Linz (Autriche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Linz.
Linz
Blason de Linz
Héraldique
Panorama sur Linz.
Panorama sur Linz.
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau de la Haute-Autriche Haute-Autriche
Statut Ville à statut (de)
District
(Bezirk)
9 quartiers cadastraux
Conseillers municipaux SPÖ 34, ÖVP 15, Grüne 7, FPÖ 5
Maire Franz Dobusch (SPÖ)
Code postal A-4010, A-4020, A-4030, A-4040, A-4047
Immatriculation L
Indicatif 43+ (0) 732
Code Commune 4 01 01
Démographie
Population 191 107 hab. (2012)
Densité 1 991 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 11″ N 14° 17′ 26″ E / 48.303056, 14.290556 ()48° 18′ 11″ Nord 14° 17′ 26″ Est / 48.303056, 14.290556 ()  
Altitude 266 m
Superficie 9 598 ha = 95,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Autriche

Voir sur la carte administrative de la zone Haute-Autriche
City locator 14.svg
Linz

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte administrative d'Autriche
City locator 14.svg
Linz

Géolocalisation sur la carte : Autriche

Voir la carte topographique d'Autriche
City locator 14.svg
Linz
Liens
Site web www.linz.at

Linz (population 191 107 habitants en 2012 ; agglomération  : 271 000 habitants) est une ville du nord de l'Autriche, capitale du Land de Haute-Autriche (Oberösterreich), sur le Danube. C'est la 3e ville la plus peuplée du pays.

De son nom vient le dessert appelé Linzertorte.

Histoiremodifier | modifier le code

La ville a été fondée par les Romains, qui l'appelaient Lentia. La ville se gouvernait elle-même ainsi que sa province du Saint-Empire romain germanique et était un chemin de passage important entre plusieurs routes commerciales, comme le Danube ouest-est et l'axe nord-sud entre la Tchéquie et la Pologne au nord, et les Balkans et l'Italie au sud.

Comme l'Empereur Habsbourg Frédéric III y passa ses dernières années, ce fut pendant une courte période la ville la plus importante de l'empire. Cependant, après la mort de l'empereur en 1493, elle perdit son statut de ville impériale au profit de Vienne et Prague.

Une autre personnalité importante de la ville fut Johannes Kepler, qui passa plusieurs années en tant que mathématicien local de la ville.

Il y découvrit le 15 mai 1618 la loi de constance du cube de la distance sur le carré du temps du déplacement des planètes (il fit d'abord la découverte le 8 mars mais en rejeta l'idée pour un temps). Kepler est le nom de l'université locale, la seule d'Autriche ayant adopté le système de campus.

La seconde voie ferrée du continent européen, construite entre 1825 et 1832, relia la ville à Budweis puis à Gmunden.

Le musicien Anton Bruckner, de 1855-1868, travailla comme compositeur local et organiste de la cathédrale de la ville. Cette fonction le marqua plus tard, alors compositeur de grandioses symphonies. Aujourd'hui, son nom est porté par une des salles de concerts/spectacles ainsi que par l’université la plus importante de la ville.

Carte de l'Autriche

Près de Linz, dans la ville de Leonding, Alois Hitler et Klara Polzl, les parents d’Adolf Hitler sont enterrés. Adolf Hitler fréquenta lui-même l'école (Fadingergymnasium) de Linz, mais la quitta pour poursuivre sa scolarité dans une école de Steyr (Haute-Autriche).

Hitler projette de faire de Linz une métropole et à cette fin il envisage la construction de nouveaux édifices1 : une série d'immeubles d'apparat sur les deux rives du Danube (un pont suspendu devant relier les deux rives de celle-ci), d'une maison du NSDAP (un énorme bâtiment avec une salle de réunion gigantesque et un campanile comprenant une crypte dans laquelle il voulait avoir sa sépulture, un nouvel hôtel de ville, un grand hôtel de luxe, un grand théâtre, une bibliothèque, un musée des armes, une galerie de tableaux (le Führermuseum consacré à l'art germanique), un bâtiment d'exposition et de deux monuments, l'un à la gloire de l'Anschluss, l'autre d'Anton Bruckner ; non loin de là, sur les hauteurs, devait s'élever la résidence où Hitler souhaitait se retirer dans sa vieillesse. d'y construire un gigantesque musée. Hitler rêvait de reproduire à Linz le panorama qu'à Budapest les siècles avaient modelé sur les deux rives du Danube (Vienne était mal orientée selon lui car tournait le dos au Danube).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Linz était un centre industriel majeur, qui produisait des composés chimiques et de l'acier pour la machine de guerre nazie. Plusieurs usines avaient été démontées et transférées depuis la Tchécoslovaquie récemment occupée et ré-assemblées à Linz. Le complexe de camps de Mauthausen-Gusen, le dernier camp de concentration nazi à être libéré, est localisé autour de Linz, avec pour principal camp Mauthausen à peine à 30 kilomètres.

