Planification économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Plan quinquennal)
Aller à : navigation, rechercher

La planification économique est un essai de rationalisation des projets économiques d'un pays censé répondre à l'idéal d'une parfaite coordination permettant la satisfaction de tous.

Ses exigences en termes d'information (le planificateur doit littéralement tout connaître) et de contrôle (une fois le plan conçu, il doit être appliqué et suivi par l'ensemble des acteurs) correspondait notamment aux approches centralisatrices, qu'il s'agisse du jacobinisme ou du socialisme collectiviste « à la française ».

Descriptionmodifier | modifier le code

La méthode, initialement militaire et industrielle, a donc parfois été étendue à la société tout entière au cours du milieu du XXe siècle. À l'époque, les avantages « évidents » en termes de coordination et donc de réduction du gaspillage et des conflits faisaient penser que le modèle libéral était épuisé et que le modèle communiste ou du moins dirigiste (planification incitative) l'emporterait.

Mais la réalité de la planification s'est avérée différente de son idéal conceptuel :

  • l'échelon central ne dispose pas des informations nécessaires,
  • il a besoin de trop de temps pour les traiter (prendre les décisions, adapter le plan aux changement de contexte),
    • conséquence : il est peu adapté à un monde aux évolutions rapides nécessitant réactivité et adaptabilité
  • il n'est pas toujours capable de produire un plan aussi complet que nécessaire,
  • il doit prendre en compte des considérations de prestige, d'image, qu'il fait parfois passer avant les considérations d'efficacité ; notamment, le respect du plan étant un de ses éléments cruciaux, l'affichage du respect du plan (voire du dépassement des objectifs) a plus d'importance que sa réalité, conduisant à produire des informations fausses qui à leur tour nuiront à la production d'un plan cohérent.
  • il lui manque l'élément fondamental pour juger des préférences réelles de la population : l'acceptation à payer les choses, c'est-à-dire le prix ;
  • cette absence de prix ne laisse, comme procédure de résolution des dilemmes et des conflits, que l'épreuve de force et de volonté entre les détenteurs du pouvoir, dont le plan est un outil autant que le champ.

C'est toujours cette absence du prix qui explique que la révolution des technologies de l'information (transmission et traitement) n'a pas amélioré la situation du planificateur.

De ce fait, la planification économique a pratiquement disparu de la pensée politique à la fin du XXe siècle. Les organes politiques de la planification, qui se trouvaient il y a encore peu de temps au sommet de la hiérarchie administrative en France (ex-Commissariat général du Plan) ou en URSS, sont revenus au rang de simples structures d'études prospectives. La planification subsiste à des niveaux plus modestes, plus ciblés, et plus conformes à ses capacités.

Plan quinquennalmodifier | modifier le code

Le plan quinquennal est un document de planification économique gouvernemental fixant des objectifs de production sur une période de cinq ans. Initialement utilisé en URSS depuis le Ier Plan (1928-1932) jusqu'au XIIIe Plan (1991), le plan quinquennal est ensuite apparu dans d'autres pays communistes comme la République populaire de Chine (où il existe toujours).

L'usage de plans quinquennaux, sous différentes formes, s’est aussi répandu dans les démocraties populaires et occidentales, dont la France, qui, via le Commissariat général du Plan, l'a utilisé jusqu’en 2005, ainsi que des pays comme le Canada ou le Maroc.

Voir aussimodifier | modifier le code

Articles connexesmodifier | modifier le code

Bibliographiemodifier | modifier le code

Lien externemodifier | modifier le code








Creative Commons License