Mac OS X v10.5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léopard (homonymie).
Mac OS X 10.5 Leopard
Famille BSD
Type de noyau Noyau hybride
Licence Propriétaire ; certaines parties sont disponibles sous Apple Public Source License
États des sources Source fermée (Darwin est open source)
Dernière version stable 10.5.8 (9L30) ()
Interface utilisateur par défaut Aqua
Site web www.apple.com/fr/macosx

Mac OS X 10.5, également appelé par son nom de code Leopard, est la sixième version du système d'exploitation Mac OS X d'Apple. Il a officiellement été lancé le vendredi , à 18 heures (CEST).

Cette cinquième mise à jour majeure de Mac OS X est la première à être commercialisée en Universal binaries, pour être compatible tant avec les anciens Macintosh à processeur PowerPC (PPC G4, G5 à partir de 867 MHz) qu'avec les nouveaux à processeur Intel (CoreDuo, Core2Duo, Xeon), et requiert au minimum 512 Mo de RAM pour 9 Go d'espace disque.

Nouveautés officiellesmodifier | modifier le code

Des nouveautés apparues au fur et à mesuremodifier | modifier le code

Pour le premier aperçu officiel de « Leopard »1, Apple a précisé qu'elle n'évoquerait pas toutes les fonctionnalités pour éviter que « [ses] amis ne démarrent leurs photocopieurs plus tôt qu'ils ne le devraient »2. L'entreprise s'est donc contentée de communiquer sur dix grandes nouveautés seulement (détaillées plus loin dans cet article).

Un an plus tard, Apple déclare présenter une version « presque finale » de « Leopard »3, en dévoilant quelques nouveautés (nouveau Bureau, nouveau Finder) qui s'ajoutent à celles déjà présentées. Comme souvent après les annonces d'Apple, les réactions sont partagées entre ceux qui attendaient davantage de surprise (attente née du teasing de l'entreprise), et les autres.

Liste des nouveautés grand publicmodifier | modifier le code

Les nouveautés du système d'exploitationmodifier | modifier le code

  • Nouveau bureau, avec désormais :
    • Un Dock en trois dimensions avec des effets de réflexion,
    • qui peut contenir des piles de documents (les stacks en anglais),
    • Les dossiers sont maintenant tout bleu et non plus semi-transparents.
    • Une nouvelle barre de menu (semi-transparente, en fonction du fond d'écran) qui contient une zone de recherche dans le menu Aide, permettant de trouver rapidement une commande dans un menu, ou un article de support,
    • L'interface des fenêtres a été harmonisée : il n'y a plus qu'un seul thème officiel (celui apparu avec la version 7 d'iTunes), la texture de métal brossé n'est donc plus utilisée,
    • Enfin, l'interface est vectorielle ;
  • nouveau Finder, qui revêt la même barre latérale qu'iTunes, peut naviguer dans les dossiers grâce à Cover Flow (une fonctionnalité également reprise d'iTunes), et permet d'avoir un aperçu des fichiers par leur icône (pochette d'album pour les musiques, premiers mots pour un texte, première page pour un PDF, etc.) ;
  • QuickLook, une nouvelle fonctionnalité qui permet d'avoir un aperçu rapide d'un fichier sans avoir à ouvrir l'application qui y est associée. De nombreux types de fichiers sont supportés : images, musiques, fichiers textes, fichiers PDF, présentations, vidéos, documents Microsoft Office, etc. ;
  • Time Machine, un nouvel utilitaire qui sauvegarde automatiquement, de façon continue et transparente, tous les fichiers d'un utilisateur (sur un disque dur externe ou un serveur) et permet leur restauration à la carte, dans toute application compatible ;
  • Spaces, une nouvelle fonctionnalité qui apporte à Mac OS X le support des « bureaux multiples » ;
  • Spotlight, l'outil de recherche rapide, pourra désormais effectuer des recherches grâce à des opérateurs booléens, et ce sur tous les Macs du réseau local. Il sera également à même de rechercher le contenu du dictionnaire et d'effectuer des calculs sans avoir à ouvrir la Calculette ;
  • intégration de Core Animation, un nouveau système de développement d'animations, utilisable par les développeurs pour améliorer l'interactivité dans leurs applications, ou pour la création d'économiseurs d'écran, par exemple ;
  • amélioration de « l'accès universel » du système aux personnes handicapées, avec notamment un nouveau synthétiseur vocal plus réaliste, la révision du système de navigation dans les différents éléments du système et le support du braille et du sous-titrage avancé dans QuickTime ;
  • système conçu entièrement en 64 bits, permettant une exécution native des applications de ce type, tout en restant compatible avec les applications 32 bits, et ce, sans émulation ;
  • amélioration des fonctions de contrôle parental (contrôle à distance, définition de plages horaires de « couvre-feu », logs complets, etc.).
  • icônes en 512×512 pixels.

