Portail:Perpignan

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article Portail Projet Catégorie
Soyez le bienvenu sur le portail de Perpignan
Perpignan, ville d'art et d'histoire.
Escut de Perpinyà.svg
Perpignan - Le Castillet.jpg


Portail de Wikipédia sur Perpignan - Portada de Wikipédia sobre Perpinyà.

128 articles

Lumière sur...
Le Castillet Perpignan.jpg
Rempartsaujourd'hui.jpg

Les fortifications de Perpignan désignent l'ensemble des constructions militaires ceinturant et protégeant la villle de Perpignan, de l'époque médiévale jusqu'à leur démantèlement au tournant des XIXe et XXe siècles.
Durant le Moyen Âge, la ville de Perpignan s'est protégée derrière d'épaisses murailles. À partir de la Renaissance, la ville, devenue l'enjeu des luttes franco-espagnoles, ne cessa guère de les moderniser. En fonction des progrès de l'artillerie, on créa de nouveaux ouvrages, on supprima ou adapta les anciens avec une telle constance qu'à la fin du XIXe siècle, les murailles de la place forte pouvaient raconter toute l'évolution dans l'art de la fortification depuis l'époque médiévale. La quasi-totalité de ses remparts fut démolie dans la première moitié du XXe siècle.
Il n'en reste aujourd'hui que des vestiges épars, notamment au nord-est de la ville, et, bien sûr, l'emblématique Castillet et la Porte Notre-Dame qui lui est accolée.

Histoire

L'enceinte médiévale

Perpignan devient la capitale du royaume de Majorque à la fin du XIIIe siècle. C'est au début du XIVe siècle que Perpignan est à son apogée, ainsi la ville se dota d'une vaste enceinte composée de courtines et de tours rondes, qui englobant le puig Sant Jaume et le Puig1 del Rey ; sur ce dernier sera édifié le palais de Jacques II de Majorque. [...]

  1. Puig signifie colline, petit mont
Photo du moment
Perpignan Palais-des-Rois-de-Majorque Chapelle facade ouest.jpg
Côté Est de la cour d'honneur du Palais des Rois de Majorque

Histoire de Perpignan

Histoire de Perpignan


Géographie de Perpignan
Perpignan
  • population : 117 500 hab. (2006)
  • aire urbaine : 283 702 hab.
  • densité : 1 715 hab./km²
  • superficie : 68,07 km² (6 807 Ha)
Communauté d'agglomération (Perpignan Méditerranée)
  • 233 865 hab. répartis sur 24 communes
  • densité : 638 hab./km²
  • superficie : 333,60 km²
  • Superficie aménagée d'intérêt communautaire de plus de 1000 hectares
  • filières économiques spécialisées dans 7 domaines phares
  • 19 000 m² d'immobilier d’entreprises
  • plus de 12 000 entreprises implantées en 2007
  • 34 Zones à vocation économique
Patrimoine religieux
Perpignan-Cathedrale-03.JPG
Cathedral, Perpignan - portal.JPG

Perpignan compte de nombreuses églises dignes d'intérêt, pour la plupart héritières de la période médiévale et des fastes de l'éphémère Royaume de Majorque. Le complexe religieux contruit autour de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, anciennement collégiale, est particulièrement riche. Outre la cathédrale, il comprend notamment le Campo Santo, la Chapelle du Dévôt Christ abritant la célèbre statue du même nom, l'ancienne église Saint-Jean-le-Vieux.
Parmi les autres monuments chrétiens, on compte notamment :

Perpignan possède une Grande Mosquée, inaugurée en 2006, et une synagogue.