Après la guerre, le Danube, qui traverse l'est de la ville, séparant le district Urfahr du nord du reste de Linz, servit de frontière entre les zones d’occupation soviétique et américaine.

En 1994, le Conseil de l'Europe lui remet son Prix de l'Europe2.

Politiquemodifier | modifier le code

Linz, ville ouvrière, est un bastion de la sociale-démocratie autrichienne (SPÖ). Depuis la proclamation de la République en 1918, et exceptée la période nazie (1938-1945), tous les maires de la ville ont appartenu au SPÖ. Le maire actuel, depuis 1988, est Franz Dobusch ; il a été réélu aux dernières élections municipales de septembre 2009.

À toutes les élections locales, régionales ou nationales, le SPÖ arrive en tête à Linz (depuis 1997, jamais en dessous de 33,7 %).

Économiemodifier | modifier le code

Linz

Linz doit au Danube une bonne part de son essor économique. Aujourd'hui, elle est une métropole industrielle en plein développement. La Voestalpine, une usine métallurgique fondée sous le nom de « Hermann Göring Werke » en 1938, est connue pour son invention des convertisseurs LD (pour Linz- Donawitz) de production d'acier. L'importante société Chemie Linz AG a été scindée en plusieurs compagnies. Ces deux industries lourdes ont fait de Linz un des principaux centres économiques de l'Autriche. La ville abrite par ailleurs une usine du confiseur allemand Haribo.

La ville elle-même n'a pas été marquée par ces industries lourdes, puisqu'elle est le siège d'une activité musicale et artistique, subventionnée par la municipalité et l'état de Haute-Autriche. En 1997, Linz a accueilli le treizième festival Europa Cantat. En 2009, la ville a été capitale européenne de la culture.

Lieux et monumentsmodifier | modifier le code

La bibliothèque régionalemodifier | modifier le code

  • La Landesbibliothek se trouve 2 place Schiller.

Les muséesmodifier | modifier le code

Lentos, Museum for Art
  • Le Centre Ars Electronica (Ars Electronica Centre, Musée du Futur) sur la rive nord du Danube (dans le district Urfahr), attire un large rassemblement d'artistes technophiles chaque année pour le Festival Ars Electronica et ce, depuis plus de 25 ans.
  • Le Lentos, construit en 2003 abrite une nouvelle galerie d'arts modernes. Elle est située sur la rive sud du Danube. L'immeuble est éclairé en bleu, rose, et violet, durant la nuit.
  • Le musée Nordico, musée de la ville de Linz. Le nom de Nordico est attaché au bâtiment depuis qu'en 1675 les jésuites y installèrent leur maison d'éducation destinée aux jeunes gens des pays nordiques.
  • Le musée LinzGenesis, sur l'histoire de la ville.
  • Le musée régional, Landesgalerie, présentant la collection de peintures de la région.