Les fonctionnalités suppriméesmodifier | modifier le code

  • Disparition de Classic (qui permettait de lancer des applications OS 9).
  • la pendule flottante n'existe plus. L'heure, comme autrefois, n'est plus disponible que dans la barre des menus (mais il suffit de récupérer l'exécutable Horloge dans l'ancienne version du système).
  • le correcteur orthographique ne comporte plus le bouton « proposer ». Ce bouton permettait de faire corriger le mot tapé manuellement, disposition particulièrement utile quand il y a trop de fautes de frappe pour que le correcteur identifie le mot. Il ne reste maintenant plus que l'ajout par clic droit et le dictionnaire manuel.
  • le menu préférences réseaux sous le menu pomme n'est plus disponible (mais certains réglages peuvent le faire réapparaître).

Les mises à jour des logiciels livrés avec le système d'exploitationmodifier | modifier le code

  • Photo Booth, qui permet de prendre des photos et de leur appliquer des effets spéciaux (plusieurs nouveaux effets ont été intégrés pour les Mac-Intel), sera compatible avec d'autres appareils que l'iSight ;
  • Front Row, qui permet d'utiliser les fonctionnalités multimédia d'un Mac à distance, sera intégré au système d'exploitation et adoptera le même thème que celui utilisé par l'Apple TV ; cependant, Apple n'a pas précisé si la fonctionnalité sera disponible pour les Mac qui ne sont pas munis d'un récepteur infra-rouge, qui permet le contrôle à distance via l’Apple Remote ;
  • nouvelle version de Mail, qui permettra entre autres de choisir entre plusieurs modèles de messages en HTML et de considérer des messages comme des tâches (ces dernières pouvant être partagées entre plusieurs applications) ;
  • nouvelle version de Safari, avec notamment l'ajout de la fonctionnalité « WebClip », pour transformer une portion de page web en widget, la protection anti-phishing grâce à Google et la possibilité de gérer manuellement les onglets ;
  • nouvelle version d’iCal, avec notamment la gestion du protocole CalDAV ;
  • nouvelle version du Lecteur DVD, avec notamment la possibilité de créer ses propres extraits ;
  • nouvelle version d’iChat, l'application de messagerie instantanée d'Apple, avec comme nouveautés la connexion à plusieurs comptes simultanément, la possibilité d'être invisible pour les autres utilisateurs, l'enregistrement des conversations audio et vidéo, un nouveau codec pour une meilleure qualité audio lors des conversations, l'apparition des onglets pour gérer ses conversations, l'intégration des effets de Photo Booth aux conversations vidéos, « iChat Theather », pour partager avec ses correspondants ses présentations, ses diaporamas ou ses séquences, mais aussi son bureau, et enfin les « Backdrops », pour placer une image ou une séquence en incrustation lors d'une conversation vidéo, sans fond bleu ou vert (pour les Mac-Intel).
  • nouvelle version (1.5) de TextEdit, qui corrige certains bugs (entre autres, l'accès à toutes les lignes des grandes cellules de tableau est maintenant possible), et propose le format odt en lecture et en enregistrement.

