Lazar Berman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berman.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Boris Berman, également pianiste russe
Lazar Berman (en 1980)

Lazar Naoumovitch Berman (en russe : Лазарь Наумович Берман) est un pianiste soviétique, né le 26 février 1930 à Leningrad (Union soviétique) et décédé le 6 février 2005 à Florence (Italie).

Biographiemodifier | modifier le code

Berman est né dans une famille d'origine juive de Leningrad. Sa mère, Anna Makhover, était elle-même pianiste jusqu'à ce que des problèmes auditifs en interrompent la pratique. Elle fut la première à initier son fils au piano et celui-ci prit part à son premier concours de piano à l'âge de trois ans. À sept ans, il enregistra une fantaisie de Wolfgang Amadeus Mozart et une mazurka qu'il avait composée, avant même de savoir écrire. Emil Guilels le décrivit alors comme un « phénomène du monde musical ». En 1939 alors qu'il a neuf ans sa famille déménage à Moscou pour qu'il puisse étudier avec Alexandre Goldenweiser au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou tout comme Sviatoslav Richter, Vladimir Sofronitsky et Maria Yudina. Un an plus tard en 1940 il donna son premier concert officiel en jouant le Concerto n° 25 de Mozart. En 1941, les étudiants furent évacués de Moscou en compagnie de leurs familles vers Samara, une ville de la Volga située au sud de la Russie, en raison de la Bataille de Moscou qui faisait rage et qui rendait les conditions de vie trop difficiles.

Répertoiremodifier | modifier le code

Berman faisait montre d'un extraordinaire brillant, d'un jeu spectaculaire fait autant d'émotion que de puissance. Il parvenait par exemple à donner jusqu'à trois concertos ou trois sonates pour piano en une seule soirée. Il était reconnu comme un grand interprète de la musique de Franz Liszt et était le récipiendaire du Prix Franz Liszt de Hongrie en 1977 pour son interprétation des Études d'exécution transcendante.

Berman disait refuser jouer la musique de Frédéric Chopin, s'expliquant de la manière suivante : « Bien sûr, je l'ai joué dans le passé, mais il y a de nombreuses années, je me suis inscrit au Concours international de piano Frédéric-Chopin à Varsovie et ne me suis pas qualifié. Ce fut un terrible revers pour ma fierté et je me promis à l'avenir de ne plus jamais le jouer. » Pourtant, il jouait encore des musiques de Frédéric Chopin en concert à la fin des années 1980 et disposait heureusement de plusieurs enregistrements d'œuvres du compositeur polonais qui datent des années 1970.

Discographiemodifier | modifier le code

  • Liszt : Liszt - Les Années de pèlerinage (Deutsche Grammophon, 2002) ;
  • Russian Piano School: Lazar Berman, Vol. 8 (Melodiya, 1997) ;
  • Liszt : Klavierkonzerte Nr. 1 & 2 — Venezia e Napoli, Wiener Philharmoniker/Carlo Maria Giulini (Deutsche Grammophon, 1977)







Creative Commons License