Dans la vieille villemodifier | modifier le code

  • La Place principale, Hauptplatz, frappe plus par son ensemble que par la valeur des monuments qui l'entourent. Elle comprend de nombreux bâtiments baroques, dont l' ancien hôtel de ville, construit en même temps que la place à la fin du XIIIe siècle, mais reconstruite après l'incendie de 1509. La façade baroque date de 1658/1659. L'office du tourisme et le musée Linz Genesis s'y trouvent. Au milieu de la place trône la colonne de la Trinité haute de 20 mètres et construite en 1723 en marbre blanc par Sebastian Stumpfegger. Offerte par la diète régionale, l'empereur et la population de Linz en remerciement pour la protection contre la guerre de 1704, l'incendie de 1712 et la peste de 1713, dédiée aux saints patrons Sébastien, Florient ainsi qu'à Charles Borromée.
  • l'église des minimes construite en 1236 comme église du couvent des frères mineurs conventuels, elle fut transformée en église rococo par Johann Matthias Krinner en 1751. Les stucs sont de Kaspar Modler, le maître-autel de Bartolomeo Altomonte et les autels latéraux de Martin Johann Schmidt.
  • Le Landhaus, siège du président de la région, du gouvernement régional et de l'assemblée régionale. Bâtiment renaissance avec trois cours intérieures. La tour date de 1568. Dans la cour à arcades se trouvent la fontaine des planètes de 1582. Sur le fût de la fontaine, sept figures représentant les planètes rappellent que le grand astronome et mathématicien Kepler enseigna de 1612 à 1626 au collège provincial, alors installé dans le Landhaus.
  • La maison de Mozart. Le compositeur Wolfgang Amadeus Mozart a écrit sa Symphonie nº 36 (1783) dans ce bâtiment renaissance de la seconde moitié du XVIe siècle dont la façade et le portail ont été rénovés à l'époque baroque. La cour à arcades date du XVIIe siècle. (L'œuvre en question est maintenant connue sous le nom de « Symphonie de Linz ».)
  • La Kremsmünstererhaus où, selon la légende, l'empereur Frédéric III mourut le 19 août 1493. En 1507, la maison fut acquise par l'abbaye de Kremsmünster et transformée en bâtiment renaissance entre 1578 et 1580. Deux bulbes furent rajoutés en 1616.
Château de Linz
  • Le château mentionné pour la première fois en 799, il fut complètement reconstruit en 1477. De cette époque restent les murs d'enceinte et la "porte de Frédéric", l'entrée ouest. Nouvelle reconstruction vers 1600, où furent construits le bâtiment carré à quatre étages et deux cours intérieures ainsi que l'entrée principale. C'est de ce château que partit le grand incendie de 1800. À partir de 1811, il servit de prison de province et de 1851 à 1945 de caserne. Il fut restauré entre 1953 et 1963 et est aujourd'hui un musée régional.
  • L'église Saint-Martin près du château, la plus ancienne église autrichienne. Elle a été construite à l'époque médiévale carolingienne. La porte et les fenêtres datent de l'époque romane et gothique.
  • Le théâtre régional, Landestheater, construit en 1670 comme école de cavalerie. En 1695/96 fut construit une salle de bals. En 1773/74 fut construit le premier étage. Le théâtre en lui-même avec sa façade empire fut ajouté en 1803.
La cathédrale
  • La nouvelle cathédrale construite entre 1862 et 1924 d'après les plans de l'architecte Vinzenz Statz. Elle peut contenir 20 000 personnes et est donc la plus grande église d'Autriche. Remarquables vitraux, notamment les "vitraux de Linz", représentant des scènes de l'histoire de la ville. La taille modeste de la tour s'explique par le fait que la cathédrale Saint-Etienne de Vienne n'a pas le droit d'être dépassée. Avec une hauteur de 134 m, elle laisse donc son aînée la dominer de 3 mètres.
  • L'église des Carmélites construite entre 1674 et 1726 sous la direction de J.M. Prunauer.
  • L'église des Ursulines Construite entre 1736 et 1772 par Johann Haslinger et J.M. Krinner. Le cloître fut abandonné en 1968, acquis par la région en 1973 et reconvertit en centre culturel.
  • L'église du séminaire construite entre 1718 et 1725 par J.M. Prunner
  • le Nordico, cf la rubrique Musées. Le bâtiment servait de palais aux moines du cloître de Kremsmünster et fut construit entre 1607 et 1610, reconstruit entre 1673 et 1675 et réaménagé lors de l'occupation par les Jésuites entre 1710 et 1786. En 1851, il devient le siège de l'association haute-autrichienne des arts. Complètement rénové entre 1959 et 1973, il abrite aujourd'hui un musée.
  • L'ancienne cathédrale construite entre 1669 et 1673 selon les plans de P.F. Carlone, elle servit de 1785 à 1909 de cathédrale au diocèse de Linz. Anton Bruckner fut l'organiste de la cathédrale de 1856 à 1868.
  • L'église paroissiale, basilique romane construite en 1286, croisées d'ogive gotiques. Transformée en église baroque en 1648. Abrite le coeur et les entrailles de l'empereur Frédéric III
  • Maison d'Adalbert Stifter, l'écrivain, peintre et pédagogue habita Linz de 1848 à sa mort en 1868. La maison abrite l'Institut Stifter, comprenant une bibliothèque et le musée de la littérature haute-autrichienne.
  • Maison de Kepler, l'astronome vécut à Linz de 1612 à 1626. Dans cette maison se trouva aussi la première imprimerie de la ville en 1745.

