Nombres en français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article traite de la dénomination littérale des nombres en langue française.

Adjectifs ou noms numérauxmodifier | modifier le code

Article détaillé : Noms des grands nombres.
0 = zéro 10 = dix 100 = cent 1 000 = mille
1 = un 11 = onze   10 000 = dix mille
2 = deux 12 = douze 20 = vingt 100 000 = cent mille
3 = trois 13 = treize 30 = trente  
4 = quatre 14 = quatorze 40 = quarante 106 = un million
5 = cinq 15 = quinze 50 = cinquante 109 = un milliard, mille millions
6 = six 16 = seize 60 = soixante 1012 = un billion
7 = sept 70 = soixante-dix, septante 1015 = un billiard, mille billions
8 = huit 80 = quatre-vingts, huitante, octante1 1018 = un trillion
9 = neuf 90 = quatre-vingt-dix, nonante 1021 = un trilliard

Notes :

  • Après 16 on ajoute les chiffres de 1 à 9, par exemple : dix-sept, vingt-trois, trente-six. sauf pour soixante-dix et quatre-vingt-dix où on ajoute les nombres de 11 à 19, par exemple : soixante-dix-huit, quatre-vingt-douze, quatre-vingt-dix-neuf.
  • Pour les noms de nombres supérieurs au million, la table ci-dessus mentionne les équivalences numériques selon l’échelle longue employée aujourd'hui en français (cela n’a pas toujours été le cas).
  • Pour les plus grands nombres, voir les noms des puissances de 10.

Variantes des adjectifsmodifier | modifier le code

France, Canada et la plupart des pays d'Afriquemodifier | modifier le code

Le pluriel archaïque de l’adjectif vingt dans quatre-vingts ne s’écrit que s’il n’est pas suivi d’un autre élément numéral (de un à dix-neuf), lié obligatoirement par un trait d'union, et uniquement si le numéral désigne un cardinal (on écrit de façon invariable quatre-vingt pour l’adjectif numéral ordinal).

Contrairement aux autres dizaines, on n’écrit pas la coordination et entre quatre-vingt et l'unité.

Belgique et République démocratique du Congomodifier | modifier le code

La prononciation de vingt est souvent [vɛ̃t.

La prononciation de huit est wit] au lieu de ɥit].

Suissemodifier | modifier le code

Alors que l’helvétisme huitante est employé en Suisse romande dans les cantons de Vaud, du Valais et de Fribourg, octante - qui figure dans toutes les éditions du Dictionnaire de l'Académie française et qui est conseillé par les Instructions officielles de 1945 pour faciliter l’apprentissage du calcul - n'est presque plus utilisé dans le monde francophone.

Dans les cantons de Genève, du Jura ou de Neuchâtel on utilise quatre-vingts comme en France, mais sans survivance du système vicésimal au delà de la dizaine concernée.

Vallée d'Aostemodifier | modifier le code

Malgré le fait que dans le système scolaire valdôtain les variantes apprises soient dans la plupart des cas celles utilisés en France (soixante-dix, quatre-vingts et quatre-vingts-dix), dans l'usage quotidien les Valdôtains utilisent les variantes indiqués ci-dessus, surtout en raison de leur ressemblance avec le patois francoprovençal valdôtain.

Règlesmodifier | modifier le code

Accordsmodifier | modifier le code

  • Les nombres sont en grande majorité invariables en nombre, sauf vingt (quatre-vingts et non quatre-vingt) et cent (deux cents et non deux cent).
  • Les nombres sont invariables en genre, exception faite de 1 lorsqu'il est employé comme déterminant, écrit un au masculin et une au féminin. (Exemple : Un vélo, une bicyclette)

Noms numérauxmodifier | modifier le code

Million, milliard et les multiples supérieurs sont des noms, pas des adjectifs : ils s'accordent tout le temps (qu’ils soient employés comme cardinaux ou comme ordinaux).

