Roberto Heras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heras Hernández est un nom espagnol ; le premier nom de famille est Heras et le second (d'usage facultatif) est Hernández.
Roberto Heras Hernández
Image illustrative de l'article Roberto Heras
Roberto Heras durant le Tour d'Espagne 2005
Informations
Nom Heras Hernández
Prénom Roberto
Date de naissance 1er février 1974 (1974-02-01) (40 ans)
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Équipe professionnelle
1997-2000
2001-2003
2004-2005
Kelme
US Postal
Liberty Seguros
Principales victoires
4 grands tours

Jersey gold.svg Tour d'Espagne 2000, 2003, 2004 et 2005
3 classements annexes de grands tours
Classement par points
Jersey blue.svg Tour d'Espagne 2000
Classement du combiné
Jersey combined Vuelta 2005.pngJersey white.svg Tour d'Espagne 2002, 2004 et 2005
11 étapes dans les grands tours
Tour d'Espagne (10 étapes)
Tour d'Italie (1 étape)

1 course à étapes

Tour de Catalogne 2002

Roberto Heras Hernández est un coureur cycliste espagnol, né le 1er février 1974 à Béjar (Espagne, province de Salamanque). Professionnel de 1997 à 2005, il a notamment remporté quatre Tours d'Espagne, en 2000, 2003, 2004 et 2005. Il s'est vu retirer cette quatrième victoire en raison d'un contrôle antidopage positif mais celle-ci lui fut finalement réattribuée en décembre 2012 par un tribunal espagnol.

Biographiemodifier | modifier le code

Les débutsmodifier | modifier le code

Robert Heras devient professionnel en 1997 avec l'équipe « Kelme ». Il se révèle rapidement en remportant dès cette année 1997 une étape de montagne du Tour d'Espagne devant José María Jiménez, Pascal Richard, Pavel Tonkov, Alex Zülle et Fernando Escartín. Il récidive l'année suivante (1998). Toujours très bien placé en montagne, il devient peu à peu l'un des meilleurs grimpeurs de cette fin du XXe siècle. Il remporte une étape sur le Tour d'Italie et termine 6e au classement général.

L'année 2000modifier | modifier le code

L'année 2000 est probablement la plus belle de sa carrière. Vainqueur en début de saison d'une étape de la Bicyclette basque, il participe au Tour de France qu'il termine 5e. Attaquant dans le col de Joux Plane lors de la dernière étape de montagne, il manque de peu une victoire à Morzine mais chute dans le dernier kilomètre contre une barrière, laissant ainsi l'étape à Richard Virenque1. Mais il est surtout le vainqueur incontestable du Tour d'Espagne.

Le « lieutenant d'Armstrong »modifier | modifier le code

Reconnu donc comme un très bon grimpeur, il signe à l'US Postal en 2001 en tant qu'équipier de luxe pour aider Lance Armstrong dans les étapes de montagne du Tour de France et courir le Tour d'Espagne. Lors du Tour de France 2001, bien que finissant quinzième au classement général, il ne peut offrir qu'un concours modéré au troisième succès d'Armstrong. Affaibli par des chutes de première semaine (notamment lors du contre-la-montre par équipes), il ne pèse pas autant qu'espéré. Il termine son année 2001 au pied du podium du Tour d'Espagne, derrière son coéquipier d'alors Levi Leipheimer.

Son année 2002, basée sur un programme similaire à 2001, est plus fructueuse. Au Tour de France, il est aux côtés de Lance Armstrong, pour qui il écrème tous ses adversaires dans les ascensions finales (notamment La Mongie et le Plateau de Beille). Il termine neuvième du classement général. Au Tour d'Espagne, il échoue sur la deuxième marche derrière Aitor González qui le dépossède du maillot or lors du contre la montre du dernier jour à Madrid, malgré ses victoires en haut de la Sierra de la Pandera et lors de l'ascension de l'Angliru.

Il revient en 2003 pour vaincre la concurrence sur la Vuelta, et ajouter ainsi un deuxième sacre après celui de 2000.