En dehors de la vieille villemodifier | modifier le code

  • Le nouvel hôtel de ville, sur la rive nord du Danube.
  • Pöstlingberg, colline au nord de la ville accessible par le train le plus raide d'Europe. Au sommet, église baroque, parcours en train dans une grotte avec les contes de fées comme thème, vue sur la ville.
  • Design Center, centre d'expositions, salons, congrès etc.
  • Le Stade, 2e stade d'Autriche. Accueille le LASK Linz, plus vieux club de football du pays.
  • Jardin botanique, avec la plus grande collection de cactus du monde.
  • Freinberg, parc avec la Chapelle Saint-Barbara, et la Tour François-Josef construite en 1888 à l'occasion du 40e anniversaire du règne de l'empereur. Vue imprenable sur la ville.
  • Trois lacs se trouvent dans la commune de Linz, dans lesquels la baignade est autorisée : Pleschinger See, Weikerlsee et Pichlinger See.
  • Solar City, quartier construit à partir de 1992 dans un esprit d'économie d'énergie.

Modernitémodifier | modifier le code

Depuis le début des années 2000, la ville de Linz a entrepris plusieurs constructions modernes, donnant de Linz l'image d'une ville résolument tournée vers le futur.

  • Deux musées : Lentos (2003) et Ars Electronica Center (nouveau bâtiment 2009). Ils se font face au bord du Danube et sont éclairés la nuit.
  • Des bâtiments publics : la gare entièrement rénovée (2004) ainsi que le bâtiment du gouvernement régional (2004) à côté ; le palais omnisport Intersport Arena (2003).
  • Le quartier Solar City (2005) susmentionné.
  • Des tours : la Wissensturm (2007) susmentionnée ainsi que deux autres tours de bureaux (2008) toujours dans la quartier de la gare.
  • L'aile Sud du château (2009).
  • Un opéra (Musiktheater), en cours de construction depuis fin 2008, inauguré en avril 2013.

Universitésmodifier | modifier le code

  • Université de Linz : au nord de Linz se trouve l'université publique Johannes Kepler, qui abrite les facultés de droit, des affaires, des sciences sociales, d'ingénierie, et de sciences autres totalisant environ 11 000 étudiants.
  • Fachhochschule Oberösterreich : une antenne de l'université ainsi qu'une Fachhochschule (polytechnique) ont été fondées à un peu plus de 30 km au nord de Linz dans la petite ville de Hagenberg (Campus Hagenberg).

Trois autres universités existent aussi à Linz :

  • Université publique :
    • Universität für künstlerische und industrielle Gestaltung Linz : université publique consacrée aux arts et à la conception/design industriel (abritant environ 800 étudiants)
  • Universités privées :
    • Anton Bruckner Privatuniversität : université pour la musique, le métier d'acteur et la danse (environ 800 étudiants)
    • Katholisch-Theologische Privatuniversität Linz : université pour la théologie catholique (à peu près 400 étudiants), ayant le statut de faculté papale depuis 1978.

Transportsmodifier | modifier le code

La ville est desservie par les chemins de fer autrichiens (ou ÖBB).
Il y a un aéroport à Linz (de).

Il existe un système de forfait pour les transports urbains.

Célébritésmodifier | modifier le code

Personnes qui sont nées ou qui ont vécu à Linz

Sportsmodifier | modifier le code

Compétitions sportives accueilliesmodifier | modifier le code

TWA tennis de Linz

Évêchémodifier | modifier le code

Villes jumeléesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Albert Speer (trad. Michel Brottier), Au cœur du Troisième Reich, Librairie Arthème Fayard, Paris, novembre 2010, (ISBN 2-253-01508-3), p. 142.
  2. http://assembly.coe.int/Committee/ENA/EuropaPrize/50thAnniversary/EuropePrizeMap.asp

Voir aussimodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :

Aricles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License