Nouveautés pour développeursmodifier | modifier le code

  • Nouvelle version d'Xcode 3.0, ainsi que l'utilitaire Xray, une interface graphique pour le framework DTrace, destiné à analyser et optimiser les performances d'une application
  • Nouveau système d'allocation dynamique de mémoire.
  • Disponibilité officielle de Dashcode, une application de développement de widgets pour Dashboard.
  • L'allocation aléatoire de mémoire (sécurité)
  • SandBox qui restreint une application pour ne lui donner accès qu'à ce dont elle a besoin (sécurité)
  • Le tag automatique de toutes les applications téléchargées pour savoir d'où elles viennent

Nouveautésmodifier | modifier le code

Parmi les nouveautés, voici une liste non exhaustive :

  • compte « invité » (utilisateur temporaire dont les fichiers sont supprimés dès sa fermeture de session)* ;
  • fonction répondeur audio/vidéo dans iChat ;
  • restauration de fichiers supprimés (fonctionnalité distincte de Time Machine)* ;
  • synchronisation .mac de davantage d'éléments* ;
  • intégration de la correction grammaticale dans tout le système (donc accessible aux applications tierces, comme c'est déjà le cas pour la correction orthographique)* ;
  • support du système de fichiers ZFS ;
  • pare-feu internet davantage personnalisable*.

Certification UNIX™modifier | modifier le code

Mac OS X 10.5 sur Intel a reçu la certification UNIX 03 de la part de l’Open Group en 4. Dès lors, on peut considérer que Mac OS X est le premier système d'exploitation de type BSD à recevoir la certification UNIX.

Mises à jourmodifier | modifier le code

Mac OS X
No de version
Build Date Note
10.5.0 9A581 Disponible sur DVD
10.5.1 9B18 Disponible sur DVD
10.5.2 9C31 Disponible sur DVD
10.5.3 9D34 Disponible sur DVD
10.5.4 9E17 Disponible sur DVD
10.5.5 9F33 Téléchargement, À propos de la mise à jour
10.5.6 9G55 Téléchargement, À propos de la mise à jour
10.5.6 9G66 Disponible sur DVD
10.5.7 9J61 Téléchargement, À propos de la mise à jour
10.5.8 9L30 Téléchargement, À propos de la mise à jour

Évolutionsmodifier | modifier le code

Lors de la WWDC 2008, Apple a présenté aux développeurs un aperçu de l'évolution de Leopard appelé Snow Leopard5. Cette nouvelle version est commercialisée depuis le 28 août 2009.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Communiqué de presse relatif à la présentation de Mac OS X 10.5 lors de la WWDC 2006
  2. « We don't want our friends to start their photocopiers any sooner than they have to. » Steve Jobs, lors de la WWDC 2006, à propos des fonctionnalités secrètes de Mac OS X 10.5 (vingt-neuvième minute de la vidéo de la conférence).
  3. Communiqué de presse relatif à la présentation de Mac OS X 10.5 lors de la WWDC 2007
  4. (en) Mac OS X Version 10.5 Leopard on Intel-based Macintosh
  5. (en) Apple Previews Mac OS X Snow Leopard to Developers Apple.com

Voir aussimodifier | modifier le code

Chronologiemodifier | modifier le code

Mactel Power Mac G5 Power Mac G4 iMac Power Macintosh Macintosh Quadra Macintosh Portable Macintosh SE/30 Macintosh II Plus (Apple) Macintosh 128K A/UX A/UX A/UX Mac OS 9 Mac OS 9 Mac OS 9 Mac OS 8 Mac OS 8 Mac OS 8 Mac OS 8 System 7 (Apple) System 7 (Apple) System 7 (Apple) System 7 (Apple) System 6 (Apple) Mac OS Mac OS Mac OS Mac OS Mac OS OS X Mavericks Mac OS X v10.8 Mac OS X v10.7 Mac OS X v10.6 Mac OS X v10.5 Mac OS X v10.4 Mac OS X v10.3 Mac OS X v10.2 Mac OS X v10.1 Mac OS X v10.0 Mac OS X Public Beta Mac OS X Server 1.0 Macworks Plus II Macworks Plus Sun Remarketing Macworks Finder Finder Finder Finder Finder Finder Finder Finder

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Précédé par Mac OS X v10.5 Suivi par
Mac OS X 10.4
OS X
Mac OS X 10.6







Creative Commons License