Love Hina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Love Hina

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo titre de Love Hina

ラブ ひな
(Rabu Hina)
Type Shōnen
Genre Pantsu
Thèmes Étudiants, pension, concours, promesse
Manga
Auteur Ken Akamatsu
Éditeur Drapeau du Japon Kōdansha
Drapeau de la France Pika Édition
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Shōnen Magazine
Sortie initiale
Volumes 14
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation Studio Xebec
Licence Drapeau du Japon TV Tokyo
Drapeau de la France Déclic Images
Chaîne Drapeau du Japon TV Tokyo
1re diffusion
Épisodes 25
Film d'animation japonais : Love Hina – Christmas Special
Réalisateur
Yoshiaki Iwasaki
Studio d’animation Studio Xebec
Licence Drapeau de la France Déclic Images
Durée 44 minutes
Sortie
Film d'animation japonais : Love Hina – Spring Special
Réalisateur
Yoshiaki Iwasaki
Studio d’animation Studio Xebec
Licence Drapeau de la France Déclic Images
Durée 45 minutes
Sortie
OAV japonais : Love Hina Again
Réalisateur
Yoshiaki Iwasaki
Studio d’animation Studio Xebec
Licence Drapeau de la France Déclic Images
Sortie
Épisodes 3

Autre

Love Hina (ラブ ひな Rabu Hina) est un manga japonais écrit, dessiné et illustré par Ken Akamatsu. Il a été pré-publié dans le Weekly Shōnen Magazine du 21 octobre 1998 au 31 octobre 2001 puis compilé en 14 volumes chez Kōdansha. Le manga narre l’histoire de Keitaro Urashima et ses tentatives pour retrouver la fille avec laquelle il s’était promis, encore enfant, d’intégrer l’université de Tokyo. Les 14 volumes du manga ont été publiés par Pika Édition en France1. Les droits de publication du manga pour la version anglaise ont été acquis par Tokyopop aux États-Unis et au Royaume-Uni, par Madman Entertainment en Australie, par Waneko en Pologne et par Chuang Yi à Singapour.

Deux versions romancées de Love Hina, écrites par deux scénaristes, ont été réalisées au Japon par Kōdansha. La première, Love Hina: Mystery Guests at Hinata Hotel (ラブひな―混浴厳禁‐ひなた旅館へようこそ!), écrite par Sho Aikawa sous le pseudonyme "Kuro Hazuki", a été publiée le 17 mai 2001. La deuxième, Love Hina: Secrets at Hinata Hotel (ラブひな―混浴厳禁 ひなた荘のヒミツ), a été écrite par Hiroyuki Kawasaki et publiée le 15 février 2002 par le même éditeur.

Au Japon, 24 épisodes ont été adaptés du manga, produits par le Studio Xebec et diffusés du 19 avril 2000 au 27 septembre 2000. Ils ont été suivis par un épisode DVD bonus et trois OAV sous le titre Love Hina Again. La série animée, l’épisode spécial et les OAV ont été adaptés en Amérique du Nord par Bandai Entertainment. En juillet 2007, la licence a été reprise par Funimation Entertainment. En France, la série est adaptée par Déclic Images. La série est adaptée en Australie par Madman Entertainment et au Royaume-Uni par MVM Films.

La série a rencontré un succès immense et une grande popularité partout dans le monde, tant commercialement qu'au niveau de la critique. Au Japon, le manga a été vendu à plus de 6 millions d’exemplaires et plus d'un million de DVD ont été écoulés.

Synopsismodifier | modifier le code

Keitarō Urashima est un jeune homme de 20 ans qui essaie tant bien que mal d'intégrer la prestigieuse Tōdai, afin de tenir la promesse qu'il a faite à une fille quinze ans plus tôt. Il caresse l'idée de la revoir là-bas ; il a échoué deux fois au concours d'entrée, il ne se souvient plus du prénom de la jeune fille et sait encore moins à quoi elle ressemble.

Mis à la porte par ses parents, Keitarō espère pouvoir être hébergé par sa grand-mère qui possède une auberge traditionnelle : l'Hôtel Hinata. À son arrivée cependant, il ne trouve personne et pense pouvoir prendre un peu de bon temps dans le rotenburo. Il sera malheureusement pris pour un voyeur car depuis son enfance, l'hôtel est devenu une pension pour jeunes filles. Tiré cependant du mauvais pas par sa tante, il commence alors une nouvelle vie comme gérant de la pension... On remarque que la plupart des épisodes se terminent par une scène de bain ou encore une scène ou Keitarō se fait frapper et envoler par les filles et surtout Naru.

