Matrone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matrone (homonymie).

Matrone est un nom propre ou commun qui vient du latin matrona, de mater (mère) avec un suffixe augmentatif, selon une dérivation similaire à pater/patronus (père, patron).

Rome antiquemodifier | modifier le code

Dans la société antique romaine, la matrone était la mère de famille, digne et respectable, chargée du bon maintien de la maison et de l'éducation des enfants. Elles sont dispensées de tout travail domestique ou agricole sauf du filage de la laine, selon une tradition que les Romains font remonter à l'enlèvement des Sabines. La mère de famille dispose d'un certain pouvoir à l'intérieur de la maison, elle dirige les servantes et les esclaves. On l'appelle la «domina».

Les matrones romaines avaient leur fête, célébrées à Rome, aux calendes de Mars (Matronalia).

Parmi les matrones admirées des Romains, on peut citer Véturia (mère de Coriolan), Cornélia (mère des Gracques), Aurelia Cotta (mère de Jules César), et Atia (mère d'Auguste)1.

Moyen Âgemodifier | modifier le code

  • La matrone était une femme d'âge mûr qui aidait les femmes plus jeunes à accoucher.

La matrone s'habillait toujours en vert. On pouvait devenir matrone à partir de quarante ans. On devait porter des gants lors de l'accouchement pour éviter de se souiller les mains. Le sang de la mère étant considéré comme impur. La matrone devait être brune. Il y avait une formation qui durait 2 ans. À la fin de la formation, les nouvelles matrones recevaient un diplôme et se faisaient couper les cheveux pour ne pas être gênées lors de leur travail.

Époque contemporainemodifier | modifier le code

De nos jours :

  • La matrone est une accoucheuse, dans les pays où il n'existe pas de formation de sage-femme.
  • Aux États-Unis, la matrone est une gardienne de prison.

Sainte chrétiennemodifier | modifier le code

  • Matrone († 304), servante dans une famille juive de Thessalonique, périt en martyre sous les coups de bâtons ; fêtée le 15 mars2.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. Pour les trois dernières, voir Tacite, Dialogue des orateurs, 28, 6
  2. Nominis : Sainte Matrone







Creative Commons License