupées par les Américains en Allemagne et en Autriche, ainsi qu'en Italie. Les officiers américains et les officiels tchécoslovaques autorisent tacitement cette infiltration. Ce mouvement concerna de 90 000 à 150 000 juifs.


  • 5 juillet, France : Louis Réard présente à la piscine Molitor à Paris le premier bikini, « plus petit que le plus petit des maillots du monde » et ainsi nommé en référence à un essai nucléaire américain réalisé cinq jours auparavant sur l'atoll de Bikini, dans le Pacifique, voir photo.
  • 6 juillet, Allemagne : au procès de Nuremberg, la défense de Goering plaide non-coupable expliquant en quoi les accusés ne se sentent pas responsables des crimes dont ils sont accusés.
  • 10 juillet, Allemagne : conférence de la paix réunissant à Paris le Conseil des ministres des Affaires étrangères. Georges Bidault expose la position de la France sur les conditions d'occupation de l'Allemagne.
  • 16 juillet :
    • États-Unis : explosion nucléaire à l'air libre dans le cadre du projet Manhattan à Trinity, Alamogordo, Nouveau-Mexique. Il s'agit de la première explosion nucléaire américaine instrumentée qui conduira à la bombe A de Trinity. Élaborée à partir d'une "composition B", cette bombe contient 1 000 curies de produits fissiles. Elle explosa à 1,5 km du Ground Zéro de Trinity afin de tester les instruments, voir photos.
    • France : publication du décret portant sur la suppression de l’abattement de 10 % sur les salaires des femmes.
  • 17 juillet, Chine : début de l'offensive communiste dans le nord du pays.
  • 19 juillet, Allemagne : au procès de Nuremberg, la défense de von Schirach plaide non-coupable expliquant : « von Schirach n’était pas de connivence avec les SS. Bien mieux, il est toujours resté suspect à Hitler ».
  • 22 juillet, États-Unis : fin de la Conférence internationale de la Santé qui s'est tenue à New York du 19 juin au 22 juillet 1946.
  • 25 juillet , États-Unis :
    • Explosion d'une bombe atomique sous-marine, dans l'atoll de Bikini.
    • 4 jeunes noirs sont assassinés sauvagement sur le pont Ford Moore enjambant la rivière des Appalaches. Les assassins restèrent impunis malgré les mesures prises alors par le président Truman, vite oubliées dans les provinces du Sud alors encore soumis à une ségrégation très importante. Il fallut attendre 1991 pour qu'un témoin, Clinton Adams, raconte ce qu'il avait vu. Il s'était tu jusqu'alors par crainte pour sa vie, (en) Plus d'informations sur cette page.
  • 28 juillet :
    • France : discours du Général de Gaulle à Bar-le-Duc commémorant le Massacre de la vallée de la Saulx (1944) : discours ici.
    • Allemagne : au procès de Nuremberg, le procureur général adjoint français Charles Dubost, résolu à rejeter tout système de défense reposant sur l'obéissance aux ordres, exige que la responsabilité individuelle des accusés soit reconnue et requiert expressément la peine de mort contre les vingt-deux accusés « solidairement responsables de la politique criminelle du Reich hitlérien », alors que le procureur général de la République française au tribunal militaire international, Champetier de Ribes déclare : « L’intérêt de ce procès est avant tout celui de la vérité historique. Grâce à lui, l’historien de l’avenir, comme le chroniqueur d’aujourd’hui, saura que l’œuvre de vingt siècles d’une civilisation qui se croyait éternelle a failli s’écrouler devant le retour d’une nouvelle forme de l’antique barbarie, plus sauvage d’être plus scientifique ».

Naissancesmodifier | modifier le code

Décèsmodifier | modifier le code

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code










Creative Commons License