Patrimoine civil
Perpignan Castillet facadenord detail.jpg
image

La ville possède un important patrimoine civil. L'emblématique Palais des Rois de Majorque, ancienne résidence des rois de Majorque, fut construit aux XIIIe et XIVe siècles, puis intégré dans une nouvelle citadelle au XVIe siècle, donnant à l'ensemble sa configuration actuelle.
Autre monument phare de la ville, le Castillet, ancienne porte de ville, fut construit au XIVe siècle.
Le centre ancien compte de nombreuses constructions civiles d'origine médiévale : le Palais des Corts, l'Hôtel de Ville, la Loge de mer, la Casa Xanxo (début du XVIe siècle), ...
Avec la destruction des remparts au tournant des XIXe et XXe siècles, les boulevards circulaires et de larges places (dont la Place de la Catalogne) furent créés et peu à peu lotis. De cette période témoigne notamment les Dames de France, immeuble construit à l'extrême fin du XIXe siècle pour accueillir un grand magasin. Il a été récemment restauré et abrite aujourd'hui plusieurs commerces.

Gastronomie

Elle est surtout dotée de la cuisine catalane

Politique et administration à Perpignan

Perpignan est le siège de la préfecture du département des Pyrénées-Orientales. La commune est par ailleurs divisée en neuf cantons inclus dans l'arrondissement de Perpignan. La ville fait partie de la Communauté d'agglomération Perpignan Méditerranée.
Actuellement le maire de Perpignan est Jean-Marc Pujol (UMP).

Enseignement
Le lycée François-Arago

Perpignan possède la seule université du département : l'Université de Perpignan Via Domitia.
Le lycée François-Arago, qui a fêté son bicentenaire en 2008, est le plus grand lycée de la ville. Outre l'enseignement secondaire, il offre également plusieurs filières dans le supérieur : BTS et classes préparatoires aux grandes écoles.

Économie

Perpignan est le siège de la chambre de commerce et d'industrie de Perpignan et des Pyrénées-Orientales.
Les principales zones d'activités de la ville sont :

  • le Grand Saint-Charles, comprenant le marché international
  • Tecnosud, dédié aux nouvelles technologies
  • L'Espace Polygone, polyvalent
Transports
Gare-de-perpignan.jpg
Perpignan bip.jpg

La ville est dotée d'une étoile ferroviaire à vocation internationale avec la ligne Narbonne - Port-Bou et la ligne Perpignan - Figueres (ligne à grande vitesse) devant être partiellement opérationnelle à la fin 2010, et qui offrira à terme des relations TGV vers Barcelone. Vers l'ouest, la ligne ligne Perpignan - Villefranche-de-Conflent relie l'agglomération à la vallée de la Têt. Actuellement, la gare est principalement desservie par des TER Languedoc-Roussillon et des TGV.
Perpignan est reliée à Narbonne au nord et Barcelone en Catalogne espagnole au sud par l'autoroute A9. De plus, un réseau de voies rapides relie Perpignan à Rivesaltes et Le Barcarès au nord, Canet-en-Roussillon à l'est, la Côte Vermeille au sud et Ille-sur-Têt à l'ouest (route d'Andorre). Un nouveau contournement ouest est actuellement en construction.
La plateforme aéroportuaire de Perpignan-Rivesaltes accueille des vols quotidiens avec Paris et certaines villes anglaises (dont Londres et Manchester).
La ville est desservie par un réseau de bus géré par la CTPM, dont les lignes convergent vers le centre-ville.Une ligne de bus en site propre longue d'environ 10 km, qui desservira notamment la gare, l'université et le centre-ville est, actuellement en construction et devrait être achevé en 2012. La gare routière départementale, à proximité immédiate de la gare, est le point de départ des lignes régulières du conseil général reliant l'agglomération à une grande partie du département.
À l'instar d'autres villes françaises, il existe un réseau de vélos en libre service (BIP!) qui comporte 15 stations.