Chronologie de l'œuvre :

  • 3 mars 1978 : naissance de Mutsumi Otohime.
  • 5 janvier 1978 : naissance de Keitaro Urashima.
  • 31 août 1979 : naissance de Mitsune "Kitsune" Konno.
  • 25 mars 1981 : naissance de Naru Narusegawa.
  • 1er décembre 1982 : naissance de Motoko Aoyama.
  • Mars 1984 : Keitaro a 5 ans et Kanoko en a 4 ; ils se font la promesse de se retrouver à Tōdai.
  • 1er novembre 1984 : naissance de Kaolla Sū.
  • 15 novembre 1985 : naissance de Shinobu Maehara.
  • 1999 : début de l'histoire, Keitaro et Naru échouent a Tōdai.
  • Elle décide de partir, se retrouve nez à nez avec lui et ils rencontrent finalement Mutsumi, qui a aussi échoué aux examens.

Réception du publicmodifier | modifier le code

Malgré son cadre typiquement japonais, la série a connu un franc succès au-delà des frontières du Japon, elle a d'ailleurs remporté un prix aux États-Unis :

Grâce à un tel succès, Love Hina s'est imposé comme une nouvelle référence du pantsu, notamment pour ses personnages hors norme, ses situations rocambolesques et son humour bien souvent absurde.

Personnagesmodifier | modifier le code

Article détaillé : Personnages de Love Hina.

Mangamodifier | modifier le code

Fiche Techniquemodifier | modifier le code

Liste des chapitresmodifier | modifier le code

Animemodifier | modifier le code

Série d'animationmodifier | modifier le code

Fort du succès du manga, Love Hina a été adapté en une série animée de 25 épisodes. Elle est le fruit de plusieurs personnes dont : Yoshiaki Iwasaki, le réalisateur; Sho Aikawa, le scénariste principal; Makoto Uno, le concepteur de personnages et les employés du Studio Xebec qui se sont chargés de l'animation. La série animée s'inspire librement des sept premiers tomes du manga, mais demeure fidèle à la trame originale. Quelques portions de l'histoire sont ignorées et de nouveaux personnages font leur apparition modifiant immanquablement l'intrigue et justifiant quelques fantaisies non présentes dans le manga. On constate aussi l'absence de certains thèmes récurrents notamment la relation alambiquée entre Keitarō, Naru et Mutsumi et la promesse qui les relie.

Jusqu'au 24e épisode, on assiste à une suite d'événements cohérents qui préparent petit à petit le dénouement final. Le dernier épisode, qui est censé clore le récit, relance plutôt le scénario sur une nouvelle voie inachevée. Nombre de téléspectateurs ont été confus et laissés sur leur faim, car finalement, ils ne connaissaient ni le dénouement des premiers épisodes ni la suite du 25e épisode. Or, ce revirement était involontaire puisque cet épisode final était en réalité le premier épisode d'une nouvelle saison qui, par manque de budget, ne vit jamais le jour.

Au Japon, un 26e épisode spécial a été diffusé à la suite de l'enregistrement d'un concert regroupant tous les doubleurs qui ont participé au succès de la série animée. Celui-ci est un récapitulatif de l'ensemble des épisodes précédents condensé en un seul.

Par après, les profits importants générés par l'anime ont permis la production de deux films : Christmas Special et Spring Special. Par l'entremise des nouveaux évènements, le scénario s'est approché de plus en plus près du dénouement auquel s'attendait les téléspectateurs au terme de la série animée. Une OAV en trois parties intitulée Love Hina Again fut également produite.

La série animée de Love Hina a été initialement diffusée en France sur Game One avant de faire l'objet d'une diffusion nationale hertzienne sur France 2 dans l'émission KD2A. Depuis, elle a été rediffusée essentiellement sur le satellite ou la TNT, notamment sur France 4.

Fiche techniquemodifier | modifier le code

Liste des épisodesmodifier | modifier le code

Doublagesmodifier | modifier le code

Voix japonaises2 Voix françaises2
Keitarō Urashima Yūji Ueda Charles Pestel
Naru Narusegawa Yui Horie Barbara Tissier
Mutsumi Otohime Satsuki Yukino Virginie Ledieu
Kanako Urashima Natsuko Kuwatani NA
Shinobu Maehara Masayo Kurata Frédérique Marlot
Motoko Aoyama Yū Asakawa Nathalie Homs
Kaolla Sû Reiko Takagi Jackie Berger
Mitsune Konno (Kitsune) Junko Noda Laura Préjean
Haruka Urashima Megumi Hayashibara Cécile Musitelli
Seta Noriyasu Yasunori Matsumoto Vincent Ropion
Sarah McDougall Yumiko Kobayashi
Nyamo Namo Nana Mizuki
Kentaro Sakata Ryōtarō Okiayu Thierry Bourdon
Tsuruko Aoyama Miki Nagasawa
Shirai Kimiaki Michio Miyashita
Haitani Masayuki Hiroyuki Yoshino
Tamago Onsen Yukie Maeda NA
Kuro Yuki Matsuoka NA
Kikuko Ogami Madoka Akita Frédérique Marlot

OAVmodifier | modifier le code

Love Hina Again (ラブひな, Rabu Hina Agēn?) reprend là où s'est arrêté Love Hina : Spring Special et conclut enfin l'histoire de l'animé. L'OAV est beaucoup plus fidèle au manga que la série animée et les films en reprenant le style graphique et l'humour risqué de l'œuvre originale. Love Hina Again suit l'intrigue du manga plutôt que celle amorcée par l'animé en couvrant librement les tomes 11 et 12.

