Mustaliens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le courant mustalien (en arabe: مستعلي) est une branche ismaélienne du chiisme. Les Mustaliens reconnaissent Al-Musta'li comme le neuvième calife et dix-neuvième Imam fatimide et le légitime successeur de son père Al-Mustansir Billah. A contrario, les Nizârites (comme l'Aga Khan et ses fidèles) soutiennent le frère ainé, Nizâr.

Vue des Ismâ`éliens Tayyebi-Musta'elimodifier | modifier le code

La liste est basée sur les mêmes principes que les Ismâ`élien-Mustaliens, excepté qu'Ali ibn Abi Talib n'est pas considéré comme Imam au sens strict mais comme Wasi (héritier du prophète).

Numéro Nom Kunya
(titre)
Nasab
(patronyme)
Laqab
(épithète)
connu pour Dates de vie
0 Ali
Abū al-Ḥassan
Ibn Abī Ṭālib
Amīr al-Mu'minīn
encore appelé Waliyullah (Vahli'ullah), c'est la personne la plus significative après Mahomet pour les chiites, père des imams. 600 – 661
1 Hasan
Abū Muḥammad
Ibn Alī ibn Abī Ṭālib
Al-Mujtabā
Signe un traité de paix pour un Islam meilleur, très aimé par Mahomet est avec son frère un des maîtres des jeunes du paradis 625 – 669
2 Husayn
Abū Abdillāh
Ibn Alī ibn Abī Ṭālib
Sayyid ash-Shuhadā'
Bataille de Kerbala 626 – 680
3 `Alî
Abū Muḥammad
Ibn al-Ḥussayn
Zayn al-Ābidīn
A pleuré pendant 20 ans à cause de la bataille de Karbala. 658 – 713
4 Muhammad
Abū Ja'far
Ibn Alī
Al-Bāqir
Surnommé le "Pourfendeur de la Science". Muhammad n'est pas reconnu par les Zaydi (qui prennent comme imam Zayd ben`Alî). 676 – 743
5 Ja'far
Abū Abdillāh
Ibn Muḥammad
Aṣ-Ṣādiq
Un penseur respecté à la fois par les Chiites et les Sunnites 703 – 765
6 Ismâ`il
Abū Muhammad
Ibn Ja`far
Al-Mubarak
Premier imam Ismailien. L'imam Ismâ`il fut le successeur désigné par son père Jafar as-Sadiq. Ismâ`il s'est occulté avant le décès de son père vers 762, rendant la succession de ce dernier très confuse. Les duodécimains ont reconnu Musa Al-Kazim, le frère cadet d'Ismâ'il comme imam. 719 – ???
7 Muhammad

Ibn Ismâ`il
Al-Maktum
Imam caché.
8 ʿAbd Allāh

Ibn Muḥammad
Aḥmad al-Wāfī
Imam caché.
9 Aḥmad

Ibn ʿAbd Allāh
Muḥammad at-Tāqī
Imam caché.
10 Husayn

Ibn Aḥmad
ʿAbd Allāh ar-Rāḍī / az-Zakī
Imam caché.
11 Ubaydallah
Abū Muhammad
Ibn Husayn
Al-Mahdi
Fin de la période d'occultation. 'Ubaydallah Al-Mahdi est considéré comme le 1er calife Fatimide. 873 – 934
12 Muhammad
Abū al-Qasim
Ibn Abdullah
Al-Qaim
2e calife Fatimide. 894 – 946
13 Ismâ`il
Abū Tahir
Ibn Muhammad
Al-Mansur Billah
3e calife Fatimide. 915 – 953
14 Muayid
Abū Tamim
Ibn Ismâ`il
Al-Muizz Li-Din Allah
4e calife Fatimide mais surtout 1er calife Fatimide d'Égypte. Les Fatimides conquirent l'Égypte en 969, grâce au général Jawhar al-Siqilli, sur ordre de l'imam Al-Mu‘izz. 932 – 975
15 Nizâr
Abū Mansur
Ibn Muizz
Al-Aziz Billah
5e calife Fatimide. En 988, il fonde au Caire une des premières universités du monde dans la mosquée al-Azhar. 975 – 996
16 Al Mansur
Abū Ali
Ibn Aziz
Al-Hakim Bi-Amr Allah
6e calife Fatimide. Fondateur de la "Maison du Savoir" au Caire, il agrandit l'empire fatimide en conquérant la Syrie jusqu'à Alep. Il est déifié par les druzes. 985 – 1021
17 Ali
Abūl Hasan
Ibn Mansur
Az-Zahir Li-Izaz Din Allah
7e calife Fatimide. Il est également roi de Damas de 1021 à 1036 et roi d'Alep de 1021 à 1024. C'est Az-Zâhir qui a fait reconstruire les murs de Jérusalem endommagés par un tremblement de terre, et qui a fait restaurer les mosaïques de la mosquée al-Aqsa (1030 et 1033). Il lutta également contre la doctrine Druze qui déifiait son père Al-Hakim. 1005 – 1036
18 Maad
Abū Tamim
Ibn Zahir
Al-Mustansir Billah
8e calife Fatimide. Sa mort est suivie du schisme entre les Mustaliens (partisans du fils cadet Musta'li) et les Nizârites (partisans du fils aîné Nizâr). 1029 – 1094
19 Ahmad

Ibn Mustansir
Al-Musta'li Billah
9e calife Fatimide. Il doit faire face aux assauts de la Première croisade en Palestine. L'imam Musta'li n'est pas reconnu par les Nizârites. 1094 (début du règne) – 1101
20 Mansur

Ibn Musta'li
Al-Amir Bi-Ahkam Allah
10e calife Fatimide. 1101 (début du règne) – 1130
21 Tayyib
Abū al-Qasim
Ibn Amir

Après la mort de son père, l'Imam Tayyib s'occulta très jeune. Il fut protégé par la Reine al-Hurra al-Maleka du Yémen qui avait également la mission, confiée par l'Imam Al-Amir, de léguer la régence spirituelle aux Da'i al-Mutlaq. Tayyib n'est pas reconnu comme imam par les Hafizzi, partisans d'Al-Hafiz (neveu d'Al-Amir qui deviendra le 11e calife Fatimide). ??? – ???

La non-reconnaissance d’Abû al-Qâsim al-Tayyib (en 1130) comme 21e imam fatimide donne naissance à deux courants : les Tayyebi et les Hafizi. La Hafiziyya n'a pas survécu à la chute de la dynastie fatimide et aujourd'hui seul le courant tayyebiyya représente les Mustaliens. Les seuls Mustaliens restant se nomment depuis Bohras.








Creative Commons License