Culture à Perpignan

Perpignan 2008 Capitale de la culture catalane

Perpignan est devenue le 1er janvier 2008 la capitale de la culture catalane pour l'année 2008. Ce label a été mis en place au début de l’an 2000 par les recteurs des universités catalanes afin de donner un coup de projecteur sur une ville de Catalogne. Tout au long de l'année plus d'une soixantaine d'expositions ont couvert tous les champs de la création : du 12 janvier au 16 mars à la galerie « À cent mètres du centre du Monde » douze artistes nord catalans ont décliné leur vision du « Centre du Monde » ; du 14 juin au 20 août Jean Capdeville a exposé au Couvent des Minimes ses 60 ans de peinture (1948-2008), mille ans après la déclaration de Pau i Treva de Déu (la trêve de Dieu promulguée à Toulouges, suspension de l’activité guerrière durant certaines périodes de l’année) « Parmi les temps forts, le 23 juin la ville a fêté la Sant Joan Festa Major et la fête de tous les pays catalans. Pendant toute l'année la culture catalane a été célébrée au sein de quatre cent spectacles, festivals ou manifestations proposées par les associations et les institutions diverses. »

Sports et loisirs
Personnalités perpignanaises

Perpignan est le lieu de naissance de :

Perpignan a également accueilli :

  • François Arago (1786-1853), physicien, astronome et politique libéral qui a œuvré à l’abolition de l’esclavage dans les colonies françaises en 1848, né dans un village voisin, Estagel. La ville compte nombre de lieux nommés en son honneur, dont un lycée ( Lycée François Arago ) et une place où trône sa statue.
  • Le maréchal Joffre, né à Rivesaltes, y fit la première partie de ses études secondaires.
  • Georges Sorel (1847-1922), philosophe et sociologue, connu pour sa théorie de la violence et pour son engagement en faveur du syndicalisme révolutionnaire, qui séjourna à Perpignan de 1879 à 1892 en tant qu'ingénieur des Ponts et Chaussée et responsable des infrastructures hydrauliques du Roussillon ainsi qu'auteur d'écrits d'histoire locale concernant le pont de Céret ou la Révolution française.
  • Pablo Picasso, d’origine andalouse mais qui se forma à Barcelone, séjourna de très nombreuses fois à Perpignan entre 1950 et 1953 à l’Hôtel de Lazerme (actuel musée Rigaud).
  • Salvador Dalí, inspiré par sa visite du 27 août 1965, déclara que la façade de la gare de Perpignan était le « centre cosmique du monde ». Il désigna aussi sur le parvis de la gare un « chou ».

Perpignan a vu s'éteindre :

  1. Puig signifie colline, petit mont

Le saviez-vous ?
Le Castillet Perpignan.jpg

Le Castillet ou Castellet (en catalan) est un monument de la ville de Perpignan qui fut tour à tour porte de la ville et prison d'État. Aujourd'hui il abrite le Musée Catalan des Arts et Traditions Populaires (La Casa Pairal). Il fut également appelé à certaines époques Baluard ou Bastilla.
Le Castillet est constitué de deux parties que sont le Grand Castillet et le Petit Castillet.

Il est considéré comme un document archéologique de la plus grande importance pour l’histoire de la ville, et constitue un type d’architecture militaire unique en son genre. Il est de plus décoratif avec son couronnement de crénelages, de consoles et de tourelles de style mauresque.

L’historique

Le Grand Castillet fut construit vers 1368 par le maître d'œuvre Guillaume Gatard sur ordre de l'Infant Don Joan d'Aragon, pour remplacer la porte dite du Vernet qui permettait de traverser les remparts et de faire communiquer la ville avec le faubourg. Le nouveau passage comportait un pont-levis qui n’existe plus. La construction massive du bâtiment était celle d’un château fort défensif pour résister à toute offensive venant du nord. [...]


Portails connexes

Autres portails


Pour aller plus loin
Perpignan sur Wikinews
Actualités
Perpignan sur Wikiquote
Citations
Perpignan sur Commons
Images
Perpignan sur Wikisource
Textes
Perpignan sur Wikibooks
Manuels

Autres portails.

Avertissement








Creative Commons License