Langue maternelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La langue maternelle ou langue natale désigne la première langue qu'un enfant apprend. Dans certains cas, lorsque l'enfant est éduqué par des parents ou des personnes parlant des langues différentes, il peut acquérir ces langues simultanément, chacune pouvant être considérée comme une langue maternelle. Il sera peut-être alors en situation de bilinguisme. Dans les domaines de la linguistique et de l'éducation, les termes de langue maternelle et de langue natale sont souvent utilisés sans distinction. La langue natale peut être définie comme " le premier moyen d'expression acquis pendant l'enfance, par lequel l'enfant se socialise - elle est l'expression d'une identité ", la langue maternelle étant principalement "inscrite sous le signe d'une fidélité à une tradition particulière, et est l'expression d'une culture".

Histoiremodifier | modifier le code

L'expression langue maternelle est apparue pour la première fois au XIe ou XIIe siècle dans les sermons des moines de l'abbaye (germanique) de Gorze (qui subissaient alors la pression des moines de l'abbaye (romane) de Cluny) pour justifier leur usage du francique dans leurs prêches. « Selon le peu que nous en savons, ils invoquaient au moins deux arguments. Le premier, c'était que le francique était la langue parlée par les femmes, même dans les régions où les hommes commençaient déjà à employer le vernaculaire roman. Le second, que c'était le langage désormais employé par la mère Église. »1

Acquisitionmodifier | modifier le code

L'acquisition de la langue maternelle se fait en plusieurs phases. Au tout début, l'enfant enregistre littéralement les phonèmes et les intonations de la langue, sans toutefois être capable de les reproduire. Ensuite, il commence à produire des sons et des intonations. Enfin, lorsque son appareil phonatoire le lui permet, il articule les mots et commence à organiser ses phrases, tout en assimilant le lexique. La syntaxe et la grammaire de la langue sont intégrées tout au long de ce processus d'apprentissage.

Ivan Illich oppose la langue maternelle, qui fait l'objet d'un enseignement (que ce soit à l'école ou la maison), à la langue vernaculaire, acquise par mimétisme.

Situations selon les paysmodifier | modifier le code

Canadamodifier | modifier le code

Dans le cadre des recensements de la population canadienne, Statistique Canada définit la langue maternelle comme la « première langue apprise à la maison dans l'enfance et encore comprise par le recensé au moment du recensement ». [1].

Francemodifier | modifier le code

Il n'y a pas de question sur la langue maternelle dans le recensement français. L'usage d'autres langues maternelles sur le territoire n'est pas envisagé par les services officiels.

Article connexemodifier | modifier le code

Référencesmodifier | modifier le code

  1. Ivan Illich, Œuvres complètes, Volume 2, p. 158

Lien externemodifier | modifier le code








Creative Commons License