Nez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nez (homonymie).
Nez.
Profil du nez d'un homme adulte.

Le nez (du latin : nasus) est chez l'Homme la saillie médiane du visage située au-dessus de la lèvre supérieure et qui, en le surplombant, recouvre l'orifice des fosses nasales, qui constituent le segment supérieur des voies respiratoires et renferment l'organe de l'olfaction. Ce terme est également utilisé pour les animaux ne possédant pas une truffe à l'extrémité du museau. Il concourt, en livrant passage à l'air, à l'accomplissement de la respiration et de la phonation.

Le nez est composé des ailes, de la cloison, de poils, de la racine et des narines.

La muqueuse qui tapisse les fosses nasales est riche en vaisseaux sanguins, d'où sa couleur rose. Elle renferme de nombreuses glandes à mucus qui la maintiennent constamment humide. Cette muqueuse réchauffe, humidifie et filtre partiellement l'air inspiré.

À la muqueuse rose s'oppose la muqueuse jaune, à rôle sensoriel. Celle-ci forme sur le cornet supérieur une tache de l'ordre du centimètre carré. Elle est pauvre en vaisseaux et en glandes, mais elle contient les terminaisons nerveuses du nerf olfactif. Cette zone olfactive est sensible à certaines substances solubles dans le mucus nasal. Quand le mucus est rare (par temps sec), l'olfaction est moins bonne. Quand, au contraire, le mucus est trop abondant (en cas de rhume), l'odorat disparaît quasiment.

Types de nezmodifier | modifier le code

Il existe de nombreux qualificatifs pour décrire les nez :

  • nez en trompette, ou nez mutin, ou encore nez retroussé ;
  • nez en patate, gros nez ;
  • nez de betterave, pour un nez enluminé, avec des couleurs vives ;
  • nez en bec d'aigle ou nez aquilin, en bec d'oiseau de proie, de faucon, de vautour, en bec de chouette ;
  • nez en bec de canard, ou nez de corbin, avec une saillie disgracieuse au niveau de l'arête nasale cartilagineuse ;
  • nez en pied de marmite, ou nez en selle, ou nez en lorgnette, en présence d'une difformité du nez résultant de l'effondrement de sa partie osseuse, son extrémité paraissant s'enfoncer dans la racine, avec les narines dirigées en avant ;
  • nez bourbonien, s'il est long et légèrement convexe ;
  • nez camus, court et aplati, écrasé, épaté ;
  • nez busqué, au profil convexe ;
  • nez grec, traçant une verticale du front jusqu'à sa pointe.

Le nez dans la littérature, le cinéma et l’histoiremodifier | modifier le code

  • Le nez le plus célèbre est celui de Cléopâtre. « Le nez de Cléopâtre : s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé. » - Blaise Pascal.
  • Le texte littéraire le plus fameux sur cet organe est la « tirade du nez » d'Edmond Rostand, dans la pièce de théâtre Cyrano de Bergerac (acte I, scène 4), parue en 1898.
  • La nouvelle Le Nez de Nicolas Gogol (Arabesques, 1835) dans laquelle le personnage principal perd son appendice nasal.
  • Le roman Le Parfum de Patrick Süskind dans lequel Jean-Baptiste Grenouille, enfant non désiré à l'odorat très développé et à la mémoire olfactive infaillible va développer l'ambition de créer une odeur parfaite, qui le rendrait adorable aux yeux de tout un chacun. Sa fin justifiant des moyens peu gratifiants…
  • Le personnage de fiction Pinocchio est connu pour son nez qui grandit à chaque fois qu'il ment.

Le nez dans l’évolutionmodifier | modifier le code

Le nez est un caractère qui a évolué à partir d'un caractère ancestral : la truffe ou rhinarium. En effet, le nez externe est un caractère dérivé pour les primates haplorrhiniens, qui comprennent entre autres, les singes, gorilles et l'être humain. En effet les chats, les chiens, ou encore les primates lémuriens n'ont pas de nez, mais un rhinarium. Les chauves-souris en ont par contre un. Le nez est donc apparu il y a environ 55 Ma.

Du point de vue évolutif un nez est caractérisé par :

  • la présence de poils possible entre les narines ;
  • la soudure complète de la lèvre supérieure et de la fente entre les narines.

Pathologiesmodifier | modifier le code

Référencesmodifier | modifier le code

  1. Le carcinome épidermoïde cutané (CE), par la fondation "The Skin Cancer Foundation", New-York, consulté 2013-12-08

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License