Portail:Mythologie aztèque

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aztec calendar (bronze).svg
 
 
 
 
 
 
 
 
 
133 articles sont actuellement liés au portail
Cipactli
Cipactli
Ehecatl
Calli
Cuetzpalin
Coatl
Miquiztli
Mazatl
Tochtli
Atl
Itzcuintli
Ozomahtli
Malinalli
Acatl
Ocelotl
Cuauhtli
Cozcacuauhtli
Ollin
Tecpatl
Quiahuitl
Xochitl

Huastèques Tarasques El Tajin Mixtèques Zapotèques Aztèques Toltèques Teotihuacán Olmèques Civilisation maya

Lumière sur... modifier ]

Quetzalcoatl V.png

Quetzalcoatl (« Serpent à plumes » en nahuatl) est le nom aztèque d'une divinité du Mexique, l'un des principaux dieux des civilisations de l'aire mésoaméricaine. Un chef toltèque de la période post-classique était appelé Quetzalcoatl, il s'agit peut-être du même individu connu sous le nom de Kukulcan et qui aurait envahi le Yucatan à la même période. Les Mixtèques eurent aussi un chef nommé le serpent à plumes. Au Xe siècle, un chef étroitement associé à Quetzalcoatl, Topiltzin Ce Acatl Quetzalcoatl, régnait sur les Toltèques. Les Toltèques avaient un système de croyance dualiste. L'opposé de Quetzalcoatl était Tezcatlipoca, qui est supposé avoir envoyé Quetzalcoatl en exil. Une autre tradition affirmait qu'il s'en était allé volontairement sur un radeau de serpents, promettant son retour prochain. Quetzalcoatl et son jumeau Xolotl sont parfois considérés comme étant nés d'une vierge, la déesse Coatlicue.

Lumière sur... modifier ]

Xipetotec V.png

Xipe-Totec (« notre seigneur l'écorché » en nahuatl) est un dieu du renouveau de la nature, de l'agriculture et de la pluie nocturne bienfaisante. Il s'écorche lui-même pour nourrir l'humanité, symbolisant ainsi le grain de maïs perdant son enveloppe avant de germer. Il est également le patron des orfèvres. Son culte se déroule pendant le deuxième mois du calendrier aztèque, Tlacaxipehualiztli (littéralement « écorchement des hommes »). Il implique des sacrifices humains, l'un de masse avec arrachage du cœur et l'autre réservé à l'élite des guerriers : il oppose un prisonnier volontaire de haut rang à des chevaliers aigles et des chevaliers jaguars. Le sacrifice consiste à arracher le cœur du sacrifié (qui a vécu comme un prince pendant l'année qui précède le sacrifice), drogué aux champignons hallucinogènes pour ne pas se rendre compte de ce qui lui arrive, puis à retirer sa peau. Le prêtre la portera sur lui pendant un mois aztèque, c'est-à-dire vingt jours.


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les cinq soleils aztèques modifier ]

Sun symbol yellow.svg
Cē-Tōnatiuh
Nāhui-Ocēlōtl
|
Sun symbol yellow.svg
Ōme-Tōnatiuh
Nāhui-Ehēcatl
|
Sun symbol yellow.svg
Yēi-Tōnatiuh
Nāhui-Quihahuitl
|
Sun symbol yellow.svg
Nāhui-Tōnatiuh
Nāhui-Ātl
|
Sun symbol yellow.svg
Mācuīlli-Tōnatiuh
Nāhui-Ollīn

Lumière sur... modifier ]

Tezcatlipoca V.png

Tezcatlipoca (« Miroir fumant » en nahuatl) est la plus crainte de toutes les divinités aztèques. C'est le second des quatre fils d'Ometecuhtli et Omecihuatl, les parents des quatre Tezcatlipocas : Xipe-Totec (le tezcatlipoca rouge), Tezcatlipoca (le tezcatlipoca noir), Quetzalcoatl (le tezcatlipoca blanc) et Huitzilopochtli (le tezcatlipoca bleu). Il possède également différents épithètes qui renvoient à plusieurs aspects de sa divinité : Titlacauan (« Nous sommes ses esclaves »), Ipalnemoani (« Celui par qui nous vivons »), Necocyaotl (« Ennemi des deux côtés »), Tloque Nahuaque (« Seigneur du proche et du lointain ») et Yohualli Ehecatl (« Nuit, Vent »), Ome acatl (« Deux roseaux »), Ilhuicahua Tlalticpaque (« Possesseur du ciel et de la terre »).


Lumière sur... modifier ]

Tlaloc.svg

Tlaloc, appelé aussi Tlalocantecuhtli (« celui qui fait ruisseler les choses », « celui qui sème », en nahuatl) est un dieu aztèque de l'eau, qui tenait un rôle prépondérant dans la mythologie et la religion des Aztèques, comme c'était le cas de tous les dieux de la pluie dans les religions mésoaméricaines. Tlaloc était le dieu de l'eau, principalement, et par conséquent de la pluie, de la foudre et de l'agriculture. On lui attribuait les morts liées à l'eau (noyades) ou la foudre ainsi que de nombreuses maladies, comme la goutte, l'hydropisie, les ulcères, la lèpre et les maladies de peau. Les quatre points cardinaux lui étaient aussi attribués. Il était censé y demeurer, ainsi qu'au sommet des montagnes, entouré de nombreux dieux mineurs, les Tlaloques, ainsi que de ses compagnes, Chalchiuhtlicue, la déesse des eaux douces et des torrents, et Huixtocihuatl, la déesse des eaux salées et de la mer.


Principales divinités du panthéon aztèque modifier ]

Autres portails.

Avertissement








Creative Commons License