Medicare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le président Johnson officialise la mise en vigueur de Medicare en présence de Harry Truman le 30 juillet 1965.

Medicare est le système d'assurance-santé géré par le gouvernement des États-Unis au bénéfice des personnes de plus de 65 ans ou répondant à certains critères1. Le nom provient d'une contraction entre « medical » (« médical ») et « care » (« prise en charge », « soin »). La première loi qui mit en place le système Medicare a été votée le 30 juillet 1965 lors de la présidence de Lyndon Johnson sous la forme d'amendement à la législation de la sécurité sociale, dans le cadre de son projet de « guerre contre la pauvreté ». Lors du vote de la loi, le président Johnson fit de l'ancien président Harry S. Truman le premier bénéficiaire du programme, lui délivrant la première carte Medicare.

Histoiremodifier | modifier le code

À la sortie de la Seconde Guerre mondiale, la possibilité qu'un conflit d'une même ampleur se reproduise est inimaginable. Alors que pendant les années 1930, les gouvernements du futur camp occidental menaient une politique en faveur de l'offre, donnant raison aux principes libéraux qui conduisirent à une profonde instabilité sociale à l'origine du conflit[réf. nécessaire]; la Seconde Guerre mondiale signe un nouveau départ. Les idées de l'économiste britannique Keynes se répandent pour aboutir au keynésianisme, politique de la demande. En effet, les États du bloc occidental ont décidé de soutenir la demande car la demande conditionne l'offre, donc la croissance. Dans cette idéologie est né Medicare, mis en place aux États-Unis par le président Johnson en 1965 : son nom était alors le Social Security Act .

En juillet 2010, le département de la Justice des États-Unis a annoncé avoir procédé à l'arrestation de plusieurs personnes ayant participé à une fraude de 251 millions de dollars contre Medicare2.

Financement et coûtmodifier | modifier le code

Medicare est en partie financé par des impôts prévus par la loi de contribution au système fédéral d'aide à l'emploi et à la santé de 1954. Pour les salariés, l'impôt représente 2,9 % du salaire (la moitié est payée par le salarié, l'autre par l'employeur). Jusqu'au 31 décembre 1993, la loi prévoyait un montant maximum au-delà duquel le salaire ne pouvait être imposé. Mais à partir du 1er janvier 1994, cette limite fut supprimée. Pour le travailleur indépendant, l'impôt représente 2,9 % sur le revenu net, payé dans sa totalité par lui.

Pour l'année fiscale 2002, le programme Medicare a coûté 256,8 milliards de dollars : 230,9 milliards ont été financés par le gouvernement, le reste par les primes payées par les assurés3.

En 2003, Medicare représentait 13 % du budget fédéral des États-Unis. Selon les calculs du Centers for Medicare and Medicaid Services (CMS), 33 % de chaque dollar dépensé dans les soins de santé aux États-Unis est pris en charge par Medicare et Medicaid. Dans l'autre sens, Medicare et Medicaid couvrent 61 % des dépenses en soins infirmiers, 47 % des dépenses hospitalières et 27 % des dépenses médicales.

Medicare a en effet un coût important pour des résultats faibles[réf. nécessaire] car le coût du système est dû aux prix élevés du secteur privé que Medicare doit couvrir.

Fonctionnementmodifier | modifier le code

En général, les individus peuvent recevoir les aides de Medicare s'ils ont (eux ou leurs conjoints) cotisé au moins dix ans, sont âgés de plus de 65 ans et habitent de manière permanente aux États-Unis.

Les individus qui ont moins de 65 ans peuvent aussi être éligibles à condition d'être handicapés ou d'être au stade final d'une maladie rénale. Ces personnes doivent, pour être éligibles, recevoir des aides soit de la sécurité sociale, soit du Fonds de financement des retraites des cheminots.

En 2005, Medicare prévoyait des couvertures maladies pour 42,5 millions d'Américains. Avec l'arrivée des baby-boomers à la retraite, des spécialistes estiment que 77 millions d'Américains soient couverts par Medicare.

Le programme Medicare est divisé en deux fonds : un fonds d'assurance hospitalière et un fonds d'assurance médicale. Deux autres fonds exceptionnels prévoient : une couverture qui se combine avec les assurances privées ; et une couverture pour les désintoxications.

Toutefois, aucun de ces fonds ne finance entièrement le coût des soins. Le programme prévoit le paiement d'une assurance, de frais déductibles ; mais l'individu devra en payer une grande partie de sa poche (out-of-pockets costs). D'autres programmes gouvernementaux, tels que Medicaid, aident au paiement de certains frais en association avec Medicare. Des programmes tels que Medigap permettent de combler la différence : toutefois, bien que ces assurances soient légalement fixées par le CMS, elles sont vendues et administrées par des entreprises privées.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. (en) Personnel de rédaction, « Heading for the emergency room », The Economist,‎ 25 juin 2009 (lire en ligne)
  2. Kelly Kennedy et Associated Press, « Des dizaines de suspects arrêtés », La Presse,‎ 17 juillet 2010, A20
  3. (en) 2004 Green Book : Section 2. Medicare - House Ways and Means Committe Prints [PDF]

Voir aussimodifier | modifier le code

Bibliographiemodifier | modifier le code

  • Starr Paul, The social transformation of American medicine, 1982

Articles connexesmodifier | modifier le code








Creative Commons License