Michel Valette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valette.

Michel Valette (né le à Colmar, France) est un cabaretier, comédien, auteur-compositeur-interprète, dessinateur et écrivain français.

Biographiemodifier | modifier le code

En 1954, il crée à Paris le cabaret La Colombe dans l'Ile de la Cité et, au cours des dix ans qui suivirent, y fait faire leurs début à plus de 200 artistes parmi lesquels Guy Béart, Anne Sylvestre, Pierre Perret, Jean Ferrat, Maurice Fanon, Francesca Solleville, Hélène Martin, Jean Vasca, Henri Gougaud, Georges Moustaki, Marc Ogeret, Philippe Avron et Claude Evrard, Bernard Haller, Henri Guybet ou Romain Bouteille.

En 1964, il est directeur artistique du Cabaret Milord l'Arsouille. Il y met en scène des revues en première partie et programme en vedettes, Catherine Sauvage, Serge Gainsbourg, Guy Béart et Hélène Martin.

En 1969, il crée à la Mouffe le SDA (Service de Diffusion Artistique) de la Maison pour tous et l'anime pendant quatre ans et demi, en même temps qu'il assure l'administration du vieux Théâtre Mouffetard

En 1975, on le retrouve au cinéma dans Une partie de plaisir de Claude Chabrol ainsi que dans des films de Jean Delannoy et Paul Vecchiali (entre autres) ainsi que dans des films pour la télé. Puis au théâtre de Chaillot en 1989 où il incarne le duc de Rochefort dans D'Artagnan mis en scène par Jérôme Savary avec Christophe Malavoy.Il fait partie du Théâtre des Cinquante animé par Andréas Voutsinas. Il joue au Théâtre La Bruyère et en tournée dans "Le Malade Imaginaire" mis en scène par Karim Salah. Il y tient le rôle de Béralde et Jacques Fabbri celui du Malade. Il joue aussi dans Karamazov créé à La Cartoucherie de Vincennes et à La Rochelle mis en scène par Anita Picchiarini. Il tient le rôle du Starets.

En 1988, il se produit dans Ne reste que l'amour mis en scène par Kazem Shahryari à l'Arlequin et enregistre son premier 45 tours qui sera suivi par plusieurs CD : "Michel Valette chante Gilbert Hennevic" (chez Jacques Canetti), "De la Colombe à la Colombière", "J'ai le cœur à chanter" et "J'ai connu des gens merveilleux".

Parallèlement, il a écrit, De Verdun à Cayenne, l'histoire vraie de Robert Porchet, militant pacifiste du début du siècle qui, après trois ans de service militaires, se retrouve sur les champs de bataille du premier conflit mondial. Sa désertion après la bataille de Verdun, sa capture et sa vie au bagne de Cayenne jusqu'à ce que l'Internationale des résistant(e)s à la guerre parvienne à raccourcir sa peine, puis à le faire revenir en France.

En 1993, il crée en Essonne l'association culturelle Chant'Essonne qu'il anime pendant 7 ans. Il y fait connaître des artistes défendant la chanson française de qualité.

Livres publiésmodifier | modifier le code

Théâtremodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License