Mars 1959

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mars 1959
Nombre de jours 31
Premier jour Dimanche 1er mars 1959
7e jour de la semaine 9
Dernier jour Mardi 31 mars 1959
2e jour de la semaine 14

Calendrier
mars 1959
Sem Lu Ma Me Je Ve Sa Di
9             1er
10 2 3 4 5 6 7 8
11 9 10 11 12 13 14 15
12 16 17 18 19 20 21 22 
13 23 24 25 26 27 28 29 
14 30 31
1959Années 1950XXe siècle

Mois précédent et suivant
Précédent Février 1959 Avril 1959 Suivant
Mars précédent et suivant
Précédent Mars 1958 Mars 1960 Suivant

Chronologies par zone géographique
Chronologies thématiques

Événementsmodifier | modifier le code

  • Déclaration de l’état d’urgence en Rhodésie du Nord. La répression accentue les antagonismes entre Blancs et Noirs.
  • Congrès constitutif de l’Union nationale mauritanienne, section locale du PFA.


  • 6 mars :
    • Les signaux radios reçus de la sonde Pioneer IV d'une distance de 406 620 miles de la Terre, constituent un nouveau record.
    • Échec d’un coup d’État des nationalistes arabes à Mossoul, soutenu par la RAU1. Les communistes et les Kurdes mènent une terrible répression dans les milieux panarabes.
  • 7 mars : le premier missile français Véronique, lancé de la base de Colomb-Béchar en Algérie, monte à une altitude de 104 kilomètres.
  • 8 mars : en France, les élections municipales voient le renforcement du Parti communiste.
  • 10 mars : soulèvement de dizaines de milliers de tibétains qui descendent dans les rues de Lhassa pour réclamer l'indépendance du Tibet. Ce mouvement de protestation fut réprimé dans un bain de sang. Selon une estimation chinoise, près de 87 000 Tibétains furent massacrés dans le seul Tibet central2,3 . Voir Histoire du Tibet.
  • 13 mars :
    • La France informe le Conseil de l'OTAN qu'un tiers de la flotte méditerranéenne française, sous commandement de l'OTAN en temps de guerre, demeurera sous commandement français.
    • En Chine, début de révoltes contre les lois communistes (13-27 mars).
  • 17 mars :
    • Le plus important incendie du siècle à Londres, détruit une grande partie du secteur commercial d'Ilford.
    • Le Colonel Grivas, leader de l'EOKA, revient à Chypre de retour de son exil à Athènes.
    • Tenzin Gyatso, le 14e dalaï-lama, s'enfuit du Tibet pour l'Inde, où il arrive le 31 mars.
    • Le Premier ministre de l'Ouzbékistan Manscr Z. Mirza-Akhmendor est remplacé par Arif Alimovich Alimov.
    • Le gouvernement français annonce que la priorité absolue sera accordée à la réalisation de la force de frappe, au démarrage en série des Mirage IV, aux études de l'engin balistique.
  • 21 mars : première reddition en masse des troupes rebelles en Algérie.
  • 23 mars :
    • Une explosion de gaz dans une mine de charbon des monts Cumberland au Tennessee, cause la mort de 23 mineurs.
    • C'mon Everybody du rocker américain Eddie Cochran fait son entrée au hit-parade britannique.
  • 24 mars : le Premier ministre Kassem annonce le retrait de l'Irak du pacte de Bagdad, signé en 1955, pour empêcher la diffusion du communisme dans le Moyen-Orient.
  • 25 mars :
    • Des détails du projet américain Argus de tests nucléaires dans l'espace sont rendus publics.
    • Ellen Church, la mère infanticide américaine, admet avoir tuée ses 2 plus jeunes enfants et d'avoir aussi essayé de tuer les deux plus âgés parce qu'ils étaient « fous ».
  • 26 mars :
    • Durant 4 jours, des orages à Madagascar causent la mort de plus de 100 personnes et laissent 100 000 autres sans abris.
    • Le Dr. Robert Jastrow de la NSA (National Space Administration) américaine conclut que la ceinture de Van Allen est causée par des particules solaires emprisonnées par le champ magnétique terrestre.
  • 29 mars : présentation du missile de défense à longue portée Bomarc de Boeing, capable de chercher et d'arrêter des cibles simples ou multiples, longtemps avant qu'elles atteignent les frontières des États-Unis.
  • 31 mars : à la suite de l'insurrection de Lhassa contre l'occupant chinois, le dalaï-lama se réfugie en Inde qui lui accorde l'asile politique. L'occupation du Tibet a débuté en 1950. L'Armée populaire de libération entre au Tibet et rencontre peu de résistance de la part d'une armée tibétaine faible et mal équipée.
    • Tenzin Gyatso sera suivi d'environ 100 000 Tibétains. Selon le rapport d’un militaire chinois officiel 87 000 Tibétains seront entre mars 1959 mars et septembre 1960 tués durant l'action militaire dans le secteur de Lhassa. D'autres le seront dans l'Amdo et le Kham, régions plus peuplées. Les Chinois écrasent la révolte et nomment le panchen-lama à la tête de l’État. Des tribus khampas poursuivent leurs opérations de guérilla avant d’être écrasées. Des dizaines de milliers de Tibétains s’enfuient à l’étranger, la plupart sont accueillis comme réfugiés en Inde, au Népal et au Bhoutan.

Naissancesmodifier | modifier le code

Décèsmodifier | modifier le code

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. books.google.com
  2. Tibet info : histoire du Tibet
  3. Syllabus: La sinisation forcée du Tibet
  4. (en) National Uprising sur le site officiel du Gouvernement tibétain en exil.







Creative Commons License