Adjectifs cardinauxmodifier | modifier le code

Vingt ne varie dans quatre-vingts que lorsqu'il n'est pas suivi d'un autre adjectif cardinal.

  • 80 = quatre-vingts
  • 90 = quatre-vingt-dix
  • 180 = cent quatre-vingts
  • 183 = cent quatre-vingt-trois
  • 80 000 = quatre-vingt mille
  • 80 000 000 = quatre-vingts millions

Cent ne varie que lorsqu'il n'est pas suivi d'un autre adjectif cardinal.

  • 100 = cent
  • 300 = trois cents
  • 303 = trois cent trois
  • 300 000 = trois cent mille
  • 300 000 000 = trois cents millions

Mille est un adjectif invariable.

  • 3 000 = trois mille
  • 3 033 = trois mille trente-trois
  • 3 300 = trois mille trois cents

Adjectifs ordinauxmodifier | modifier le code

Les règles précédentes s'appliquent aux adjectifs cardinaux. Pour les adjectifs ordinaux, vingt et cent restent invariables. On écrira donc :

  • la page quatre
  • la page quatre-vingt
  • la page trois cent
  • l’an mille neuf cent quatre-vingt

Conjonction et avant un ou onzemodifier | modifier le code

La conjonction de coordination et doit en général s’écrire avant l’adjectif un (ou une, cf. ci-dessus pour les règles d’accords) ou onze qui suit un adjectif de dizaine (sauf quatre-vingt) et s’omet avant les autres unités.

Elle peut s’écrire aussi fréquemment après mille (ou mil, cf. ci-dessous pour les archaïsmes), et plus rarement après cent (usage littéraire, uniquement pour les valeurs entières où l'adjectif ne précède pas un groupe nominal):

  • 1 001 = mille un (en général) ou mille et un (fréquent)
    Mille et une nuits, Mille et une pattes
  • 101 = cent un (en général) ou cent et un (rare)
    Nous étions cent et un, nous étions mille...

Trait d'unionmodifier | modifier le code

Traditionnellement, les dénominations élémentaires formant des nombres inférieurs à cent sont reliées entre elles par des traits d'union, sauf quand elles sont liées par la conjonction et.

  • 28 = vingt-huit
  • 31 = trente et un
  • 124 = cent vingt-quatre
  • 777 = sept cent soixante-dix-sept
  • 851 = huit cent cinquante et un

Orthographe de 1990modifier | modifier le code

Le rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques propose de nouvelles règles sur les traits d'union. On écrit les numéraux composés avec des traits d'union entre chaque élément (ex. : vingt-et-un-mille-trois-cent-deux).

L'orthographe de 1990 distingue certaines fractions et ordinaux se prononçant de la même manière :

  • mille-cent-vingt-septième (1127e)
  • de mille-cent-vingt septièmes (1120/7)
  • de mille-cent vingt-septièmes (1100/27)
  • de mille cent-vingt-septièmes (1000/127)

Ou encore :

  • vingt et un tiers (20 + 1/3)
  • de vingt-et-un tiers (21/3)

Cette forme avec des traits d'union systématiques est alors autorisée pour l’écriture de tous les numéraux, même en l’absence d'ambiguïté apparente, pour lever d’autres ambiguïtés relatives à la juxtaposition de nombres distincts (par exemple dans les numéros de téléphone et identifiants numériques) :

  • 31 = trente-et-un
  • 124 = cent-vingt-quatre
  • 777 = sept-cent-soixante-dix-sept
  • 851 = huit-cent-cinquante-et-un

Archaïsmesmodifier | modifier le code

Système vigésimal pour les petits nombresmodifier | modifier le code

Alors que les langues romanes utilisent normalement des dérivés du latin septuaginta, octoginta et nonaginta pour 70, 80 et 90 (cf. espagnol setenta, ochenta, et noventa ou portugais setenta, oitenta et noventa), le français de France et du Québec se sert d'expressions composées à base 20 (le système vigésimal). Leur origine n'est pas claire, et le recours à une supposée numération vigésimale gauloise est souvent remis en cause. Une influence nordique est aussi possible (le danois, par exemple, utilise la base vingt dans certains nombres). Le breton l'utilise aussi. Quoi qu'il en soit, le français de Suisse et de Belgique, principalement, peut utiliser des termes issus du système décimal latin.

