Onyx (minéral)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Onyx.
Onyx
Catégorie IX : silicates1
Onyx

Onyx
Général
Classe de Strunz 4.DA.05
Formule brute O2SiSiO2
Identification
Masse formulaire2 60,0843 ± 0,0009 uma
O 53,26 %, Si 46,74 %,
Couleur variée
Classe cristalline et groupe d'espace quartz 32\
Système cristallin trigonal
Réseau de Bravais hexagonal
Cassure conchoïdale
Habitus microcristallin
Échelle de Mohs 7
Trait blanc
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction 1,543-1,552 à 1,545-1,554
Biréfringence Δ=0,009 ; biaxe positif
Propriétés chimiques
Densité 2,65 - 2,66
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

L'onyx est une variété de calcédoine. Il est composé de SiO2 (dioxyde de silicium).

L'onyx est une variété d'agate, qui est elle-même une variété de calcédoine; c'est une agate dont les bandes sont circulaires et concentriques. Si les zones sont polygonales au lieu d'être circulaires, l'onyx est dit à fortifications ; si les bandes forment des cercles de coloration peu accentués autour d'une tache ronde plus foncée, l'onyx est dit œillé.

On trouve en Algérie une variété de calcite dont l'aspect rappelle l'onyx siliceux ; on l'appelle onyx d'Algérie3.

Le sardonyx est une variante d'onyx dans laquelle les bandes colorées sont de couleur sard (le sardoine est une variété brun rouge de calcédoine) plutôt que noir.

Le nicolo est une autre variante d'onyx dans laquelle les couches colorées vont du bleu sombre au blanc.

Il a été très utilisé dans l'Antiquité pour la gravure de camées ou d'intailles. On l'emploie aussi comme pierre d'ornement et comme objet décoratif.

Galeriemodifier | modifier le code

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Selon le Larousse Universel en 2 volumes de 1923

Voir aussimodifier | modifier le code

Liens externesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License