Lancia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lancia (homonymie).

Lancia

Description de cette image, également commentée ci-après

Logotype de Lancia

Création 1906
Dates clés 1933
Présentation de l'Augusta
Création d'une usine en France
1937
Décès de Vincenzo Lancia
Présentation de l'Aprilia
1950
Présentation de l'Aurelia
1955
Rachat par M. Pesenti, PDG d'Italcementi
1969
Absorpsion par le groupe Fiat.
Fondateurs Drapeau de l'Italie Italie Vincenzo Lancia
Personnages clés Vincenzo Lancia - Gianni Lancia - Vittorio Jano
Forme juridique S.p.A.
Slogan L'élégance, le tempérament.
Siège social Drapeau de l'Italie Italie Turin (Piemonte)
Activité Construction automobiles et camions
Produits Automobiles et poids lourds
Société mère Fiat Chrysler Automobiles
Sociétés sœurs Chrysler
Site web lancia.com

Lancia est un des plus célèbres et des plus anciens constructeurs automobiles italiens. Lancia, créé à Turin en 1906, fait aujourd'hui partie du groupe italien Fiat Chrysler Automobiles.

Lancia conserve cette image de voitures luxueuses, aux lignes atypiques, bien éloignées des véhicules de "monsieur tout le monde". Les propriétaires d'une Lancia sont appelés des "lancistes" .

Lancia détient1 le record du plus grand nombre de victoires et de titres remportés en championnat du monde des rallyes, notamment grâce à la Fulvia coupé, à la Stratos, aux lignes en coin, et à la Delta Integrale, sacrée six fois consécutives, entre 1987 et 1992.

Si on garde la prononciation italienne, on dira "Lantchia"/"Lènetchia" .

Histoiremodifier | modifier le code

La nouvelle société loue les ateliers d'un ancien constructeur automobile turinois, Itala. En , un incendie se déclare dans l'atelier où tout le travail sur plans et le prototype de la première voiture partent en fumée. Ceci repousse au mois de la présentation de ce prototype Lancia. La fabrication ne débute réellement qu'en 1908, et le premier châssis 12HP est exposé au 8e Salon International de Turin, le . Le nom de code du véhicule est Tipo 51 mais il fut plus connu sous le label Alpha, première lettre de l'alphabet grec, habitude qui perdurera longtemps chez Vincenzo Lancia. Le premier commentaire sur cette nouvelle automobile vient de la revue anglaise Autocar, qui la juge « silencieuse, équipée d'un admirable moteur très souple, bien conçue et superbement bien finie ... ».

  • 1912 : Lancia présente son premier camion militaire, le 1Z. Ce camion est immédiatement en dotation de l'Armée Italienne en Libye, aux côtés des fameux Fiat 15 et 18. L'activité de ce secteur ne s'interrompt qu'en 1975, avec l'intégration des fabrications Lancia V.I. dans IVECO.
  • Le se crée, à Paris, la société Lancia Automobiles, pour la fabrication des automobiles italiennes en France. Comme Fiat, qui l'a fait avant elle, avec la SAFAF, devenue Simca, Lancia est en effet frappée par les taxes de 150 % appliquées en France sur les importations étrangères de produits industriels. Plus de 3 000 Augusta (rebaptisées Belna) et 1 600 Aprilia sont construites dans l'usine Lancia de Bonneuil-sur-Marne.
  • Le , Vincenzo Lancia meurt d'une crise cardiaque, à l'âge de 56 ans. Il n'assiste donc pas à la présentation de la dernière automobile qu'il a personnellement et minutieusement mise au point, et qui a un immense succès commercial : l'Aprilia. Son épouse et son fils, ingénieur, prennent la direction de la société.
  • 1950 : présentation de l'Aurelia, première voiture dotée d'une carrosserie autoportante et non plus d'un châssis, de suspensions à quatre roues indépendantes et d'un groupe boîte de vitesses-embrayage-différentiel à l'arrière.
  • 1955 : la gestion de la société devient très délicate pour Mme Lancia. Le groupe Italcementi, l'un des premiers fabricants de ciment au monde, rachète Lancia.
  • 1969 : intégration de Lancia dans le groupe Fiat.
  • 1975 : les camions Lancia V.I. sont intégrés dans la gamme Fiat V.I. - IVECO.
  • 1985 : double suralimentation : compresseur volumétrique plus turbocompresseur, sur la Delta S4.
  • 1986 : direction à contrôle électronique, sur la Thema 8.32.