Keitarō a enfin intégré l'université de Tokyo et sa sœur adoptive, Kanako Urashima, est devenue la nouvelle gérante de la Pension Hinata. Les pensionnaires la voient d'un mauvais œil lui reprochant d'être importune et d'avoir recours à des moyens sournois pour en arriver à ses fins. Tous souhaitent que Keitarō revienne des États-Unis. À son retour, Kanako lui révèle qu'il a jadis promis au cours de son enfance qu'ensemble ils assumeraient un jour la gérance d'une auberge. Keitarō la considère comme une sœur, mais celle-ci le voit en tant qu'homme et non pas en simple frère. Kanako désire plus qu'un amour fraternel, elle souhaite ardemment nouer une relation amoureuse avec son frère. Ainsi, elle essaie par tous les moyens d'éloigner Naru de lui, car elle la considère comme une rivale. Ses efforts se révèlent inutiles, car Naru réussit au terme de l'OAV à avouer son amour pour Keitarō. Love Hina Again se conclut par un baiser passionné entre les deux tourtereaux.

Le téléspectateur connaît enfin le dénouement final, mais ce n'est pas tout à fait fini. Ceux qui ont acheté la Love Hina Again Original Soundtrack peuvent écouter la suite de l'OAV, car outre les chansons, certains pistes sonores sont des drama constituant d'une certaine façon le quatrième épisode de Love Hina Again. Ils sont entièrement en japonais et poursuivent l'histoire qui s'était arrêtée à la fin du troisième épisode. Cet épisode se termine par le rêve de Naru dans le train, un passage similaire que l'on retrouve dans le 14e tome du manga.

Produits dérivésmodifier | modifier le code

Son succès mondial a entrainé comme souvent une exploitation commerciale, créant ainsi de nombreux produits dérivés. Outre la série animée et les différents films et OAV, il est en effet possible de trouver :

  • Deux romans (Love Hina : the novel) étendant notamment l'histoire des personnages secondaires3,
  • Plusieurs jeux vidéo,
  • Une très grande quantité de goodies tel que OST, statuettes à l'effigie des personnages féminins, etc.

Jeux vidéomodifier | modifier le code

Tous les jeux Love Hina sont exclusivement sortis sur le territoire japonais.

Analysemodifier | modifier le code

Genèse de l'œuvremodifier | modifier le code

Le manga part d'une idée toute simple, confronter un jeune homme qui rate tout ce qu'il entreprend a des personnages haut en couleurs dans une pension ; en cela il est similaire à Maison Ikkoku4 de Rumiko Takahashi, cependant les relations et la façon d'être des personnages les font diverger.

Le concept original prévoyait parfois des personnages bien différents de ce qu'ils sont finalement, ainsi :

  • Naru devait à l'origine s'appeler Midori. Le nom n'était d'ailleurs pas la seule différence : en effet le synopsis était inversé avec une jeune fille maladroite et amnésique avec un héros beaucoup plus fiable. Son amnésie devait arriver à la suite d'une chute la tête la première sur le héros à travers le trou entre les deux chambres5 ;
  • Le concept original de Kaolla Sū s'est vu scindé finalement en Sū et Kitsune, en effet à l'origine plus âgée et plus mature, elle devait incarner le stéréotype de l'étranger cupide. Finalement le personnage ressemble plus au personnages de Edward dans Cowboy Bebop.
  • La conception de Shinobu Maehara est d'abord passée par le pôle opposé en faisant d'elle un personnage autoritaire et colérique qui n'apprécie pas le héros avant la moitié de l'histoire. Plus âgée également, elle devait être lycéenne et aller dans la même école que Motoko. Selon Akamatsu, c'est le personnage qui a le plus évolué entre le premier jet et le concept final.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. (fr) « Love Hina chez Pika Édition », sur http://www.pika.fr (consulté le 16 août 2011)
  2. a et b (en) « Love Hina (TV) », sur http://www.animenewsnetwork.com/ (consulté le 30 décembre 2011)
  3. Ils sont écrits par les scénaristes de l'anime, Sho Aikawa (1er) et Hiroyuki Kawasaki (2nd)
  4. Connu en France sous le titre Juliette, Je t'aime.
  5. L'idée, ainsi que la nudité de la jeune fille dans le concept d'origine, sont cependant repris dans une scène avec Mutsumi.

Voir aussimodifier | modifier le code

Article connexemodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License