L'utilisation de la base 20 se retrouve dans des expressions anciennes ; autrefois, on pouvait utiliser quinze-vingts pour dire trois cents (d'où l'hôpital des Quinze-Vingts à Paris, fondé par Louis IX vers 1260 pour accueillir les aveugles et doté de trois cents places, d'où XV-XX), ou six-vingts pour dire cent vingt (ainsi dit Frosine dans l'Avare de Molière à Harpagon en le flattant sur sa longévité : « Par ma foi, je disais cent ans, mais vous passerez les six-vingts. », acte II, scène 5).

Centaines vigésimalesmodifier | modifier le code

Pour les nombres entre 1 100 et 1 999, il est courant de les prononcer ou les transcrire en les décomposant en centaines plutôt qu'en milliers (le trait d'union peut aussi être employé avant cent ou cents, de la même façon qu’entre 200 et 999), notamment pour les numéraux ordinaux utilisés dans la datation :

  • 1100 = onze cents (orthographe traditionnelle) ou onze-cents (orthographe de 1990)
  • 1200 = douze cents (orthographe traditionnelle) ou douze-cents (orthographe de 1990)
  • 1300 = treize cents (orthographe traditionnelle) ou treize-cents (orthographe de 1990)
  • 1400 = quatorze cents (orthographe traditionnelle) ou quatorze-cents (orthographe de 1990)
  • 1500 = quinze cents (orthographe traditionnelle) ou quinze-cents (orthographe de 1990)
  • 1600 = seize cents (orthographe traditionnelle) ou seize-cents (orthographe de 1990)
  • 1700 = dix-sept cents (orthographe traditionnelle) ou dix-sept-cents (orthographe de 1990)
  • 1800 = dix-huit cents (orthographe traditionnelle) ou dix-huit-cents (orthographe de 1990)
  • 1900 = dix-neuf cents (orthographe traditionnelle) ou dix-neuf-cents (orthographe de 1990)
  • 1914 = dix-neuf cent quatorze (orthographe traditionnelle) ou dix-neuf-cent-quatorze (orthographe de 1990)
  • 1979 = dix-neuf cent soixante-dix-neuf (orthographe traditionnelle) ou dix-neuf-cent-soixante-dix-neuf (orthographe de 1990)
  • 1980 = dix-neuf cent quatre-vingts (orthographe traditionnelle) ou dix-neuf-cent-quatre-vingts (orthographe de 1990)
  • 1999 = dix-neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (orthographe traditionnelle) ou dix-neuf-cent-quatre-vingt-dix-neuf (orthographe de 1990)

Mille ou milmodifier | modifier le code

Mille, quand il sert à noter une date inférieure à 2000 (où il a valeur de nombre ordinal), peut être écrit mil. Cette orthographe est même préférablement adoptée pour l’an 1000 lui-même (voir An mil) et les dates du Moyen Âge, mais est tombée en désuétude dans les dates de la fin du deuxième millénaire :

  • l’an mil neuf cent quatorze
  • l’an mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf

Elle n’est plus employée actuellement pour les dates du troisième millénaire (même si on trouve parfois des références anciennes dans la littérature à « l'an deux mil » qui termine le deuxième millénaire, souvent dans des textes de fiction ou de nature ésotérique ou mystique, où mil reste invariable comme mille).

En revanche son usage est fréquent dans les textes et actes juridiques même contemporains.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. « Septante-dix » est une expression employée par le groupe belge Sttellla dans sa chanson Années 80. Cette manière de se moquer des soixante-dix et quatre-vingt-dix français n'est pas rare en Belgique.

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code








Creative Commons License