Au sein de la galaxie Fiat, la division Lancia est, dans un premier temps, laissée indépendante. L'originalité de ses produits disparait lentement, car l'objectif est la standardisation des fabrications au sein du groupe. Regroupée ensuite avec Alfa Romeo, Lancia retrouve un peu de sa splendeur d'antan et se voit confier le destin de la division Autobianchi. C'est à cette période que l'A 112 présente ses versions les plus luxueuses, puis apparait la Y, qui n'est baptisée Autobianchi que sur le marché italien.

La grave crise financière qui secoue le géant Fiat, en 2000, porte un coup terrible à Lancia, qui ne peut plus faire évoluer son produit de gamme moyenne, la Lybra, de la même manière qu'Alfa Romeo, avec la 156. Lancia est quasiment abandonnée à son sort pendant plusieurs années.

Cependant, depuis 2005, les nouveaux dirigeants de Fiat choisissent de relancer et de repositionner Lancia, ce qui est rendu possible par le spectaculaire redressement du groupe. L'orientation sportive, qui dure jusque dans les années 1990, est abandonnée pour se concentrer sur le confort et le luxe. Cette politique passe d'abord par le développement de la Musa, version plus luxueuse et plus féminine de l'Idea, qui dépasse, en termes de ventes, le modèle sur lequel elle est basée, puis par la réintroduction d'une gamme moyenne, indispensable à la survie de la marque, sous la forme de la nouvelle Delta. La crise financière de 2008 pose pourtant problème dans cette stratégie de relance en en atténuant nettement le succès et empêche, par exemple, la réapparition programmé de la marque sur les marchés à conduite à droite2, et retarde le développement de nouveautés.

Par ailleurs, Lancia réfléchit à un retour possible dans la catégorie des voitures sportives, avec remise au goût du jour d'un de ses modèles légendaires : la Stratos.

En , le Groupe Fiat décide de faire disparaître la marque Chrysler du marché européen en "rebadgeant" les modèles américains Chrysler en Lancia3 (par exemple, le Chrysler Grand Voyager remplace le Phedra4).

Au salon de Genève, en mars 2014, seule la Lancia Ypsilon est présentée. Tout le reste de la gamme est absent. De plus, le PDG du groupe Fiat Chrysler Automobiles (Sergio Marchionne) a déclaré que la marque Lancia allait être réservée à l'Italie et ne plus produire qu'un seul modèle : l'Ypsilon5. L'avenir de la marque est donc assez sombre.

Chronologie des inventions techniquesmodifier | modifier le code

  • 1907 : essieu avant tubulaire de l'Alpha (gain de poids).
  • 1913 : système électrique de la Theta (évite les retours de manivelle au démarrage).
  • 1922 : coque auto-portante, tunnel de transmission, suspension avant à roues semi-indépendantes, sur la Lambda.
  • 1923 : moteur intégralement en aluminium (V4 et pistons), sur la Tipo 67.
  • 1931 : montage élastique du moteur sur l'Astura.
  • 1933 : carrosserie monocoque sur l'Augusta.
  • 1918 : moteurs en V étroit, dotés d'angles variables entre les rangées de cylindres, utilisés sans interruption entre 1918 et 1976.
  • 1937 : suspension à roues indépendantes, sur les 4 roues, sur l'Aprilia.
  • Commande de freins hydraulique.
  • 1939 : boîte à 5 rapports, implantation électrique 12V, sur l'Ardea.
  • 1954 : V6 en série, sur l'Aurelia.
  • 1985 : double suralimentation : compresseur volumétrique plus turbocompresseur, sur la Delta S4.
  • 1986 : direction à contrôle électronique, sur la Thema 8.32.

