Regionalliga (football allemand)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Regionalliga (pluriel Regionalligen) est un terme générique employé dans le monde sportif allemand en général et dans celui du football en particulier. Il signifie ligue régionale.

Ce terme est employé de façon générale par plusieurs fédérations sportives. En football, son emploi se concrétisa en 1963, lorsque le terme Regionalliga désigna les séries du niveau directement inférieur à la Bundesliga.

Regionalliga : Division 2 (1962-1974)modifier | modifier le code

Lors de la saison 1962-1963, se déroula la première édition du championnat de Bundesliga de football. Celle-ci remplaça les cinq Oberligen qui avait été instaurées en 1947.

Le niveau directement inférieur à l'élite national fut appelé la Regionalliga. Elle se subdivisa en cinq séries géographiquement régionalisées : Nord, Ouest, Sud-Ouest, Sud et Berlin. Chaque série couvrait une zone géographique identique à l'Oberliga homonyme qui l'avait précédée.

Les cinq séries furent :

La série dédiée à Berlin couvrait la zone de Berlin-Ouest. Cette série, au même titre que l'Oberliga Berlin, s'avéra nettement la plus faible. Son maintien et son existence dans la structure pyramidale répondait à une volonté « purement » politique de la Deutsche Fussball Bund (DFB) à une époque où, rappelons-le, il existait deux nations distinctes : la RFA et la RDA. Tant en 1947 pour la mise en place des « Oberligen » qu'en 1963 à l'instauration des « Regionalligen », la quasi-totalité des Allemands de l'Ouest considéraient l'existence d'une zone spécifique à Berlin-Ouest tout en haut (ou presque) de la hiérarchie comme une obligation, mais surtout comme un pied de nez à l'État communiste totalitaire est-allemand.

Pas de montant directmodifier | modifier le code

Dans son principe de fonctionnement, la Regionalliga en tant que 2e niveau hiérarchique ne désigna aucun montant direct vers la Bundesliga.

Les promus furent désignés après un tour final annuel regroupant le ou les qualifiés des différentes séries.

Le fonctionnement du tour final varia assez peu. Lors de la première édition en fin de saisons 1963-1964, huit équipes y prirent part. les séries Nord, Sud-Ouest et sud qualifièrent deux équipes chacune tandis que l'Ouest et Berlin déléguèrent chacune leur champion.

Lors des deux saisons suivantes, la région Ouest disposant aussi d'un deuxième qualifié, ce furent neuf formations qui participèrent au tour final pour la montée. Un seul match préliminaire disputer par aller : retour entre deux vice-champions (désignés par tirage au sort) effectua la dernière sélection. À partir de l'exercice 1966-1967, la DFB simplifia les choses : les cinq séries qualifièrent leur champion et vice-champion respectif et le tour final se joua en deux groupes de cinq équipes.

À la fin de la saison 1973-1974, la "Regionalliga" disparut suite à la création de la 2. Bundesliga. Celle-ci fut composée des champions et vice-champions non promus en Bundesliga restèrent au 2e niveau (soit 8 clubs) en compagnie de 30 autres formations et des deux relégués de Bundesliga.

Les places dans ce qui devenait le 2e niveau furent attribuées selon un clé de répartition débattue au sein de la Fédération allemande : 6 places pour le "Nord", 11 pour l'"Ouest", 7 pour le "Sud-Ouest", 13 pour le "Sud" et 1 pour "Berlin".

Toutes les équipes non retenues pour la nouvelle antichambre de l'élite furent reléguées au niveau 3. Celui fut joué au sein des différentes fédérations régionales, le plus souvent avec plusieurs séries se concluant par un tour final sauf pour les régions "Nord" et "Berlin" qui créèrent chacune une ligue et la renommèrent "Oberliga" : Oberliga Nord et Oberliga Berlin.

Palmarèsmodifier | modifier le code

Statistiquesmodifier | modifier le code

  • Nombre total de "Promotions" possibles : 22 (11 saisons x 2 équipes).
  • Promotion par région : Ouest (12), Sud (4), Nord, Sud-Ouest et Berlin (2).
  • Deux promus de la même région la même année : Ouest (4 fois).
  • Nombre de promus différents : 16 clubs. - Par région : Ouest (9), Sud (2), Nord (2), Berlin (2), Sud-Ouest (1)
  • Vice-champions à la fin de la saison régulière qui furent promu : 6 clubs (dont 2 x le R-W Essen).

