Orange (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

28° 38′ S 16° 27′ E / -28.633, 16.45 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Orange.
Orange
Augrabies Falls
Augrabies Falls
Image illustrative de l'article Orange (fleuve)
Caractéristiques
Longueur 1 860 km
Bassin 973 000 km2
Bassin collecteur Orange
Débit moyen 220 m3/s (Upington)
Cours
Embouchure l’océan
Atlantique
Géographie
Pays traversés Lesotho Lesotho
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau de la Namibie Namibie

Le fleuve Orange, long de 1 860 km, est le plus long fleuve d’Afrique du Sud.

Toponymiemodifier | modifier le code

Les habitant pré-coloniaux appelaient la rivière Gariep'1. Elle fut dénommée "Orange" par Robert Jacob Gordon (en), commandant de la garnison de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales du Cap, lors d'un voyage à l'intérieur des terres en 17791. Gordon baptisa le fleuve en l'honneur de Guillaume V de la Maison d'Orange-Nassau1. Une croyance incorrecte veut que le fleuve ait été nommé d'après la couleur orange de ses eaux, différente de celles de son affluent le Vaal ('vaal' signifiant clair ou gris en afrikaans).[citation nécessaire] Depuis la fin de l'apartheid, le nom "Gariep" est de nouveau régulièrement utilisé dans les communications officielles en Afrique du Sud, bien que "Orange" soit internationalement utilisé1. Au Lesotho, où se trouve la source du fleuve, il est connu sous le nom de rivière Senqu.

Panorama du fleuve Orange, formant la frontière entre l'Afrique du Sud et la Namibie (photo de 2006)

Géographiemodifier | modifier le code

Il prend sa source dans les monts du Drakensberg au Lesotho, et coule vers l’ouest le long de la frontière de la province de l'État libre d'Orange, avant de se jeter dans l’Océan Atlantique à Alexander Bay, à mi-distance entre Walvis Bay et Le Cap. Sur près de 500 kilomètres, il sert de frontière naturelle avec la Namibie.

Son principal affluent est le Vaal, qui prend naissance également dans le Drakensberg à l’est de Johannesburg et forme la frontière entre le Transvaal et la province de l’État libre d’Orange avant de se jeter dans l’Orange au sud-ouest de Kimberley.

La richesse intrinsèque du fleuve lui a permis d'être au cœur de la fièvre de l'or en Afrique du Sud.

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Notesmodifier | modifier le code

Référencesmodifier | modifier le code

  1. a, b, c et d Earle, Anton et al. (2005), A preliminary basin profile of the Orange/Senqu River (pdf), African Centre for Water Research, retrieved 30 June 2007

Voir aussimodifier | modifier le code

Sources et bibliographiemodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :









Creative Commons License