Identité visuelle (logo)modifier | modifier le code

Modèles automobiles6modifier | modifier le code

Anciennes : 1906 - 1945

  • Alfa (1908) : 108 exemplaires.
  • DiAlfa (1908) : 23 exemplaires.
  • Beta (1909) : 150 exemplaires.
  • Gamma (1910) : 258 exemplaires.
  • Delta (1911) : 303 exemplaires.
  • Didelta (1911) : 3 exemplaires de course.
  • Epsilon (1911 - 1912) : 351 exemplaires.
  • Eta (1911 - 1914) : 582 exemplaires.
  • Theta (1913 - 1918) : 1 696 exemplaires.
  • Kappa (1919 - 1922) : 1 810 exemplaires.
  • Dikappa (1921 - 1922) : 160 exemplaires.
  • Trikappa (1922 - 1925) : 847 exemplaires.
  • Lambda (1922 - 1931) : 13 003 exemplaires.
  • Dilambda (1928 - 1935) : 1 685 exemplaires.
  • Artena (1931 - 1942) : 10 636 exemplaires.
  • Astura (1931 - 1939) : 2 954 exemplaires.
  • Augusta (1932 - 1938) : 17 217 exemplaires + 3 000 construites en France.
  • Aprilia (1937 - 1949) : 2 736 exemplaires. + 1 620 construites en France.
  • Ardea (1939 - 1953) : 31 961 exemplaires.

Récentes : 1950 - 1970

  • Aurelia (1950 - 1958) : 18 419 exemplaires.
  • Appia (1953 - 1963) : 109 438 exemplaires.
  • Flaminia (1957 - 1970) : 12 641 exemplaires.
  • Flavia (1960 - 1974) : 102 732 exemplaires.
  • Fulvia (1963 - 1976) : 338 996 exemplaires.
  • Flavia 2000 (1970 - 1974) : 17 066 exemplaires.

Sous l'ère Fiat

  • Lancia-Autobianchi, A 112 (1971 - 1986) : 1 311 322 exemplaires.
  • Beta (β) (1972 - 1984) : 366 020 exemplaires.
  • Stratos (1974 - 1975) : 495 exemplaires. Voiture de rallye, ainsi que quelques Stradale.
  • Monte-Carlo (1975 - 1981) : 7 595 exemplaires.
  • Rally 037 (1981 - 1984) : 262 exemplaires. Voiture de rallye, ainsi que quelques Stradale.
  • Gamma (γ) (1976 - 1984) : 22 076 exemplaires.
  • Delta (δ) (1979 - 1992) : 483 162 exemplaires.
  • Prisma (1982 - 1989) : 386 697 exemplaires.
  • Thema (1984 - 1994) : 357 572 exemplaires.
  • Y10 (en Italie sous la marque Autobianchi) (1985 - 1996) : 1 133 774 exemplaires.
  • Dedra (1989 - 1999) : 418 084 exemplaires.
  • Delta (1993 - 2000) : 138 980 exemplaires.
  • Kappa (κ) (1994 - 2000) : 117 216 exemplaires.
  • Zeta (1995 - 2002) : 22 014 exemplaires.
  • Y (1996 - 2003) : 802 605 exemplaires.
  • Lybra (1999 - 2005) : 181 307 exemplaires.
  • Thesis (2002 - 2008).
  • Phedra (2002 - 2010)
  • Musa (2004 - 2012).
  • Flavia (2012-2013).

Modèles Actuels

Les camions et autobus Lanciamodifier | modifier le code

Article détaillé : Lancia Veicoli Speciali.
  • 1Z (1912 - 1916) : 91 exemplaires.
  • Jota -Dijota (1915 - 1920) : 2 301 exemplaires.
  • Trijota - Tetrajota (1921) : 673 exemplaires.
  • Pentajota (1924) : 2 191 exemplaires.
  • Esajota -Eptajota (1927) : 1 998 exemplaires.
  • Omicron (1927 - 1936) : 601 exemplaires. Ce véhicule donne naissance aux premiers autocars à structure portante, à la réputation de bus indestructibles. Très longtemps, ces autocars Lancia furent utilisés sur la liaison entre le Soudan et l'Algérie, à travers le Sahara, ils ont tous dépassé les 2 millions de kilomètres !
  • Ro (1932) : 1 419 exemplaires.
  • Ro-Ro (1935) : 301 versions civiles + 3 746 versions militaires.
  • 3Ro (1938) : 12 701 exemplaires.
  • EsaRo (1941) : 2 001 exemplaires.
  • E290 Camion électrique : 61 exemplaires.
  • 6Ro (1947 - 1953).
  • Esatau (1950 - 1968) : 777 exemplaires.
  • Lancia Beta (1950 - 1960).
  • Esadelta (1959 - 1975).
  • Esagamma (1968 - 1975). Ce géant de la route a également été fabriqué en Libye.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Annexemodifier | modifier le code

Article connexemodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code









Creative Commons License