La troisième Vueltamodifier | modifier le code

Roberto Heras lors de la Vuelta en 2005

En 2004 il quitte l'US Postal pour devenir leader de l'équipe espagnole Liberty Seguros et ainsi pouvoir jouer sa carte personnelle sur le Tour de France. Mais lors de la 13e étape du Tour de France 2004, il chute dans la descente du col de Portet d'Aspet et termine au Plateau de Beille avec plus de 21 minutes de retard sur Lance Armstrong, vainqueur de l'étape, perdant ainsi toute chance de bien figurer au classement. Il abandonne quelques jours plus tard. Cependant, il remporte un peu plus tard sa troisième Vuelta avec une autre victoire de prestige au sommet de l'Observatoire Astronomique de Calar Alto.

Le contrôle positifmodifier | modifier le code

Il fut mis à l'écart de Liberty Seguros « de manière préventive » pour un contrôle antidopage positif lors de la 20e étape du Tour d'Espagne 2005, qu'il a remporté. Ce contrôle a été confirmé par une contre-expertise positive. Le , il a été exclu pour une durée de deux ans, avec interdiction de s'inscrire au Pro Tour pour deux années supplémentaires. Il perd également le bénéfice de sa victoire lors du Tour d'Espagne 2005.

Son retraitmodifier | modifier le code

Ne trouvant plus d'équipe susceptible de l'accueillir, il a annoncé le sa décision de se retirer du cyclisme professionnel.

En 2011, la Cour supérieure de Castille-et-León annule la sanction prononcée par la Fédération royale espagnole de cyclisme (REFC) en 2006. La décision de la cour est motivée par des irrégularités dans les enregistrements et les analyses des échantillons du coureur. La RFEC a fait appel2. Le 21 décembre 2012, Roberto Heras est déclaré à nouveau vainqueur de la Vuelta 2005 après le rejet par la cour suprême espagnole d'un appel de la Fédération royale espagnole de cyclisme quant au jugement rendu par un tribunal castillan-léonais en juin dernier. Ce jugement faisait suite à la mise en lumière d'irrégularités lors de l'examen des échantillons dans le cadre des contrôles antidopage organisés pendant la course ibérique3.

Le , le docteur Fuentes, au cours de son procès, annonce avoir travaillé avec Roberto Heras4.

Palmarèsmodifier | modifier le code

Palmarès année par annéemodifier | modifier le code

Résultats sur les grands toursmodifier | modifier le code

Tour d'Espagnemodifier | modifier le code

9 participations

  • 1997 : 5e, vainqueur d'étape
  • 1998 : 6e, vainqueur d'étape
  • 1999 : 3e
  • 2000 : Jersey gold.svg Vainqueur final, du Jersey blue.svg classement par points et de deux étapes
  • 2001 : 4e
  • 2002 : 2e, vainqueur du Jersey white.svg classement du combiné et de deux étapes, Jersey gold.svg maillot or pendant 6 jours
  • 2003 : Jersey gold.svg Vainqueur final et d'une étape
  • 2004 : Jersey gold.svg Vainqueur final, du Jersey white.svg classement du combiné et d'une étape
  • 2005 : Jersey gold.svg Vainqueur final, vainqueur de deux étapes

Tour de Francemodifier | modifier le code

6 participations

Tour d'Italiemodifier | modifier le code

1 participation

  • 1999 : 5e, vainqueur d'étape

Notes et référencesmodifier | modifier le code

  1. http://www.leparisien.fr/une/roberto-heras-inconsolable-morzine-haute-savoie-de-l-un-de-nos-envoyes-speciaux-19-07-2000-2001513135.php
  2. « La suspension de Heras annulée », sur radio-canada.ca,‎ 24 juin 2011 (consulté le 2 juillet 2011)
  3. « Heras récupère son titre », sur lequipe.fr,‎ 21 décembre 2012 (consulté le 22 décembre 2012)
  4. « "Pas que des cyclistes" », sur lequipe.fr,‎ 29 janvier 2013 (consulté le 29 janvier 2013)

Liens externesmodifier | modifier le code

Sur les autres projets Wikimedia :








Creative Commons License