Référendum sur l'autodétermination en Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le référendum du 8 janvier 1961. Pour celui du 1er juillet 1962, voir Référendum d'autodétermination de l'Algérie.

Le référendum sur l'autodétermination en Algérie a été accepté par le peuple français le . Ont voté les électeurs de la métropole, de l'Algérie (y compris le Sahara), mais aussi des DOM et des TOM, qui avaient à décider du sort de l'Algérie.

Lors du référendum, le président de la République était Charles de Gaulle, son premier ministre Michel Debré. C'est le décret no 60-1299 du qui autorisa la soumission du projet de loi au référendum.

La question posée aux Français était 1 :

« Approuvez-vous le projet de loi soumis au peuple français par le président de la République et concernant l'autodétermination des populations algériennes et l'organisation des pouvoirs publics en Algérie avant l'autodétermination ? »

Le Conseil constitutionnel proclama le résultat définitif le .

Le taux de participation est de 76 % en métropole et de 59 % en Algérie. 75 % des votants votent « oui ». Pour l'Algérie seule, 70 % votent « oui » (correspondant à 39 % des inscrits) et 31 % votent « non » (soit 17 % des inscrits)2.

Non :
5 817 775 (25,01 %)
Oui :
17 447 669 (74,99 %)
  • Inscrits : 32 520 233
  • Abstention : 8 533 320 (26,24 %)
  • Blancs ou nuls : 721 469 (2,22 %)
  • Exprimés : 23 265 444

Bibliographiemodifier | modifier le code

  • François Goguel, « Géographie du référendum du 8 janvier 1961 dans la France métropolitaine », Revue française de science politique, 1961, 11e année, no 1, pp. 5-28. [1]

Notesmodifier | modifier le code

  1. Décret 60-1299 du 8 décembre 1960 décidant de soumettre un projet de loi au référendum, article 2, JORF du 9 décembre 1960, p. 11043, sur Légifrance
  2. Référendum sur l'autodétermination en Algérie

Articles connexesmodifier | modifier le code









Creative Commons License