Regionalliga : Division 3 (1994-2008)modifier | modifier le code

Après la création de la 2. Bundesliga en 1974, le terme Regionalliga ne fut plus employé pendant près de deux décennies.

En novembre 1990 un événement majeur, la chute du Mur de Berlin, eut des conséquences quasi immédiates sur la vie et l'organisation du football allemand. L'adaptation de la structure pyramidale des séries devint une obligation. À partir de 1994, la DFB reprit le terme Regionalliga et celui-ci fut alors appliqué aux séries du 3e étage de la pyramide.


Clubs de l'ex-RDAmodifier | modifier le code

L’ancienne DDR-Oberliga (Division 1 est-allemande, composée 14 clubs) fut rebaptisée Oberliga Nordost (Nord-Est) et le DDR-Liga (Division 2 est-allemande, composée de deux séries de 18 équipes) reçut le nom de NOFV-Liga. À la fin de la saison 1990-1991, les deux premiers de l'Oberliga Nordost eurent accès direct vers la Bundesliga tandis que les équipes classées de la 3e à la 6e place furent admises en 2. Bundesliga en compagnie de deux clubs issus d'un tour final qui regroupa les clubs ayant fini l'Oberliga Nordost de la 7e à la 12e et le champion de chaque série de NOFV-Liga.

Les deux derniers de l'Oberliga Nordost, 26 équipes de la désormais ex-NOFV-Liga (aneienne Division 2 est-allemande) et l4 formations de l'Oberliga Berlin formèrent l'Oberliga Nordost qui fut partagé en 3 sériesNord, Mitte (Centre) et Süd (Sud).

Restructuration de la pyramidemodifier | modifier le code

Suite aux "transferts" d'équipes évoqués ci-dessus, la DFB réorganisa la composition des séries. Cela s'étala sur une période de trois saisons.

La Bundesliga compta 20 clubs en 1991-1992, puis fut ramenée à 18 pour la campagne suivante. La 2. Bundesliga qui monta jusqu'à 24 équipes fut réduite à 20 participants en 1993-1994 et enfin 18 en 1994-1995.

En vue de la saison 1994-1995, la pyramide allemande vit le retour d'un niveau appelé Regionalliga. il prit place au 3e étage entre la 2. Bundesliga et les Oberligen qui reculèrent d'un rang dans la hiérarchie.

La nouvelle Regionalliga s'articula en 4 séries :

Celle-ci regroupa les équipes localisées dans les Länders de Basse-Saxe et du Schleswig-Holstein et les territoires des Villes libres de Brême et de Hambourg.

Celle-ci regroupa les équipes localisées dans les Länders de Bavière, du Bade-Wurtemberg et de Hesse.

Celle-ci regroupa les équipes localisées dans les Länders de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, de Rhénanie-Palatinat et de Sarre.

Celle-ci regroupa les équipes localisées dans les Länders de Brandenbourg, de Mecklembourg-Poméranie antérieurede Saxe, de Saxe-Anhalt, de Thuringe et du territoire de la ville de Berlin.

De 4 à 2 sériesmodifier | modifier le code

En vue de la saison 2000-2001, la Regionalliga fut ramenée à deux séries :

Celle-ci regroupa les équipes localisées dans les Länders de Basse-Saxe, du Brandenbourg, de Saxe, de Saxe-Anhalt, de Mecklembourg-Poméranie antérieure, du Schleswig-Holstein, le territoire de la ville de Berlin et ceux des Villes libres de Brême et de Hambourg

Celle-ci regroupa les équipes localisées dans les Länders de Bavière, du Bade-Wurtemberg, de Hesse, de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, de Rhénanie-Palatinat, de Sarre et de Thuringe.

Regionalliga : Division 4modifier | modifier le code

En 2008, la DFB créa la 3. Bundesliga. La Regionalliga devint alors le 4e niveau et les Oberligen devinrent le 5e.

Désormais la Regionalliga se compose de cinq séries :

Articles connexesmodifier | modifier le code

Notes et référencesmodifier | modifier le code

Sources et liens externesmodifier | modifier le code









Creative Commons License